[Pays de la Loire] Pays de la Loire n°22 sep/oct 2008
[Pays de la Loire] Pays de la Loire n°22 sep/oct 2008
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°22 de sep/oct 2008

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Région Pays de la Loire

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 5,1 Mo

  • Dans ce numéro : économie durable... le TGV arrive à la Roche-sur-Yon.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 22 - 23  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
22 23
22 LIBRE EXPRESSION En application de la loi » démocratie de proximité » du 27 février 2002, le magazine des Pays de la Loire dédie à chaque groupe politique un espace rédactionnel proportionnel au nombre d’élus qui le constituent. Les modalités de réalisation de cette rubrique ont été adoptées par le Conseil régional réuni en séance plénière. Groupe Socialiste, Radical et divers Gauche 39 élus Groupe des élus Communistes 8 élus Groupe Les verts 13 élus Groupe UDF 7 élus Groupe Union des Pays de la Loire 26 élus Groupe Union des Pays de la Loire La gauche refuse de baisser le prix du carburant Lors de la dernière session du Conseil régional, j’ai proposé, conjointement avec le groupe centriste, de baisser à son niveau minimal la taxe sur le carburant (TIPP) prélevée par la Région. Concrètement, cela aurait pour effet de diminuer le prix de l’essence à la pompe de 3,54 centimes et celui du gazole de 2,30 centimes dans notre région. Repoussant cet amendement, la majorité de gauche refuse de baisser le prix du carburant et fait ainsi perdre jusqu’à 200 € par an de pouvoir d’achat à toutes les familles utilisant des voitures pour aller travailler. M. Auxiette invoque la décentralisation pour se justifier. Ce n’est en fait qu’une façon de masquer le train de vie de la Région ! 89 personnes en Chine à vos frais Notre proposition, très bien étayée, maintenait l’équilibre budgétaire en diminuant les dépenses de communication (45 millions d’euros sur les 18 derniers mois) et de voyages de la gauche. Voici un nouvel exemple de ces dépenses excessives : pas moins de 89 personnes iront et séjourneront en Chine, à vos frais, à l’occasion des Jeux Olympiques et Paralympiques. Faut-il que l’on paye les voyages du président de la Région et de ses amis en achetant notre carburant ? La gauche maltraite les lycées Contre toute attente, et à rebours des discours nationaux, la gauche, présidée par un ancien proviseur, mène, depuis son élection, une politique de destruction des actions et des efforts engagés sans discontinuer depuis 1986 sous trois présidences (Olivier Guichard, François Fillon, Jean-Luc Harousseau). Comparons les budgets 2004 et 2008*:•La gauche réduit le budget de l’éducation de 11% quand les recettes de la Région augmentent, elles, grâce à la fiscalité supplémentaire et aux emprunts, de 57%.•Cette diminution touche d’abord les investissements (- 10%). Elle concerne l’enseignement public (- 21% de travaux), mais surtout le privé dont la dotation baisse de 14 à 9 millions d’euros. La gauche privilégie les actions socio-éducatives (+ 35%) ne relevant pas de la compétence régionale, mais qui on un fort caractère électoraliste.•Si les manuels scolaires sont gratuits, c’est au détriment de l’accueil des lycéens, des personnels et de leur équipement avec, en conséquence, moins d’ordinateurs par élève dans nos lycées. Après quatre ans d’atermoiements justifiés seulement par l’application du principe que rien de ce qui vient de la droite n’est bon à conserver, l’équipe qui reprendra les rênes de la Région devra redresser la barre pour éviter la dégradation du patrimoine et des équipements des lycées, sauf à retrouver l’état catastrophique des bâtiments que nous avait transmis le gouvernement de gauche en 1986. *montants votés annuellement corrigés de l’inflation CONTACT : 0228206110 groupe.upl@paysdelaloire.fr Groupe les Verts Une rentrée morose Avec un pouvoir d’achat à la traine et des annonces de suppressions de postes de fonctionnaires, la rentrée scolaire s’annonce difficile, particulièrement pour nombre de ménages et d’étudiants aux revenus modestes, et pour les enseignants qui constatent le bradage du service public. Et pourtant, à son niveau, la Région des Pays de la Loire ne reste pas inactive en matière de pouvoir d’achat : que l’on se rappelle la gratuité des manuels scolaires, la suppression de la taxe sur les permis de conduire, l’aide aux apprentis, l’aide à l’achat des équipements professionnels, l’aide aux transports avec la création des cartes TIVA pour les jeunes et Acti’carte pour les demandeurs d’emploi, la généralisation du Pass culture sport. Plus récemment on peut citer le soutien financier aux groupements d’achat de panneaux solaires, la gratuité des formations sanitaires et sociales de niveau V (aides-soignants), la revalorisation des rémunérations des stagiaires non indemnisés par l’ASSEDIC ou celles des parents isolés en formation professionnelle … Même si son action en faveur du soutien au pouvoir d’achat est limitée, on peut affirmer avec certitude que le Conseil régional permet aux ligériens d’accéder à de nombreux services avec plus de facilité. Le développement durable, c’est aussi la solidarité. CONTACT : 02 28 20 61 23 groupe.verts@paysdelaloire.fr Groupe Centriste Un nouveau déni de la démocratie au conseil régional Dans le supplément au magazine des Pays de la Loire de l’été dernier, intitulé « bilan d’action », deux pleines pages sont consacrées à la présentation des élus, photographie à l’appui. Mais seuls les élus de la majorité sont présentés. Le groupe centriste s’indigne d’une telle pratique et constate une nouvelle fois qu’être dans l’opposition régionale, c’est ne pas exister ! Présents en commissions et sessions, les élus centristes travaillent au service de l’ensemble des habitants de la Région au même titre que les élus de la majorité. Ils tiennent à rappeler qu’ils ont été élus démocratiquement pour remplir une mission au sein de l’assemblée régionale et qu’ils entendent mener à bien leur mandat. CONTACT : 02 28 20 61 12 – groupe.centriste@paysdelaloire.fr l’esprit grand ouvert/n°22/septembre-octobre 2008
23 Groupe Socialiste, Radical et divers Gauche La Région investit massivement pour votre avenir 2,4 milliards d’euros d’investissements sont en passe d’être réalisés par le Conseil régional des Pays de la Loire entre 2005 et 2010 ! Tel est le montant du programme pluriannuel que nous avons la fierté de porter au nom des Ligériens et au nom de l’aménagement de ce territoire. Les conseillers régionaux de droite nous reprochent ces investissements. Pourtant, dans le même temps, ils approuvent les achats de TER qu’ils n’avaient pas faits, les constructions de nouveaux lycées qu’ils n’avaient pas entamées, la gratuité des manuels scolaires qu’ils n’avaient pas voulue, la gratuité des formations d’aides-soignants qu’ils n’avaient pas envisagée… Si cette politique d’investissements est si négative, pourquoi la voter ? Force est de constater, et de déplorer, que le groupe UPL (constitué de la droite UMP et de la droite vendéenne de M. de Villiers) ne s’identifie pas par rapport aux politiques publiques conduites, mais se contente d’attaques démagogiques et mensongères, comme sur les dépenses de communication ou les déplacements. Ces investissements, la majorité régionale de gauche les assume car c’est un choix d’avenir, le seul possible. Les investissements des collectivités territoriales représentent 70% de tous ceux réalisés en France. Alors que l’État investit 25 milliards d’euros par an, l’ensemble des Collectivités y consacre 54 milliards. C’est le cas de notre Région qui a fait le choix de l’investissement massif et en grande partie autofinancé : les dépenses d’investissements représentent 143 euros par habitant aujourd’hui contre 84 euros en moyenne entre 1998 et 2003, quand la droite était aux commandes de la Région. Sans l’action régionale, ces investissements ne pourraient être réalisés par le gouvernement de Messieurs Sarkozy et Fillon, car les finances de l’État sont exsangues. Ce que M. Fillon, président de Région ne faisait pas au niveau régional, par manque d’ambition, M. Fillon, Premier ministre, ne peut le faire aujourd’hui au niveau national, par manque de moyens… Avec une dette maîtrisée (seulement 6,5% de la richesse régionale, alors que l’État est endetté à hauteur de 64,2% du produit intérieur brut), une épargne reconstituée et des niveaux d’imposition parmi les plus faibles des régions françaises, la Région des Pays de la Loire affronte avec détermination les défis du savoir, de la formation, de l’innovation, de l’aménagement du territoire ou de l’environnement. Nous démontrons chaque jour la stabilité politique et budgétaire de cette collectivité aux compétences importantes, mais souvent méconnues. Ainsi, depuis 4 ans, beaucoup a été fait en matière de lycées, de formation, de transports, d’investissements ferroviaires, de recherche, d’environnement, d’action économique… Nous en voulons pour preuve la prochaine installation à Bouguenais de la société DAHER, soustraitant d’Airbus. Cette installation, créatrice de centaines d’emplois, valide nos choix d’investissements massifs dans le Technocampus EMC2, site régional dédié à la recherche composite. Mais cela ne suffit pas, car nous n’avons pas le droit de nous reposer sur nos lauriers. À l’heure de l’omniprésence médiatique de M. Sarkozy et alors que les Français subissent tous les jours les conséquences de sa politique ; à l’heure des coups portés au pluralisme et au modèle républicain, les Ligériens ont besoin d’un moment de respiration démocratique. C’est tout l’enjeu des Assises régionales organisées d’octobre à décembre. Comme lors des premières Assises qui ont abouti en 2005 à des choix concrets et à l’émergence du Manifeste régional, il s’agit, sur tous les territoires de notre Région, de débattre avec vous des sujets qui vous concernent. Ces Assises aideront à la réalisation d’un Agenda 21 régional, véritable fil conducteur d’une politique de développement durable. Afin de renforcer les choix qui suivront les Assises, vous devez venir nombreux et participer activement. Vous trouverez les lieux et dates de ces 16 rencontres dans ce magazine. Votre avenir vous appartient. Saisissez-le. Les élus du groupe socialiste, radical et divers gauche du Conseil régional portent cet avenir à vos côtés. CONTACT : 02 28 20 61 20 – groupe.ps@paysdelaloire.fr Groupe des élus Communistes Services publics pour tous ! En cette rentrée, nous voulons rappeler notre opposition au plan d’austérité éducative annoncé par le ministère de l’Éducation nationale. La réforme Darcos n’a qu’un objectif : réduire la dépense publique. Dans notre région, nous n’y échappons pas : fermetures de classes, suppressions de postes… Les enseignants, les lycéens et les parents d’élèves se mobilisent pour que l’Éducation nationale dispose de moyens suffisants permettant l’accès de tous à une école de qualité. Les services publics doivent y répondre en étant développés et démocratisés, en y associant chacun de nous. Se mobiliser et se rassembler pour les défendre et les promouvoir, seule garantie de l’égalité des citoyens face aux besoins essentiels, telle est la conviction qui fonde l’action des élu(e)s communistes régionaux. CONTACT : 02 28 20 61 07 - groupe.pc@paysdelaloire.fr www.paysdelaloire.fr



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :