[Pays de la Loire] Pays de la Loire n°59 jan/fév 2015
[Pays de la Loire] Pays de la Loire n°59 jan/fév 2015
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°59 de jan/fév 2015

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Région Pays de la Loire

  • Format : (277 x 362) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 6,3 Mo

  • Dans ce numéro : dossier... la mer, une énergie et une économie d'avenir.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 12 - 13  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
12 13
12 DOSSIER ÉCONOMIE MARITIME La mer, gisement de croissance et d’emplois MAGAZINE BIMESTRIEL DU CONSEIL RÉGIONAL/N°59/JANVIER-FÉVRIER 2015i,t.". ;'1 Ces dernières années, les Pays de la Loire ont su innover pour répondre aux défis de la nouvelle économie maritime. La région s’appuie sur ses atouts historiques pour développer des filières d’avenir porteuses d’emplois.. Parc éolien de Thorntonbank, Belgique VI ! 411 F 7if Ej 4,% -'1 I
i HEOS Marine La région de la nouvelle économie maritime L’excellence de la recherche, l’innovation industrielle, le soutien des collectivités… Toute une dynamique est à l’œuvre en Pays de la Loire. En décembre dernier se tenaient pour la première fois à Nantes et à St-Nazaire les Assises de l’économie de la mer. Un symbole fort pour la région qui souhaite devenir un leader international en matière de « croissance bleue ». « La région des Pays de la Loire est une « petite France » de l’économie maritime, estime Jean-Marie Biette, secrétaire général d’Informer, éditeur du journal Le Marin qui organisait ces Assises. Tous les secteurs y sont représentés. » Tourisme, pêche et aquaculture, construction navale et nautisme, transport maritime et maintenant énergies marines et biotechnologies : les Pays de la Loire possèdent tous les atouts pour favoriser le développement de l’économie maritime, créatrice d’emplois nouveaux. Un écosystème favorable Cette dynamique se concrétise sur le terrain de façon spectaculaire du côté des énergies marines renouvelables (EMR). Les chantiers navals STX créent une nouvelle activité. Ils viennent de poser la première pierre de leur future usine Anemos, unité de production entièrement dédiée aux EMR. L’entreprise Alstom, elle, a inauguré ses deux usines d’assemblage de nacelles et de générateurs d’éoliennes à Montoir-de-Bretagne. Il faut dire que, depuis plusieurs années, un écosystème favorable se met en place en matière de recherche et développement. Les Pays de la Loire possèdent tous les atouts pour favoriser le développement de l’économie maritime, créatrice d’emplois nouveaux. Sur les EMR, bien sûr avec des projets concernant les éoliennes flottantes ou posées, les hydroliennes, l’énergie thermique des mers ou celle de la houle. Mais bien au-delà également, en irriguant de nombreuses filières industrielles. Des outils de pointe au service des industriels L’exemple du Centre de réalité virtuelle (CIRV) de Saint-Nazaire est emblématique. Il montre que des filières de pointe peuvent faire bon ménage. Des entreprises comme DCNS, STX ou encore Bénéteau, ainsi que de nombreuses PME, se sont montrées intéressées par ce nouvel outil. Cette toute nouvelle plateforme promeut le travail collaboratif ainsi que le développement du numérique dans le processus de production. Cette année sera également marquée par la naissance du Technocampus Océan. Cette plateforme de recherche et développement, « petite sœur » du Technocampus EMC2 (matériaux composites), regroupera laboratoires de recherche et partenaires industriels autour des structures métalliques pour la construction navale et les EMR. Localisation, histoire, potentiel industriel et académique, soutien des collectivités… Toutes les conditions sont réunies pour faire des Pays de la Loire la région de la nouvelle économie maritime. http://bit.ly/merpaysdelaloire DOSSIER ÉCONOMIE MARITIME 13 Il en parle r i Patrick Schmitter, directeur général délégué CroisiEurope « Nos prochains bateaux seront construits ici » « Nous avons fait le choix des Pays de la Loire pour construire le Loire Princesse grâce au cluster Néopolia* avec qui nous avons déjà travaillé en 2007 pour notre bateau MS Belle de l’Adriatique. La présence des chantiers STX a également pesé dans notre décision. CroisiEurope, entreprise familiale française, est heureuse de faire ce choix du « made in France », par solidarité, mais aussi pour l’excellence des savoir-faire industriels des salariés de la navale en Pays de la Loire. Le potentiel touristique de la région est important. Pouvoir naviguer avec un bateau de croisière à cabines sur la Loire ressemble à un rêve, auquel s’ajoute la prouesse technique de la propulsion par roues à aube. Les Pays de Loire, avec leurs vignobles et leurs châteaux, proposent de nombreux sites exceptionnels. Les nouvelles formules de tourisme telles que La Loire à Vélo, l’œnotourisme, voire les découvertes ornithologiques, rendent plus attractive encore cette destination. » * Neopolia est un groupement d’entreprises industrielles : sa branche Marine regroupe une quarantaine d’entreprises impliquées dans l’industrie navale, sa branche EMR compte 85 entreprises innovantes. www.neopolia.fr WWW.PAYSDELALOIRE.FR Vincent Groizeleau, Mer et Marine



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :