[Pays de la Loire] Pays de la Loire n°33 sep/oct 2010
[Pays de la Loire] Pays de la Loire n°33 sep/oct 2010
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°33 de sep/oct 2010

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Région Pays de la Loire

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 7,0 Mo

  • Dans ce numéro : une société plus juste... 25 quartiers réhabilités en Pays de la loire.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 6 - 7  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
6 7
Ouest Médias 6 CULTIVER LES TALENTS FORMATION INITIALE NOUVEAUX ÉQUIPEMENTS DANS LES LYCÉES Pour apprendre en situation réelle l’esprit grand ouvert/n°33/septembre-octobre 2010 gique de câblage aérien électrique (60 000 €) qui sera bientôt opérationnelle au lycée Chassagne de Paimbœuf (44). L’outil sera mutualisé avec huit autres établissements, ce qui représente près d’une centaine d’utilisateurs en CAP et bac pro électrotechnique ligneur. De leur côté, les élèves de la filière conduite routière du lycée Jean Rondeau de Saint-Calais en Sarthe profitent déjà depuis mars dernier d’un nouveau camion-remorque (150 000 €). De quoi permettre aux jeunes de se former dans des conditions proches du réel. OLYMPIADES DES MÉTIERS, LES 15 ET 16 OCTOBRE AU MANS Deux nouvelles mesures innovantes Notre politique s’étoffe de deux nouvelles mesures innovantes. Pour bien faire les choses, nous avons choisi de les expérimenter avant de les étendre. Nous travaillons tout d’abord avec les restaurants scolaires pour essayer d’introduire plus de produits de qualité, locaux et Matthieu Orphelin, président de la commission Education et apprentissage bio, dans leur menu. L’enjeu est fort car ils servent près de 13 millions de repas par an ! Une trentaine d’établissements est pour l’instant mobilisée sur le sujet. La seconde action porte sur les équipements numériques, qui sont de plus en plus utilisés comme support pédagogique. Pour que le droit à la réussite pour tous devienne une réalité, nous voulons favoriser l’accès aux ordinateurs et à leur usage au plus grand nombre, et particulièrement en aidant les jeunes issus des familles les plus modestes. Cette mesure, qui pourrait prendre la forme d’un don ou d’un prêt, sera testée en 2011 dans plusieurs lycées et CFA. » De la compétition, faire naître l’envie Certaines filières professionnelles, qui pourtant recrutent, restent encore mal connues ou « boudées » par les jeunes. La Région veut profiter de la formidable vitrine des Olympiades des métiers – 450 participants, 50 métiers représentés – pour mieux les faire connaître. Car rien ne vaut la démonstration pratique pour se faire une idée de son futur métier. Les prochaines sélections régionales, qui auront lieu les 15 et 16 octobre au Mans, vont se transformer en salon d’orientation grandeur nature. Aux côtés des espaces d’épreuves, des ateliers de découverte, animés par des professionnels, Ouest Médias Ouest Médias De gauche à droite : Plate-forme technologique de cablage aérien électrique au lycée Chassagne de Paimbœuf. Un banc de coupage thermique similaire sera livré dans les lycées Arago à Nantes et Dunant à Angers. Un nouveau camion école est déjà en circulation au lycée Jean-Rondeau de Saint-Calais. « Un vrai matériel de pro ! » C’est ce que vont sûrement se dire les élèves en bac pro métallerie des lycées François Arago à Nantes et Henri Dunant à Angers en découvrant leur nouveau banc de coupage thermique. D’un montant de 140 000 €, cette machine à commandes numériques destinée à la découpe de plaques de tôles de grandes dimensions a de quoi rendre jaloux plus d’un professionnel. Elle sera livrée après les vacances de la Toussaint. Autre équipement de haut niveau également financé par la Région : la plate-forme technolopermettront aux visiteurs de s’informer sur les formations et les débouchés. On ne le dira jamais assez : ce sont des métiers dans lesquels beaucoup de jeunes s’éclatent ! Il suffit de regarder le nombre de médailles ramenées par les candidats régionaux lors des finales nationales des dernières Olympiades en 2009 à Lille : 28, dont 12 en or… Un palmarès qui démontre à la fois la qualité des formations dispensées dans les établissements (CFA et lycées) des Pays de la Loire mais qui illustre aussi le savoir-faire des entreprises régionales. Ouest Médias
DR FORMATION TOUT AU LONG DE LA VIE LA VAE, UN PAS VERS LA CERTIFICATION L’expérience vaut bien un diplôme, sans aucun doute ! Obtenir un diplôme sans nécessairement avoir à retourner sur les bancs de l’école, voilà, en substance, ce qu’offre la VAE (Validation des acquis de l’expérience), un dispositif particulièrement intéressant pour les salariés et les demandeurs d’emploi qui ont au moins trois ans d’expérience dans un métier. Recherche d’emploi, ascension professionnelle, reconnaissance sociale, professionnelle ou familiale… Quelle que soit sa motivation, obtenir ce qu’on appelle une certification (diplôme, titre, certificat de qualification professionnelle inscrit au répertoire national) génère un effet protecteur indéniable dans un parcours professionnel. Un réseau de 22 personnes en Pays de la Loire Pour autant, il n’est pas toujours aisé de déterminer vers quelle certification s’orienter. La Région a donc mis en place un réseau de proximité de personnes ressource VAE sur tout le territoire, avec a minima un référent par zone géographique. A LAVAL EN 2011 Une nouvelle école de kinés ( ((EN MARCHE)) ) Des aides soignants au lycée Première initiative du genre : depuis la rentrée, l’Institut de formation d’aides soignants (Ifas) du centre hospitalier Côte de Lumière des Sables-d’Olonne est hébergé dans les locaux du lycée professionnel Valère-Mathé, à Olonne-sur-Mer. Soit 22 personnes au total en Pays de la Loire. Leur rôle ? « Apporter des informations sur la VAE, ses modalités et orienter vers les différentes certifications possibles », répond Annie Laurent, elle-même personne ressource, formatrice et conseillère en emploi à l’Infrep(Institut national de formation et recherche sur l’éducation permanente) à Saumur. L’exercice requiert une certaine finesse et une solide connaissance de l’univers de la formation professionnelle. La démarche pour le candidat se déroule en deux temps : une première réunion d’information collective, suivie si besoin d’un entretien individuel d’opportunités. « A 90%, les personnes demandent cet entretien. Une fois la certification ciblée, je les guide vers le service valideur. A ceux qui n’ont pas une idée arrêtée, je propose un bilan de compétences. Quant à ceux qui sont très éloignés du diplôme, je conseille une formation pour compléter leur bagage. Car pour s’orienter vers une VAE, il faut posséder la 108 masseurs-kinésithérapeutes pour 100 000 habitants en moyenne en France, 90 dans notre région, dont 30% ont plus de 50 ans. Les chiffres parlent d’eux-mêmes : on manque de kinés en Pays de la Loire. Une situation dénoncée par les centres hospitaliers et les établissements de soins eux-mêmes. C’est pourquoi la Région a décidé de créer un nouvel institut de formation de masseurs-kinésithérapeutes au sein d’un centre hospitalier. Un appel à projets a été lancé. Cinq établissements ont répondu. Et celui de Laval a été choisi. « Nous rencontrons d’importantes difficultés de recrutement de kinés. C’est une réelle opportunité pour Laval et le département de la Mayenne de pouvoir créer une école publique au sein de notre établissement qui a inauguré en octobre dernier un plateau technique de qualité, se réjouit Liliane Lenhardt, la directrice de l’hôpital de Laval. Ouest Médias Annie Laurent. 7 majorité des acquis de la profession. » Que vous soyez demandeur d’emploi ou salarié, ces prestations sont entièrement gratuites car prises en charge par la Région des Pays de la Loire. Pour plus d’infos, et notamment les coordonnées de la personne ressource proche de chez vous, appelez la plate-forme d’information au 0 800 200 303 (n°vert gratuit) ou rendez-vous sur www.cariforef-pdl.org Le Rocher fleuri, où s'ouvrira le nouvel institut de formation de masseurs kinésithérapeuthes. L’école sera installée sur le site du Rocher-Fleuri, juste à côté de l’Institut de formation des aides soignants. Ce regroupement va nous permettre de mutualiser les moyens. » Reste à patienter jusqu’en septembre 2011, date à laquelle sera accueillie la première promotion de 30 élèves. Ce rapprochement permet de répondre à une demande du centre hospitalier, qui restructure ses locaux. Pour la Région, propriétaire des murs, il s’agit également de mutualiser les moyens matériels et de favoriser les rencontres entre enseignants, futurs aides soignants et lycéens. www.paysdelaloire.fr CH Laval



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :