[Pays de la Loire] Pays de la Loire n°59 jan/fév 2015
[Pays de la Loire] Pays de la Loire n°59 jan/fév 2015
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°59 de jan/fév 2015

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Région Pays de la Loire

  • Format : (277 x 362) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 6,3 Mo

  • Dans ce numéro : dossier... la mer, une énergie et une économie d'avenir.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 14 - 15  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
14 15
14 l DOSSIER ÉCONOMIE MARITIME La croissance bleue au cœur de leur activité Que ce soit sur la bande littorale ou plus loin de la côte, de nombreuses PME prennent leur part de la « croissance bleue ». Exemples en Vendée et en Mayenne. Fabien Burignot de Varenne, fondateur de la société Seaproven basée en Mayenne, s’est lancé sur le marché des drones marins il y a plus d’un an. Cet ancien officier de marine marchande a développé un prototype baptisé Sphyrna. Un bateau en matériaux composites avec lequel il compte faire la différence. « Sphyrna dispose d’une autonomie bien supérieure aux autres puisqu’il peut réaliser deux traversées transatlantiques, explique-t-il. Il est également très bien placé en matière de charge utile et de vitesse. » La technologie permet aujourd’hui d’utiliser des bateaux dirigés à distance et de réaliser d’importantes économies. Les navires peuvent rester plus longtemps sur zone ; allégés, ils ont moins besoin d’être ravitaillés. Ce qui s’avère utile pour la surveillance de parcs offshore, par exemple. Actuellement Seaproven construit un 2 e modèle, plus long (20 m), destiné à être vendu, ou loué, en fonction des besoins des clients. Preuve qu’on peut participer à l’économie maritime en ne se situant pas directement sur la côte. Demain la pêche, avec l’hydrogène Un consortium composé d’industriels, d’académiques et de professionnels de la pêche, baptisé FILHyPyne, a vu le jour en Pays de la Loire. il vise à mettre au point un chalutier propulsé par une pile à combustible alimentée à l’hydrogène. La Région soutient à hauteur de 115 000 € les études préalables. La société bretonne Olmix, spécialisée dans l’exploitation des algues pour la nutrition et la santé, va poursuivre sa stratégie de développement en implantant un site de valorisation à Saint- Hilaire-de-Riez (85). « Il sera proche d’un important gisement d’algues rouges, explique Damien Berdeaux, chef de projet chez Olmix. La proximité de Nantes, St-Nazaire ou des Herbiers, va permettre de réaliser des essais et des développements de produits en partenariat avec des acteurs locaux (CHU, universités, centres de recherche, entreprises spécialisées dans la nutrition santé, fabricants d’aliment…). » Une nouvelle filière algale, génératrice d’emplois Olmix a également participé à la mise au point d’un bateau amphibie avec la société Thomsea. « Celui-ci permet de récolter des algues sans détruire le milieu marin, poursuit Damien Berdeaux. Notre ambition, qui a commencé avec Thomsea et le soutien de Neopolia, est de créer une véritable filière algale en Vendée, génératrice d’emplois directs et indirects. » PAYS aLOIRE MAGAZINE BIMESTRIEL DU CONSEIL RÉGIONAL/N°59/JANVIER-FÉVRIER 2015 Litto Invest, un fonds dédié au littoral Énergies marines renouvelables Ici, toutes les conditions sont optimales : des plateformes dédiées à la recherche et au développement au sein de l’IRT Jules-Verne, 2 pôles de compétitivité, un site d’essais en mer (SEM-REV). Ce fonds d’investissement cible en particulier les secteurs du tourisme et de l’immobilier, les énergies renouvelables et la pêche. Il a été lancé par la banque du Crédit Maritime Atlantique avec l’appui de partenaires privés. La Région en est le seul partenaire public., 7 v Pêche et aquaculture 450 km de côtes, 6 ports de pêche équipés d’une criée. 2 e région de France pour la pêche maritime. Tourisme Chaque été, la population sur le littoral de la région est multipliée par 4. Christophe Clergeau, 1er vice-président de la Région en charge du développement économique et de l’innovation Région Pays de la Loire - Ouest Médias - P.Minier
« Un défi relevé en un temps record ! » Pour Christophe Clergeau, les Pays de la Loire ont su prendre à temps le train de la croissance bleue, pour s’imposer comme une région maritime reconnue. Construction navale STX bien sûr mais aussi d’autres chantiers navals, plus modestes. Ainsi, l’entreprise Mécasoud construit le Loire Princesse, un bateau à aube destiné à naviguer sur la Loire. Nautisme Boostée par le leader mondial Beneteau, la filière est très active grâce au dynamisme des chantiers régionaux qui emploient la moitié des salariés de la construction de plaisance en France. Transports Avec 30 millions de tonnes transportées chaque année, Nantes Saint-Nazaire est le 1er port de la façade atlantique. Pourquoi les Pays de la Loire peuvent-ils prétendre aujourd’hui être la région de la nouvelle économie maritime ? Nous disposons de nombreux relais de croissance bleue avec les énergies marines renouvelables, la construction navale, les biotechnologies ou le tourisme. À nous de savoir les saisir. Nous avons pris un temps d’avance dans plusieurs domaines comme celui de la mise en œuvre des matériaux grâce à l’IRT Jules-Verne et à ses Technocampus. En matière d’énergie, nous avons l’ambition de devenir leaders européens et de nous ouvrir au marché mondial. Partout en région L’économie maritime ne se limite pas à la bande côtière ! Fabrication de cordage, de drones marins ou de petits voiliers en Mayenne, de nacelles pour l’entretien des éoliennes en Maine-et-Loire, formations en Sarthe... Ce qui passe par la production et la recherche : l’objectif est de compter un millier de chercheurs (privés et publics) d’ici à cinq ans. Toute cette effervescence est porteuse d’emplois… En effet. Alstom a créé deux nouvelles usines à Saint-Nazaire pour ses éoliennes, STX construit lui aussi de nouveaux ateliers, consacrés aux EMR. C’est un signal fort. On redécouvre la mer. Les industriels conquièrent de nouveaux marchés, innovent, exportent… C’est le fruit d’un travail collectif dans lequel la Région prend toute sa part. Il y a cinq DOSSIER ÉCONOMIE MARITIME 15 Dossier réalisé par Nicolas Demare Repères 9% de l’activité de pêche en France est réalisée en Pays de la Loire, avec 441 navires. 3 000 navires marchands font escale chaque année dans le port de Nantes-St-Nazaire. Cette activité génère 16 000 emplois dans la région. 300 chercheurs sont aujourd’hui mobilisés autour des EMR, ils seront 1000 dans 5 ans. 77 établissements de formation en Pays de la Loire forment plus de 6 000 élèves aux métiers des EMR. 122 e paquebot né à St-Nazaire, l’Oasis 3, plus gros paquebot du monde, est en cours en construction chez STX. 1/3 des parcs éoliens français en Pays de la Loire : 2 des 6 parcs éoliens installés en France le seront dans notre région et produiront l'équivalent de 1 GigaWatt. STX : 2 nouvelles commandes Royal Caribbean Cruises Ltd a annoncé en décembre son choix de confier à STX la construction de deux nouveaux paquebots, pour un montant de 1,2 milliard d’euros. Le carnet de commandes est désormais rempli pour six ans. ans, nous avons souhaité renouer fortement avec une ambition nouvelle sur la mer. Nous sommes parvenus à relever ce défi en un temps record, et à nous imposer dans le secteur. Contrairement à notre voisine la Bretagne, les Pays de la Loire n’étaient pas perçus comme une région maritime. Les Assises de l’économie maritime et du littoral qui se sont tenues début décembre à Nantes, ou encore le Salon européen des pêches dans les prochains mois, contribuent à identifier les Pays de la Loire comme une région maritime incontournable. WWW.PAYSDELALOIRE.FR



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :