[Pays de la Loire] Pays de la Loire n°15 jui/aoû 2007
[Pays de la Loire] Pays de la Loire n°15 jui/aoû 2007
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°15 de jui/aoû 2007

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Région Pays de la Loire

  • Format : (209 x 273) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 2,8 Mo

  • Dans ce numéro : inventer et gérer ensemble... pour une politique participative.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 4 - 5  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
4 5
4 L’enjeu de la connaissance Les critères de la réussite durable d’une région, de l’harmonie de son tissu social, de son développement économique et de la qualité de la vie quotidienne de ses citoyens se sont déplacés. Il est désormais essentiel que chaque personne puisse accéder au plus haut niveau de formation et d’ouverture culturelle dans un univers où les technologies évoluent à grande vitesse, où la mondialisation raccourcit les distances et démultiplie les échanges. Or, si le taux de réussite au bac est en Pays de la Loire supérieur à la moyenne nationale, le nombre de jeunes qui poursuivent leurs études dans l’enseignement supérieur est lui nettement en retrait. Le Conseil régional a fait de la question de l’éducation et de la formation l’une de ses grandes priorités depuis 2004. Il y consacre plus de la moitié de son budget, avec la recherche et la culture. Un investissement massif qui doit permettre à chaque habitant d'aller au plus loin de ses capacités, pour mieux s’insérer dans le monde du travail tout en s’épanouissant sur les plans personnel et citoyen. C’est ainsi que la Région se prépare à entrer de plain-pied dans la « société de la connaissance ». Pays de la Loire Magazine/www.paysdelaloire.fr
Lycées, CFA, enseignement supérieur Bâtir pour réussir La réussite des jeunes dans leurs études est liée aussi à la qualité de leur environnement de travail et de leurs conditions de vie. Depuis 2004, la Région a engagé un effort d’investissement sans précédent qui concerne tous les jeunes en formation : apprentis, lycéens ou étudiants. Responsable de la construction et de l’entretien des lycées, le Conseil régional a voté un Plan quinquennal d’investissement immobilier, établi après concertation avec les communautés éducatives de chacun des établissements (direction de l’établissement, enseignants, personnels de service, parents). De 2006 à 2010, ce sont ainsi 245 millions d’euros qui seront engagés pour lancer 700 actions dans 122 des 132 lycées publics ligériens, les dix autres étant déjà en cours de rénovation lourde. Sans oublier la création de trois nouveaux établissements à Olonnesur-Mer (85, reconstruction du lycée Tabarly), à Nantes sur l’Ile Beaulieu et à Beaupréau (49). Des actions de rénovation, d’extension ou de mise en sécurité ont été lancées dans les établissements d’apprentissage, en particulier le CFA* des Trois-Villes à Laval, le lycée Narcé à Brain-sur-l’Authion (49), le CFA du BTP de Saint-Brévin (44), tandis que deux projets très importants ont été réalisés : la création de la Maison de l’apprentissage à Saint-Nazaire et la refonte des locaux du CFA de l’Institut de l’automobile du Mans. Le Conseil régional soutient également les organismes de formation professionnelle continue dans leurs projets immobiliers et mobiliers (un nouveau bâtiment du CNAM est inscrit au contrat de projets État Région, par exemple), ainsi que les établissements d'enseignement supérieur, notamment les universités publiques qui signent dorénavant des conventions avec la Région. * Centre de formation des apprentis. Des internats à (bien) vivre Les internats ne sont pas passés de mode, au contraire. Ils répondent à l’exigence d’égalité d’accès de chaque jeune Ligérien à la formation qu’il vise, même si cette formation est éloignée de son domicile. Mais les internats doivent être adaptés aux besoins des lycéens d’aujourd’hui. Le Conseil régional a donc lancé un plan ambitieux de rénovation des résidences lycéennes, pour substituer aux dortoirs des chambres pour deux, trois ou quatre élèves, avec des espaces de travail et de loisirs bien conçus, et un bon niveau de confort et de prestations (réseau informatique par exemple). L’objectif est de disposer en 2010 d’une capacité d’hébergement correspondant à 10% des effectifs lycéens. L’ENJEU DE LA CONNAISSANCE 2 000 chambres rénovées entre 2000 et 2006, 2 000 autres réhabilitées entre 2007 et 2013 à Nantes, Angers et Le Mans… La convention signée entre la Région et le Crous* correspond à un investissement de 42 millions d’euros, dont 21 sont financés par la Région. Objectif : proposer un hébergement de qualité aux étudiants, en particulier à ceux qui ont le moins de moyens, afin de contribuer à leur réussite, renforçant ainsi l’attractivité de l’enseignement supérieur des Pays de la Loire. *Centre régional des œuvres universitaires et scolaires. 5 Nouvelles compétences décentralisées Pour un service public de qualité L’État a transféré aux Régions des nouvelles compétences en matière de formation : l’entretien, l’hébergement, l’accueil et la restauration dans les lycées publics, ainsi que les formations sanitaires et sociales. Malgré son désaccord de départ sur les conditions des transferts, le Conseil régional des Pays de la Loire met tout en œuvre pour que ces transferts n’aient aucune conséquence sur la qualité du service public. Au contraire, l’arrivée des 2 400 Techniciens et ouvriers de service (TOS) des lycées publics régionaux, qui multiplie les effectifs de la collectivité par cinq, doit permettre d’améliorer la qualité du service rendu. Du côté des écoles du secteur sanitaire et social, le Conseil régional agit également pour que les étudiants en sortent gagnants : les bourses leur sont désormais attribuées et versées plus rapidement. Gros efforts sur le logement étudiant Pays de la Loire Magazine/www.paysdelaloire.fr



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :