[Pays de la Loire] Pays de la Loire n°33 sep/oct 2010
[Pays de la Loire] Pays de la Loire n°33 sep/oct 2010
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°33 de sep/oct 2010

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Région Pays de la Loire

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 7,0 Mo

  • Dans ce numéro : une société plus juste... 25 quartiers réhabilités en Pays de la loire.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 10 - 11  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
10 11
Ouest Médias 10 UNE ÉCONOMIE DURABLE POUR TOUS EMPLOI PRIME RÉGIONALE A LA CRÉATION D’ENTREPRISE. TÉMOIGNAGES Un coup de pouce pour se lancer A tout juste 21 ans, Elodie Chetaneau est déjà à la tête de son salon de coiffure. De son côté, Sylvain Beghin a pu reprendre une boulangerie avec très peu d’apport personnel. Tous les deux n’ont pas forcément le profil type du chef d’entreprise mais ils ont pu concrétiser leur projet grâce à la Prime régionale à la création d’entreprise (PRCE). Avec cette aide, l’objectif de la Région est de donner un coup de pouce à ceux qui souhaitent se lancer ou reprendre une activité mais qui ne disposent pas de fonds propres suffisants. Ouverte dans un premier temps aux jeunes de moins de 26 ans, aux demandeurs d’emploi de plus de 50 ans et aux bénéficiaires des minima sociaux, et en réponse à la réalité des demandeurs, cette aide est désormais élargie aux titulaires de l’Allocation adultes handicapés (AAH). Pour un montant compris entre 1 500 € et 6 000 €, la PRCE complète les prêts ou les garanties obtenus auprès des organismes financiers solidaires que sont l’Adie, le Fondes, les plates-formes France Initiative et Réseau Entreprendre. L’intervention régionale ne s’arrête pas là : ces organismes financiers sont eux aussi accompagnés avec une prise en charge partielle des prêts d’honneur qu’ils octroient. Du beurre dans les croissants La boulangerie, il connaît. C’est à Bourgneuf-la- Forêt, en Mayenne, que Sylvain Beghin a ouvert en octobre 2009 son troisième commerce. Pour cette reprise d’activité, il a bénéficié de deux prêts d’honneur de Mayenne Initiative (4 000 € et 8 000 €), complétés par une PRCE Solidaire de 2 000 €. « Ces aides m’ont permis de créer un emploi en CDI et de pérenniser mon activité. Sans cela, je n’aurais jamais pu le faire. C’était trop risqué. » Et il sait de quoi il parle : après onze ans en Angleterre, il a repris en 2003 une première boulangerie à Le Pas (53) qu’il a revendue ensuite pour une plus grande. « Cette nouvelle l’esprit grand ouvert/n°33/septembre-octobre 2010 Ouest Médias activité en pleine ville ne me correspondait pas. J’ai préféré arrêter et j’ai même cherché un moment à me reconvertir. » Mais, finalement, la passion du métier a été plus forte… REPÈRES Élodie Chetaneau, Alyzée Coiffure aux Sables-d’Olonne. Sylvain Beghin, Les Délices de Bourgneuf à Bourgneuf-la-Forêt. Au total, 589 entreprises de tout secteur d’activité ont bénéficié en 2009 de la Prime régionale à la création d’entreprise (PRCE). Parmi ces nouveaux chefs d’entreprise, on en trouve 257 de moins de 26 ans (PRCE Jeunes) et 332 sont des demandeurs d’emploi Ouest Médias Ouest Médias La création d’entreprise à la portée de tous Pour accompagner au plus près les créateurs d’entreprise, nous disposons d’un outil qui a déjà fait ses preuves : Fabienne la prime régionale à la Renaud, conseillère régionale, création d’entreprise (PRCE) membre de la à destination des jeunes, commission des demandeurs d’emploi Développement de plus de 50 ans et des et activités économiques, bénéficiaires des minima enseignement sociaux. Face aux difficultés supérieur, recherche croissantes des et innovation entrepreneurs, des femmes comme des hommes, nous avons décidé d’étendre cette mesure aux personnes en situation de handicap. Cette décision illustre notre volonté de lutter contre toutes les discriminations et de soutenir ceux qui en ont le plus besoin. Notre défi est d’éviter qu’ils subissent encore plus les conséquences de la crise économique et de faire en sorte qu’entreprendre soit à la portée de tous ! » Des débuts qui… décoiffent ! 21 ans et déjà chef d’entreprise ! Élodie Chetaneau ne perd pas de temps. Elle a ouvert son salon de coiffure en septembre 2009 aux Sablesd’Olonne (85). Tout est allé très vite : « J’ai visité en mai un local pour lequel j’ai eu un vrai coup de foudre. Début août, c’était signé ! » La garantie de prêt Fondes* Pays de la Loire et la PRCE Jeunes de 2 000 € ont été de vrais accélérateurs pour séduire le banquier. Ce dernier ne s’est pas trompé car, dès sa première année, Élodie a réalisé le même chiffre d’affaires que son prédécesseur. Après avoir passé le creux de l’hiver, elle entame très motivée la saison estivale. Et déjà elle voit plus loin : « Dans six ans, j’aurai fini de rembourser mon prêt. Je compte ensuite acheter un salon plus grand pour proposer aussi une activité d’esthétique. » * Fonds de développement solidaire. de plus de 50 ans ou bénéficiaires des minima sociaux (PRCE Solidaire). Les demandeurs d’emploi de plus de 50 ans représentent 29% de la PRCE Solidaire. Le montant global de l’aide régionale est de près de 1,2 million d’euros. Ouest Médias
FILIÈRES ÉCO-FILIÈRES : REPORTAGE AU CŒUR D’UNE ENTREPRISE Et le déchet devint un produit… Pas un jour sans qu’on nous parle d’éco-filières… Mais savez-vous réellement ce qui se cache derrière cette terminologie ? Il s’agit de nouvelles activités économiques, créatrices d’emplois et « environnementales ». De fait, le panel est assez large, depuis la construction jusqu’au traitement de l’air et de l’eau, ou bien encore la gestion des déchets, etc. Exemple concret avec une toute nouvelle entreprise, qui fait du déchet un produit, Méta-Bio Énergies. De fructueux projets C’est entre Angers et Rennes, à Combrée (49), que Méta-Bio Énergies vient de voir le jour. Acti- Éco-filières, définition de la Communauté européenne Les éco-filières regroupent l’ensemble des entreprises produisant des biens et services capables de mesurer, d’empêcher, de limiter ou de corriger les dégâts occasionnés à l’environnement. AGRICULTURE BIOLOGIQUE : LES CHIFFRES SONT TOMBÉS ! Les Pays de la Loire, 2 e région française On pourrait presque parler de médaille d’argent ! Les chiffres de 2009 recensant le nombre de surfaces agricoles dédiées au bio confirment la seconde place des Pays de la Loire parmi les régions françaises. Une demande de qualité des consommateurs qui se renforce, la volonté de préserver la qualité des eaux et des sols, des élus ultra-sensibilisés… telles sont quelques-unes des raisons de cette très bonne place des Pays de la Loire dans le paysage agro-biologique français. La politique volontariste menée par la Région a ainsi favorisé l’installation de 62 jeunes nouveaux producteurs en 2009 et la conversion de 220 fermes à l’agriculture biologique. Certaines filières historiquement bien implantées se développent tout particulièrement : l’élevage laitier et bovin ainsi que les cultures maraîchères. Quant au muscadet bio, il bénéficie actuellement de ( ((EN MARCHE)) ) Arts, innovation et territoire « Pourquoi et comment croiser la création et l’innovation en région ? » Tel est le titre de la table ronde organisée le 29 octobre par la Région dans le cadre du 11 e congrès Elia (European league of institutes of the arts). Objectif : inviter les entreprises et acteurs du monde vité de cette entreprise innovante : valoriser les déchets organiques afin de produire du biogaz par méthanisation ainsi que du compost. Un concept qui permet de faire rimer économie et écologie. « On entend beaucoup de gens dire qu’il faudrait faire quelque chose pour l’environnement, mais en réalité on constate qu’il se passe peu de choses sur le terrain. Nous avons donc décidé de penser aux générations futures et d’apporter concrètement notre pierre à l’édifice. Notre démarche : faire évoluer le déchet en produit », expliquent Jean-Paul Chazé, président-directeur de la société, et Marcel Gadbin, son associé. Concrètement, l’activité de l’entreprise consiste à transformer certaines matières organiques en biogaz ; biogaz qui permettra ensuite de fournir de l’électricité à plusieurs milliers de foyers. Quant aux résidus de la méthanisation, ils seront mélangés à des déchets verts afin de produire du compost. « Cette notion-là était également très importante pour nous, détaille Jean-Paul Chazé. Il nous semble nécessaire de réfléchir à ce qu’on met sur les terres agricoles. Du coup, nous avons beaucoup l’engouement des Français pour le vin biologique et connaît une sorte de « mini-boom ». De bons résultats, qui encouragent la Région à continuer de soutenir la filière agro-biologique. économique à prendre connaissance des liens entre création et innovation. Leur valeur ajoutée, que cultive la plate-forme régionale d’innovation « Matériaux design » en Pays de la Loire, sera mise en avant par le biais d’exemples menés en Pays de la Loire, notamment en matière de design. 11 Jean-Paul Chazé, directeur de Méta-Bio Énergies. travaillé en amont avec les maraîchers nantais pour créer un compost de qualité. » La Région soutient cette initiative en finançant une partie de l’immobilier de l’entreprise afin de permettre à une activité porteuse de sens pour le futur de se développer. REPÈRES Avec 1 437exploitations cultivant environ 75 000 hectares sans engrais ni pesticides chimiques, les Pays de la Loire s’affichent au second rang national des régions consacrant le plus de surfaces à l’agriculture biologique (en 2009). La Loire-Atlantique est le premier département français dans ce domaine. Aides régionales : en 2009, 3,5millions d’euros ont été attribués par la Région pour le développement de l’agriculture biologique, dont 1,8million d’euros aux 220 agriculteurs ayant engagé une conversion vers le bio. 11 e congrès Elia du 26 au 30 octobre www.eliabiennial.com Table ronde le 29 octobre de 8h30 à 13h dans les locaux de l’École nationale supérieure d’architecture de Nantes, 6 quai François-Mitterrand. Entrée libre dans la limite des places disponibles. www.paysdelaloire.fr Ouest Médias



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :