[Pays de la Loire] Pays de la Loire n°61 mai/jun 2015
[Pays de la Loire] Pays de la Loire n°61 mai/jun 2015
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°61 de mai/jun 2015

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Région Pays de la Loire

  • Format : (277 x 362) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 6,7 Mo

  • Dans ce numéro : investir pour les générations qui grandissent.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 22 - 23  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
22 23
22 UNE JOURNÉE EN PAYS DE LA LOIRE La Loire, oui, mais en bateau… D'Angers à Saint-Nazaire, la Loire ne fait pas de figuration. Sauvage sous de faux airs tranquilles, ce long ruban se teinte, selon l'humeur, de bleu, d'or ou d'argent… Pour s'imprégner de la magie du fleuve et réaliser, pourquoi pas, "le plus poétique voyage qui soit possible en France" comme l'écrit Balzac, un embarquement s'impose. Cap sur les rives de la Loire, à Champtoceaux. PAYSES LOIRE MAGAZINE BIMESTRIEL DU CONSEIL RÉGIONAL/N°61/MAI-JUIN 2015 9H Champtoceaux : le point de vue Derrière l'église, le jardin du Champalud. Perché à 70 m de haut, ce site classé offre une vue imprenable sur le fleuve. Les sternes et martins-pêcheurs se partagent l'espace aérien entre les coteaux escarpés, en face, et les vestiges de l'ancienne citadelle à nos pieds. Deux circuits de 2,5 et 4 km, autour de la Maison du tourisme, offrent une entrée en matière buissonnière jusqu'à la Patache, pittoresque petit village de pêcheurs. DIAPORAMA Dominique Drouet 11H Embarquement à La Chapelle-Basse-Mer À la Pierre Percée, embarquement à bord de l'Erre sauvage. « L'erre, c'est quand on arrête les moteurs et que le bateau continue à avancer », glisse Céline Hoiry, propriétaire de cette toue cabanée en bois à fond plat de Loire. Une fois larguées les amarres, place à une à deux heures de balade en pente douce, jumelles en main : les coteaux rocheux, la grotte des Faux-monnayeurs, les jardins suspendus des Folies Siffait… Nature et sauvage, « la Loire est une force qui n'a jamais la même facette », dit Céline. 9H 11 H 13 H 15 H15 Valéry Joncheray Joël Damaze 13H Ancenis : la pause terroir Depuis La Chapelle-Basse-Mer, direction Ancenis. Au cœur des vignobles qui plongent dans le fleuve, les muscadets, gamays et cabernets accompagnent parfaitement les poissons de Loire servis à la Table du Pêcheur. Face au quai, ce restaurant est approvisionné par l'un des derniers pêcheurs professionnels de Loire. Au menu : sandre, anguille, mulet… au beurre nantais ou, plus exotique, au yuzu, agrume du Japon. 15H15 La pêche de Loire au fil de l'eau Le déjeuner aiguise la curiosité. Pour en savoir plus sur la pêche de Loire, cap sur le Quai de la Loire à Saint-Florentle-Vieil : à bord de sa toue Vent d'Soulair, le pêcheur Mathieu Perraud partage un savoir-faire traditionnel transmis de génération en génération (la 10 e en 2015 !). À bord, on peut même pêcher, lever des filets, déguster… au fil d'un itinéraire poussant jusqu'à Ingrandes, sous un ciel d'oiseaux de Loire. 17H Saint-Florent-le-Vieil, un emblème pour final Quoi de mieux pour achever la journée qu'un site ligérien emblématique ? À Saint-Florent-le-Vieil, un parcours d'une heure permet d'embrasser le patrimoine remarquable de la « Petite Cité de caractère » : l'abbaye bénédictine, la Maison Julien Gracq, le jeu de boule de sable… avant de tourner les dernières pages du jour autour d'une collation, dans la chaleureuse librairie-goûter ParChemins. Mairie d’Ancenis Parcours réalisé par Annie Rapin Mairie de Saint-Florent-le-Vieil
17 H INFOS » UN SITE DE RÉFÉRENCE www.enpaysdelaloire.com (rubrique La Loire en bateau dans Idées d'activités) EN BATEAU, À VÉLO ET EN TRAIN ! Embarquer son vélo gratuitement et sans réservation à bord du Train Vélo Loire, rien de plus simple. Muni de votre titre de transport habituel, le personnel vous aide à embarquer, ranger puis débarquer votre vélo dans un fourgon spécifiquement aménagé pour 40 bicyclettes. Un moyen pratique pour découvrir La Loire à Vélo et ses 800 km de pistes. www.loireavelo.fr D'AUTRES IDÉES AU DÉPART DE… … NANTES Depuis le pont Tabarly à vélo, direction La Chapelle-Basse-Mer sur la Loire à Vélo (rive nord jusqu’au pont de Bellevue puis rive sud le long de la Divatte). Possibilité de croisière à bord de la Luce au départ de Champtoceaux (www.loire-en-scene.fr). Retour vers Nantes en vélo ou en train. … SAUMUR Rejoindre Montsoreau à vélo (15 km) sur La Loire à Vélo. En chemin, visite des troglodytes à Souzay-Champigny, halte au village troglo des métiers d'art à Turquant. Pour les plus courageux, quitter les bords de Loire pour Fontevraud-l’Abbaye. À Montsoreau, embarquement sur le Saumur Loire avec le vélo (www.croisieressaumurloire.fr) d'un château à l'autre, puis retour à Montsoreau. Région des Pays de la Loire-Ouest Médias HISTOIRE(S) 23 Robert d'Arbrissel et l'aventure Fontevraud Robert d'Arbrissel a fondé au XII e siècle l'abbaye de Fontevraud et un ordre monastique de grande influence. Un homme d'exception, défenseur des pauvres, réputé précurseur du féminisme, qui a rêvé d'une « cité idéale ». En 1101, la petite communauté que conduit Robert d'Arbrissel arrive à Fontevraud, au carrefour du diocèse de Poitiers et du comté d’Anjou. Un premier oratoire est construit, posant la première pierre de ce qui deviendra une des plus grandes cités monastiques d'Europe. Robert n'est pas un inconnu. Né vers 1045 à Arbrissel, près de Rennes, il a étudié à Paris où il a adhéré à l'élan de réforme du pape GrégoireVII. Archiprêtre de Rennes, Robert en est chassé en 1093 et fuit vers Angers puis la forêt de Craon, où il fonde l'abbaye de la Roë. Il reprend bientôt la route pour se faire prédicateur itinérant. Avec grand succès. C'est avec ses disciples qu'il fonde Fontevraud. Un ordre mixte, dirigé par une femme Le principe du nouvel ordre est fort et original. Il est à la fois mixte et dirigé par une femme. C'est la « révolution fontevriste ». Un projet renversant, au sens littéral : soumettre les hommes au pouvoir des femmes, au sein de l'Abbaye… et au-delà. À la fin du XII e siècle, l'ordre comptera une centaine de prieurés en France, en Angleterre et en Espagne, avec plus de 3 000 religieux et religieuses. Jusqu'à la Révolution, qui mit fin à l'aventure fontevriste, 36 abbesses se succéderont à la tête de Fontevraud. L'autre originalité de Fontevraud tient à son ancrage dans le monde. Proche des pauvres – « je refuse la sépulture des Lieux saints, je désire être enterré dans la boue de Fontevraud, parmi mes petits frères et sœurs… » –, Robert d'Arbrissel ne veut pas d'une citadelle, réservée à quelques « élus » coupés du monde. Il conçoit Fontevraud comme une cité monastique, miroir de la société, accueillant hommes et femmes, clercs et laïcs, nobles et roturiers, bien-portants et lépreux… Une « cité idéale ». Robert d'Arbrissel fut aussi homme de polémiques, suscitées par son intransigeance mais aussi des comportements imprudents : il se vante de partager la couche de femmes, pour prouver sa résistance au désir… De quoi empêcher sa canonisation, pas sa postérité. Philippe Le Boulanger Un think tank à Fontevraud « Cité idéale » pour Robert d’Arbrissel, l’Abbaye royale de Fontevraud est depuis son origine porteuse d’une attention particulière au vivre ensemble. C’est donc tout naturellement le lieu choisi pour installer un espace de réflexion sur l’action commune de demain, celle des institutions (collectivités locales, État, école…), de la société civile, des entreprises, la place des élus, des citoyens, des experts… Le think tank* de Fontevraud, ouvert à tous, se donne pour objectif de construire des propositions concrètes, directement connectées à des préoccupations de terrain. Prochain colloque vendredi 5 juin « Penser et agir ensemble ». *Think tank : laboratoire d’idées. www.thinktankfontevraud.fr WWW.PAYSDELALOIRE.FR Patrice Giraud Abbaye de Fontevraud



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :