[Pays de la Loire] Pays de la Loire n°42 mar/avr 2012
[Pays de la Loire] Pays de la Loire n°42 mar/avr 2012
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°42 de mar/avr 2012

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Région Pays de la Loire

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 3,9 Mo

  • Dans ce numéro : Jeux Olympiques... une région dans la course.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 14 - 15  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
14 15
14 Libre expression En application de la loi « Démocratie de proximité » du 27 février 2002, le magazine des Pays de la Loire propose à chaque groupe politique un espace rédactionnel proportionnel au nombre d’élus qui le constituent. Les modalités de réalisation de cette rubrique ont été adoptées par le conseil régional, réuni en séance plénière. Groupe Union pour un mouvement populaire Budget 2012 : trop « normal » Le magazine Capital classe notre Région parmi les plus dépensières en communication et fustige six espaces régionaux inutiles : 5,7 millions d’euros d’économies possibles au vu du très faible nombre de visites. Le budget 2012 n’est pourtant bouclé que grâce à l’emprunt : 252 nouveaux millions. Alors que le remboursement de la dette coûte chaque année 120 millions. Par ailleurs, comment les Ligériens peuvent-ils comprendre que la Région continue d’embaucher alors même que Didier Migaud, premier Président de la Cour des Comptes, indique « qu’une réelle maîtrise de la dépense locale passe par une gestion plus rigoureuse des effectifs de la fonction publique territoriale » ? Le groupe UMP, fidèle à son opposition constructive, encourage la politique mise en place dans le prolongement du plan de relance régionale en liaison avec les acteurs de la place financière et aussi les grands projets, Groupe Mouvement pour la France Le nouveau cheval de bataille régional est la démocratie sociale et la lutte contre les discriminations. La France est le pays le plus égalitaire et le moins raciste au monde. Arrêtons de culpabiliser les gens en les montant les uns Groupe Nouveau Centre Groupe Alliance centriste Responsabilité En cette année aux échéances électorales décisives, les Conseillers Régionaux de l’Intergroupe Centriste entendent poursuivre leur travail au seul service du développement régional. Nos priorités : le développement économique et l’emploi, Magazine bimestriel du Conseil Régional/N°42/Mars-AVRIL 2012 certains initiés par l’État, auxquels la Région apporte son concours. C’est à nos yeux un double bénéfice : celui de procurer directement de l’emploi sur notre territoire. Et aussi, en améliorant la compétitivité, celui de le rendre plus attractif pour que d’autres activités s’y implantent, générant encore d’autres emplois (60 millions d’euros pour l’IRT Jules Verne et les énergies marines, 5 millions pour le Grand port maritime et l’assemblage d’éoliennes offshore à Saint-Nazaire). Nous soutenons l’effort financier de 106,3 millions d’euros pour l’emploi, la formation professionnelle et les métiers de demain. Au final nous avons voté contre ce budget 2012 qui ne réduit pas assez les dépenses de fonctionnement inutiles et le rythme de nos investissements en priorisant ceuxci, comme d’ailleurs le Conseil Économique Social et Environnemental le demande depuis plusieurs sessions. Ce budget est trop « normal ». Il manque de courage et il fait encore trop de place à des dépenses de séduction ! CONTACT : 02 28 20 61 10 -ump@paysdelaloire.fr contre les autres et en créant de nouveaux outils qui existent déjà. Ces thèmes sont pris en otage pour justifier des interventions tous azimuts et une communication politiquement correcte. CONTACT : 02 28 20 61 39 –mpf@paysdelaloire.fr l’éducation et la formation, un aménagement harmonieux et équilibré du territoire. L’exigence d’agir nous place au-delà des clivages d’affrontement stériles pour contribuer à avoir confiance dans l’avenir ! CONTACT : 02 28 20 61 12 – nouveaucentre@paysdelaloire.fr 02 28 20 64 69 – alliancecentriste@paysdelaloire.fr Groupe Solidarité écologie Aéroport Notre-Dame-des-Landes : après avoir démontré que les données économiques utilisées en faveur du projet étaient contestables, les opposants réfutent les arguments liés à la sécurité et au bruit sur l’agglomération nantaise. Nous nous associons à cette démarche que vous retrouverez sur le site www.acipa.free.fr CONTACT : 02 28 20 61 37 ecologiesolidarite@paysdelaloire.fr Groupe des élus communistes Antisocial ! Lors de la plénière de janvier, c’est ainsi que se sont illustrés les élus de droite, de l’UMP aux centristes, en passant par le MPF… Accusant de façon diffamatoire les syndicats de salariés représentés au Ceser d’être « non indépendants pour cause de subventions », ces mêmes élus se sont comportés de façon indigne lors de l’examen du pass prévention contraception pour les jeunes. Selon eux, l’information et l’éducation sexuelles relèvent du cadre familial, et non des pouvoirs publics… Et pourquoi pas du curé ? CONTACT : 02 28 20 61 07 groupe.communiste@paysdelaloire.fr
PC 5 élus Parti Socialiste, et radical 37 élus Écologie Solidarité Europe Écologie 3 élus 18 élus Nouveau Centre 3 élus Alliance centriste 4 élus UMP 19 élus MPF 4 élus Groupe Socialiste et Radical Mieux vivre demain qu’aujourd’hui Le chômage ne cesse d’augmenter. La France et les Français retrouvent des niveaux de sans-emploi inégalés depuis plus de 10 ans. Pourtant, jamais le Conseil régional n’a baissé les bras pour mettre en place les mesures, les dispositifs, qui permettent à chacun de trouver une solution, un espoir pour faire face à la perte de son travail ou à des difficultés financières ou personnelles. C’est pour ces raisons que les élus socialistes et radicaux du Conseil régional restent mobilisés et donnent une fois de plus priorité à l’emploi cette année. Dans le cadre du Budget 2012, pas moins de 30 dispositifs ont vu le jour. Dispositifs innovants destinés à combattre le chômage par la formation, le soutien aux entreprises, la recherche, l’éducation ou le pacte pour l’emploi des jeunes. Mesures permettant une plus grande solidarité envers celles et ceux qui souffrent le plus de la crise. Aucun dispositif ne propose de reculer ou de mettre en péril la volonté d’aller de l’avant de notre majorité, pour donner aux Ligériens des meilleures conditions de vie demain qu’hier. Nous faisons la preuve, ici en Pays de la Loire, qu’une gestion saine des finances n’est pas l’ennemie du progrès social et économique. C’est même tout le Groupe Europe Écologie-Les Verts contraire puisque nous continuons à investir pour le bénéfice des habitants et des territoires de notre région. Jacques Auxiette a annoncé le lancement des 3 es Assises Régionales à partir de septembre 2012. Après celles de 2005 et de 2008, nous saluons cette démarche qui permet aux citoyens de s’approprier les grands débats qui les concernent, qui vous concernent. La Charte régionale en faveur de la démocratie sociale, signée avec les partenaires sociaux le mois dernier, participe de cette volonté de dialogue nécessaire à l’accompagnement des mutations de notre économie. La concrétisation de la banque régionale d’investissement, outil indispensable pour restaurer la confiance, soutiendra l’emploi et donc favorisera le développement d’une industrie puissante en Pays de la Loire, car il n’est pas possible de rester inertes face à la désindustrialisation de la France. Autre ambition votée par le Conseil régional, l’engagement fort pour la lutte contre toutes les formes de discriminations. Sensibilisation à la lutte contre ce fléau, promotion de la diversité et de la mixité, accueil de jeunes en situation de handicap, soutien à l’égalité hommes/femmes, conditionnalité « antidiscrimination » des aides aux entreprises, soutien aux services publics de proximité… Il s’agit là de justice sociale, les signes d’une société apaisée. Janvier 2012 : le Conseil régional des Pays de la Loire a décidé de se constituer partie civile aux côtés de riverains et d’associations environnementales en Mayenne. L’entreprise Aprochim, spécialisée dans le retraitement des déchets souillés aux PCB, est mise en cause : plaintes de salariés, non-respect de la réglementation en vigueur et taux de rejets polluants supérieurs aux limites autorisées. Dès l’annonce du projet d’usine en 1988, les Verts avaient alerté sur les risques et la nécessité d’une vigilance rigoureuse. Un référendum local s’était prononcé contre l’implantation prévue. Aujourd’hui, les conséquences sociales, économiques et environnementales sont lourdes et la chaîne de responsabilités entre l’industriel, l’État et l’organisme privé chargé des mesures de contrôle reste à éclaircir. Pour les agriculteurs : abattages de troupeaux, exploitations sous séquestre, perte de valeur des terres… Certains n’ont plus aucun revenu de leur travail et s’endettent. Sur le plan humain, l’inquiétude est grandissante, les questions nombreuses : sur sa santé et celle de ses enfants, son environnement, l’avenir des villages et le devenir de l’entreprise. Comment parvenir à stopper cette pollution, à sanctionner Aprochim et le groupe Chimerec (propriétaire à 70%), sans pour autant mettre en péril Libre expression 15 Comme nous nous y étions engagés, nous lançons également la démarche de l’Agenda 22 liée au handicap. Les jeunesses sont au cœur de nos préoccupations. Deux mesures parmi d’autres marquent notre ambition de les accompagner : Après une année d’expérimentation, la livraison dès mars du dispositif « Ordi Pass » aux lycéens et apprentis aux ressources modestes. En leur permettant d’acquérir un équipement informatique, nous confortons notre volontarisme en matière de savoir. Le lancement à la rentrée 2012 du « Pass prévention/contraception ». Inclus dans le Pack 15-30, il offrira aux jeunes les moyens de mieux appréhender les questions liées à leur santé sexuelle. Les préoccupations liées à l’environnement ne s’opposent pas forcément au pouvoir d’achat, nous en apportons là aussi la preuve : avec la mesure « trajet domicile-travail à 1 € » alliée au développement important de l’offre TER, nous proposons une alternative crédible à l’augmentation du prix de l’essence et donc à la seule utilisation de la voiture. Ce dispositif concernera 4 000 salariés. Toutes nos actions prouvent qu’il n’y a jamais qu’une seule politique possible et que nos choix sont tournés vers un seul objectif : mieux vivre demain qu’aujourd’hui. CONTACT : 02 28 20 61 20 - groupe.ps@paysdelaloire.fr Les conséquences désastreuses d’une pollution aux PCB qui aurait dû être évitée ! l’avenir de ses salariés ? Oui, la filière de traitement des PCB est indispensable et créatrice d’emplois. Mais pas à n’importe quel prix ! Elle ne participe de la transformation écologique de notre économie qu’avec le respect des règles environnementales et des équilibres socio-économiques des territoires. Pas si elle met des vies en danger et hypothèque l’avenir de certains pour nourrir les bénéfices d’autres. Les élu-e-s écologistes condamnent l’abandon de la population locale par l’État. Ils exigent aujourd’hui qu’un soutien particulier à ce territoire soit décidé pour l’aider à surmonter cette épreuve. Contacts : 02 28 20 61 24 - europe-ecologie@paysdelaloire.fr - www.ee-cr-pdl.net www.paysdelaloire.fr



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :