[Pays de la Loire] Pays de la Loire n°35 jan/fév 2011
[Pays de la Loire] Pays de la Loire n°35 jan/fév 2011
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°35 de jan/fév 2011

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Région Pays de la Loire

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 3,2 Mo

  • Dans ce numéro : maisons de santé... partout, le droit aux soins.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 12 - 13  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
12 13
12 UNE ÉCONomie DUraBle POUR toUS INNOVATION Fondation­oCéan­vital Raphaël Dinelli carbure aux énergies renouvelables Un vaste hangar anonyme, perdu dans le dédale de rues de la zone industrielle d’Olonne-sur- Mer (85). C’est là que le navigateur Raphaël Dinelli, connu pour ses quatre participations au Vendée Globe, a établi les bases de sa fondation Océan Vital. Dans son labo, avec le concours de son équipe d’ingénieurs et de techniciens, il met au point des panneaux solaires photovoltaïques souples, légers, adaptables aux surfaces courbes et à fort rendement d’énergie. La recette ? « l’encapsulation de cellules solaires en silicium dans des matériaux composites », confie-t-il. l’esprit grand ouvert/n°35/janvier-février 2011 Tout commence donc en 2007, avec la création de la fondation. Les acteurs : des entreprises, des industriels, des chercheurs et des techniciens. Les objectifs : créer des solutions de développement durable par les énergies renouvelables en améliorant des process existants. En 2008, pour son dernier tour du monde, Dinelli transforme son monocoque en un véritable laboratoire flottant, qui va n’utiliser que l’énergie solaire (grâce à ses capsules) et celle du vent (avec une éolienne à axe vertical). Il se classe 10e. Depuis, avec notamment le soutien de la Région (1) et d’un ensemble de partenaires (2), la fondation Raphaël Dinelli, célèbre navigateur, a gardé son esprit d’aventure pour développer, au sein de sa fondation Océan Vital, une palette d’innovations autour des cellules solaires : pour le bateau bien sûr, mais aussi le train, l’automobile et même l’avion... développe de nouvelles applications pour ces panneaux solaires. Par exemple, Rayon vert, ce train innovant conçu pour limiter l’impact sur l’environnement et dont la mise en service sur le réseau régional est imminente. Mais aussi l’éolien avec Aérojoule, financé également par la Région (3), qui porte sur une éolienne s’intégrant dans le paysage, silencieuse et performante. Demain, un avion électrique 100% solaire Parmi les autres applications que développe la Fondation : un autobus hybride thermique solaire, un poste de recharge solaire pour véhicule électrique, et la dernière invention, un avion biplace électrique 100% solaire ! Ce dernier projet n’en est qu’au stade de la modélisation. La construction est prévue pour l’année prochaine et les premiers essais en 2012. Un beau challenge. « Grâce à 24,5 m² de panneaux posés sur ses ailes, Eraol, c’est son nom, pourra voler près de trois heures en autonomie complète sans émettre un gramme de CO 2 et sans un bruit ». (1) Le conseil régional vient d’attribuer 150 000 euros pour le programme solaire. (2) Les autres partenaires sont le Pôle de compétitivité EMC2, l’Icam et l’Ecole centrale de Nantes. (3) 252 600 euros ont été attribués par la Région à la Fondation pour mener ce projet collaboratif avec des partenaires ligériens.
L’université­sur­iPHone AllSchools : l’université au bout des doigts C’est l’histoire d’un projet étudiant particulièrement innovant… À l’université du Maine, deux enseignants et quatre élèves ont mis au point AllSchools, une application iPhone dédiée à la promotion d’une des formations de l’école… et bientôt à celles des universités de toute la région. « Je croyais à notre projet et le moins que l’on puisse dire, c’est que cela commence fort ! ». Florent Carlier est enthousiaste. C’est sous la houlette de cet enseignant chercheur que l’université du Maine a développé Allschools, une application iPhone destinée à communiquer sur ses formations. Un simple mouvement de doigt sur son téléphone mobile et hop ! apparaissent les programmes de l’Ecole nationale supérieure d’ingénieurs du Mans (Ensim). Une navigation intuitive permet ensuite de visualiser en un coup d’œil des renseignements pratiques sur les offres de stage, la vie scolaire ou encore la pédagogie. EUROPE MARITIME ( ((Interview Pour le nouveau président de la Conférence des régions périphériques maritimes, qui regroupe 150 régions d’Europe, les dossiers énergie, pêche, transport et sécurité seront pris « à bras le corps ». « Défendre les intérêts des régions maritimes de l’Europe » Chercheurs et étudiants main dans la main « Ce service est un excellent moyen de toucher un jeune public adepte de nouvelles technologies. Désormais, il suffit de télécharger gratuitement notre application pour avoir une vision synthétique de notre offre de formation. Sans contrainte d’horaire ni de mobilité ». Si l’idée est née dans l’esprit des enseignants, ce sont des étudiants qui l’ont concrétisée. Coachés par Florent Carlier et sa collègue, Valérie Renault, quatre élèves du master 2 d’informatique, François Lambert, Fabien Leconte, Jonathan Le Roy et Prudence Madianga, n’ont ménagé ni leur temps ni leurs efforts. À peine neuf mois après la rentrée scolaire de 2009, le projet était opérationnel et validé par Apple. Le Mans aujourd’hui, demain Nantes et Angers… Le public est au rendez-vous : depuis juin, 500 personnes ont téléchargé l’application. Elle va s’étendre peu à peu à l’ensemble des formations proposées par l’université du Maine. Egalement, d’autres facultés vont pouvoir se l’approprier pour communiquer avec leurs étudiants. Angers et Nantes se joindront ainsi à l’aventure d’ici 2012. Cerise sur le gâteau, AllSchools vient de remporter l’appel à projet « Innovation Numérique 2010 » de la Région des Pays de la Loire, assurant son financement pour les deux prochaines années. Plus d’informations : http://allschools.univ-lemans.fr « Jean-Yves Le Drian, président de la Région Bretagne, est le nouveau président de la Conférence des régions périphériques maritimes (CRPM), une organisation européenne. Il explique les enjeux de son mandat. Quel rôle joue la CRPm ? La CRPM, créée en 1973 en Bretagne, défend les intérêts des régions périphériques maritimes et pèsent sur les décisions communautaires. Forte aujourd’hui de 150 régions, elle devient une tribune, un lieu d’échanges, d’actions pour proposer, au niveau européen, des idées innovantes et en phase avec les réalités des territoires. 13 Après l’ENSIM à l’université du Maine au Mans, d’autres facultés auront leur application sur IPhone. Quelles seront vos priorités pendant votre mandat ? En premier lieu, la cohésion économique, sociale et territoriale : une nécessité pour l’équilibre de nos territoires, d’autant que le Traité de Lisbonne en fait un objectif prioritaire. Deuxièmement, la politique maritime : la CRPM devra prendre à bras le corps tous les domaines liés à la mer, de l’énergie marine à la pêche, du transport à la sécurité maritime. Enfin, le dossier de l’accessibilité : nous ferons en sorte que les spécificités des périphéries soient prises en compte, et que le transport « durable », maritime et ferroviaire se voit accorder la priorité qu’il mérite. Quelle résonance pour votre élection dans les régions maritimes du Grand Ouest ? Conscient de sa position géographique excentrée, le Grand Ouest français a toujours été tourné vers l’Europe afin d’éviter la marginalisation. J’espère que mon élection contribuera, dans nos régions, à renforcer encore l’intérêt pour l’Europe et la coopération interrégionale. www.paysdelaloire.fr



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :