[Pays de la Loire] Pays de la Loire n°56 jui/aoû 2014
[Pays de la Loire] Pays de la Loire n°56 jui/aoû 2014
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°56 de jui/aoû 2014

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Région Pays de la Loire

  • Format : (194 x 253) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 6,9 Mo

  • Dans ce numéro : en train ou en car... laissez-vous transporter par votre Région.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 16 - 17  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
16 17
16 LIBRE EXPRESSION En application de la loi « Démocratie de proximité » du 27 février 2002, le magazine des Pays de la Loire propose à chaque groupe politique un espace rédactionnel proportionnel au nombre d’élus qui le constituent. Les modalités de réalisation de cette rubrique ont été adoptées par le conseil régional, réuni en séance plénière. GROUPE UNION POUR UN MOUVEMENT POPULAIRE Décentralisation : tout ça pour ça ! Avec le statu quo, la région Pays de la Loire ne sort pas grandie de cette farce de la décentralisation. Cet épisode restera comme le grand rendez-vous raté de la fusion historique entre notre région et la Bretagne. Cette dispersion des esprits aura sans doute permis aux socialistes de nous faire oublier pour un temps le gel du contrat de projets Etat-Région d’un montant de 1,4 milliard laissant en plan les fonds européens accompagnant ces investissements. Alors même que la dotation de l’État pour notre région baisse de 9 millions. Concrètement, c’est le gel de commandes publiques nouvelles qui pourtant permettent de maintenir l’emploi GROUPE MOUVEMENT POUR LA FRANCE La réforme territoriale passe à côté des vrais enjeux. En voulant tantôt aller à toute vitesse, tantôt repousser les élections, notamment pour des raisons politiciennes, on Une regrettable occasion manquée ! En improvisant et imposant par défaut le statu quo à notre région, François Hollande a, une nouvelle fois, manqué une occasion historique ; il ne sert l’intérêt ni des Ligériens, ni des Bretons. Une occasion manquée de dépasser les supposés intérêts politiques et les copinages pour privilégier une vision, un projet fédérateur qui repose sur des réalités structurelles et des vécus sociaux-économiques qui font le particularisme et la cohérence de l’Ouest. Certes l’essentiel, l’unité des Pays de la Loire, a été préservé, mais au lieu de commencer par jouer avec les ciseaux, le Président aurait dû poser la seule question qui vaille : MAGAZINE BIMESTRIEL DU CONSEIL RÉGIONAL/N°56/JUILLET-AOÛT 2014 notamment dans le BTP. La compétitivité de nos territoires et de nos entreprises est affectée aussi par l’absence de commande en matière de recherche et de nouvelles technologies. En période de crise c’est une faute. Et si cela sert à cacher le déficit de l’État qui préfère dépenser en fonctionnement plutôt qu’investir, c’est une double faute. Rappelons que Nicolas Sarkozy, qui avait maintenu les dotations aux collectivités et exécuté les contrats de projets jusqu’au dernier euro programmé avait pourtant essuyé les vives critiques des socialistes qui en demandaient alors toujours plus ! CONTACT : 02 28 20 61 10 -ump@paysdelaloire.fr oublie les priorités : clarifier les compétences et les moyens mis en œuvre pour répondre aux attentes des Ligériens et surtout au bon sens ! CONTACT : 02 28 20 61 39 –mpf@paysdelaloire.fr INTERGROUPE UNION DES DÉMOCRATES ET INDÉPENDANTS comment faire que, demain, chaque euro dépensé soit un euro mieux utilisé pour préparer nos territoires aux défis de la mondialisation, servir les habitants dans leur souci du quotidien et fédérer en puisant sur la richesse de nos cultures pour écrire une histoire en marche. Les élus régionaux UDI se refusent à la résignation. Ils sont disponibles, au-delà des différences, à mener les débats et actions nécessaires, a minima pour renforcer les politiques communes déjà menées avec la Bretagne, afin de rendre, à terme, inéluctable la fusion. CONTACT : 02 28 20 64 69 –udi@paysdelaloire.fr GROUPE ECOLOGIE SOLIDARITÉ Le Marais poitevin a retrouvé son label Parc Naturel Régional ! Après 10 années de travail collectif, de concertation avec tous les acteurs, de protection et de mise en valeur du territoire, les habitants du Marais poitevin se voient récompensés. Le Marais, territoire d’exception à préserver, renforce ainsi son attrait. CONTACT : 02 28 20 61 37 ecologiesolidarite@paysdelaloire.fr GROUPE DES ÉLUS COMMUNISTES Nos régions au régime sec ! Après les municipales et les européennes, le résultat est sans appel : l’austérité est durement sanctionnée dans notre pays. Pour nos collectivités, c’est 11 milliards d’euros de moins, dont 20 millions pour notre région. Comme seules réponses, le gouvernement avance une réforme territoriale ayant pour prétexte la réduction des dépenses publiques et de poursuivre la saignée austéritaire. Ces mesures ne répondent pas aux défis : il faut une politique ancrée à gauche pour sortir de la crise. CONTACT : 02 28 20 61 07 groupe.communiste@paysdelaloire.fr
GROUPE SOCIALISTE, RADICAL ET RÉPUBLICAIN Réforme territoriale : unité et responsabilité Lors de sa déclaration de principe, le Premier ministre Manuel Valls a annoncé sa volonté de supprimer les Conseils généraux, de renoncer à la clause de compétence générale et de diviser le nombre de Régions par deux. Cette volonté pour être utile et efficace doit impérativement s’accompagner d’une clarification des compétences permettant aux citoyens, et donc aux Ligériens, de savoir sur quoi repose cette réforme et vers quelles collectivités territoriales ils devront se tourner demain. C’est pourquoi nous avons souvent appelé à la mise en œuvre d’un nouvel acte de décentralisation et de ressources fiscales propres. Nous actons donc les récentes déclarations du Président de la République qui, dans une tribune, annonce l’ajout de nouvelles responsabilités dans les compétences dédiées au Conseils régionaux. Oui, nous devons repenser nos territoires, rendre plus lisibles nos compétences pour être plus efficaces. Qui pourrait s’y opposer ? Personne, à condition que les objectifs et les moyens soient clairs et que cela serve l’intérêt général. Notre seule volonté est de répondre aux attentes des citoyens qui réclament une amélioration de la situation économique et sociale. Ils veulent plus d’emplois et sont attentifs à GROUPE EUROPE ÉCOLOGIE - LES VERTS François Hollande a décidé de mettre un grand coup d’accélérateur à la réforme territoriale, mais il a dérapé ! Après moultes tergiversations et quelques coups de téléphone à une poignée de personnes, il a finalement annoncé que les Pays de la Loire resteraient les Pays de la Loire ! Cette séquence a tourné la réforme territoriale en ridicule, alors qu’elle devrait être l’occasion de bouger les lignes de façon intelligente, de dépasser les conservatismes, pour donner à notre pays une décentralisation digne de ce nom. leur pouvoir d’achat. Cette réforme doit y contribuer. Lors de la session extraordinaire organisée le 13 mai à l’initiative du Président Jacques Auxiette, les acteurs économiques, sociaux ou syndicaux, culturels et sportifs réunis ont largement manifesté leur volonté de conserver l’unité des Pays de la Loire. À l’instar des nombreux Ligériens qui ont signé l’appel pour l’unité (www.paysdelaloire.fr/dossiersthematiques/un-appel-pour-lunite-des-pays-dela-loire), nous considérons que la région a « une histoire récente, qui est écrite par des acteurs qui ne revendiquent pas une identité régionale mais des valeurs communes ». C’est ensemble que les Pays de la Loire se sont organisés et ce n’est pas un hasard s’il fait si bon vivre ici : - 93% des Ligériens sont heureux de vivre dans la région et 65% ont confiance en son avenir ; - Nous sommes la région au plus faible taux de chômage (même si c’est toujours trop !) ; - Nous sommes la région qui crée le plus d’emplois industriels ; - Nous sommes la région la plus sportive de France. Avec des compétences claires et renforcées, adossées à des transferts de moyens adaptés, nos institutions pourraient porter une action publique plus efficace, adaptée à la diversité des territoires. Une action publique qui réponde réellement aux attentes et besoins de nos concitoyens, que ce soit en matière de santé, de logement, d’éducation, de formation, de transport, et surtout d’emploi. Une action publique qui accompagne enfin les conditions d’une transition écologique et durable de nos territoires, en matière d’énergie, d’agriculture ou d’environnement. Quand allons-nous sortir définitivement des vieilles recettes du XX e siècle pour entrer de plain-pied dans le XXI e ? LIBRE EXPRESSION 17 C’est la reconnaissance que nous sommes l’une des régions les plus attractives d’Europe. Nous revendiquons ce dynamisme et l’unité qui font notre force. Notre priorité, c’est de renforcer prioritairement les coopérations avec les régions voisines, ne pas casser les dynamiques, ne pas briser notre élan. Les acteurs qui ont participé à la session du 13 mai l’ont dit et répété : ils souhaitent renforcer la coopération avec la Bretagne. Cette réalité existe déjà, à l’image de l’économie maritime, de l’enseignement supérieur avec l’Université Loire-Bretagne, ou encore avec la Ligne Grande Vitesse. La carte présentée par le Président de la République nous maintient dans le périmètre actuel. Nous confirmons notre volonté de fusionner nos deux régions pour créer un territoire capable de rivaliser avec d’autres régions européennes. Si le débat parlementaire venait à confirmer le statu quo pour notre région, nous proposerons un contrat d’association dans l’optique d’une région future. Le projet Pays de la Loire/Bretagne doit rester, quelle que soit la forme juridique. Nous attendons désormais que le débat parlementaire permette d’aboutir à une réforme territoriale positive pour les Ligérien-ne-s et pour le bien commun : il en va de l’avenir de nos territoires et de celui de nos concitoyens. CONTACT : 02 28 20 61 20 - groupe.ps@paysdelaloire.fr - http://ps-paysdelaloire.fr www.facebook.com/pspaysdelaloire - @pspaysdelaloire Réforme territoriale : engageons enin le débat avec les citoyens ! A vouloir spéculer sans fin sur les futurs contours de nos territoires, nous passons à côté de l’essentiel : la forme a évincé le fond. Les élus EELV déplorent que le débat démocratique à peine ouvert ait été tout de suite refermé par l’annonce prématurée des statu quo ligérien et breton. Ils appellent à une mobilisation rapide, à commencer par celle de nos parlementaires, dont le rôle est maintenant de redonner du sens à cette réforme. Le sujet n’est donc pas clos, bien au contraire, il ne fait que commencer et doit désormais s’engager avec les citoyens. CONTACT : 02 28 20 61 24 - europe-ecologie@paysdelaloire.fr - www.ee-cr-pdl.net WWW.PAYSDELALOIRE.FR



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :