[Pays de la Loire] Pays de la Loire n°15 jui/aoû 2007
[Pays de la Loire] Pays de la Loire n°15 jui/aoû 2007
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°15 de jui/aoû 2007

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Région Pays de la Loire

  • Format : (209 x 273) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 2,8 Mo

  • Dans ce numéro : inventer et gérer ensemble... pour une politique participative.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 22 - 23  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
22 23
22 LIBRE EXPRESSION En application de la loi » démocratie de proximité » du 27 février 2002, le magazine des Pays de la Loire dédie à chaque groupe politique un espace rédactionnel proportionnel au nombre d’élus qui le constituent. Les modalités de réalisation de cette rubrique ont été adoptées par le Conseil régional réuni en séance plénière. Groupe Union des Pays de la Loire Suite du magazine de juin Sans organiser de sélection à l’entrée de l’université ni augmenter les droits d’inscription, il faut donner de l’autonomie aux établissements pour qu’ils s’organisent et recrutent comme ils l’entendent, créent les enseignements qu’ils veulent, sans avoir besoin de demander l’autorisation à des tutelles trop éloignées. Ces actions en direction du travail, de l’innovation et de la recherche vont créer un « choc de croissance » très positif. La question des moyens financiers est bien entendu posée. D’autant que l’exigence de finances publiques responsables est forte et implique une limitation de la progression des dépenses (État, collectivités, régimes spéciaux) et la réduction de la dette publique. A cet égard, la politique menée par le président de notre Région n’est pas vertueuse. La dette de la Région explose dans deux directions : d son montant double et sera payé par nos impôts à venir ; d étalée désormais sur 25 ans plutôt que 15, elle écrase les possibilités d’initiatives futures. L’augmentation de 20% de la fiscalité régionale pesant sur les ménages et les entreprises s’évapore en dépenses inutiles : d en trois ans, la gauche a créé, à périmètre constant sans parler de la décentralisation, 150 postes supplémentaires de fonctionnaires ; d rêve de grandeur, 12 000 m² de locaux ont été acquis pour 21 millions d’ €, des bureaux sont loués pour 500 000 € par an ; d rêves coûteux encore, car il faut de la magnificence dans ces bâtiments où sont réalisés 7,5 millions d’ € de travaux ; d fêtes et communication, la cuisine de la Région est agrandie pour servir toujours plus de repas. Il en coûte 620 000 € d’aménagements ; d le budget communication s’envole, se dissimule dans chaque opération qui se voit ponctionnée. Lorsque vous lisez une somme affectée à la réalisation d’un équipement, une part seulement y est consacrée, le reste sert à entretenir le brouhaha de communication de la gauche qui multiplie plaquettes, déplacements, revues, réceptions et expositions. Il n’est pas de mois sans fermeture de places d’apprentissage : 60 sur 220 sont supprimées dans l’hôtellerie-restauration au motif fallacieux du taux de rupture des contrats. Des formations de styliste/visagiste vont fermer dans plusieurs départements alors que ce taux y est très faible (4%), les formations de qualité (90% de réussite) et la demande forte. En Sarthe, l’effectif d’apprentis sera divisé par deux bien que la demande des salons de coiffure reste constante. La moitié des apprentis engagés va s’arrêter alors même qu’ils ont un contrat avec un employeur ! Monsieur Auxiette veut-il, par dogmatisme hérité de son passé dans l’Éducation nationale, brider l’apprentissage qui pourtant honore notre région et crée des compétences et des emplois ? Les élus du Groupe UPL groupe.upl@paysdelaloire.fr CONTACT : 02 28 20 61 10 Groupe Les Verts 2004-2007 le développement durable au cœur des enjeux régionaux Élue en 2004 sur un programme négocié, la nouvelle majorité s’est mise au travail : concertation lors des Assises régionales, rédaction du Manifeste régional, programmation d'une stratégie politique fortement teintée de développement durable. Les 13 élus Verts y ont pris toute leur place tout en réaffirmant leur opposition aux projets de Notre- Dame-des-Landes et de Donges-Est. Certaines actions plus symboliques, d’autres plus structurantes, ont été lancées, des orientations fortes ont été prises : gratuité des manuels scolaires, exonération de carte grise des véhicules propres, refus d’essais OGM en plein champ, soutien à l’agriculture biologique et aux achats éco responsables, audit énergétique dans les lycées, prise en compte de critères sociaux et environnementaux dans les contrats de territoire et les aides aux entreprises, développement du TER et réouverture de lignes, politique de maîtrise énergétique excluant l'implantation d'une centrale nucléaire et développement des énergies renouvelables, contrats de bassins versants, aides à la création d’emplois-tremplin dans les structures de l’économie sociale et solidaire, sensibilisation des personnels et des jeunes des lycées et CFA au développement durable, soutien au logement social… L’urgence écologique et sociale est désormais inscrite dans la politique régionale. CONTACT : 02 28 20 61 23 groupe.verts@paysdelaloire.fr Groupe Union pour la Démocratie Française Depuis trois ans, le groupe UDF suit avec attention la politique régionale menée par la majorité. A plusieurs reprises, les élus UDF ont fait part de leurs questions ou désaccords au cours des sessions ou commissions. Un des points régulièrement soulevés est celui de la communication et de son coût. Il devient très difficile d’en suivre précisément le montant car, à la ligne budgétaire des actions de communication, s’ajoutent désormais de nouvelles lignes de communication au sein des différentes commissions. En « délayant » ainsi sa politique de communication, les dépenses qui lui sont consacrées perdent en lisibilité. Par ailleurs, la multiplication de créations « d’observatoires », qui risque de grever le budget régional, est-elle souhaitable ? CONTACT : 02 28 20 6112 groupe.udf@paysdelaloire.fr Pays de la Loire Magazine/www.paysdelaloire.fr
Groupe Socialiste, Radical et divers Gauche 39 élus Groupe des élus Communistes 8 élus Groupe Les verts 13 élus Groupe UDF 7 élus Groupe Union des Pays de la Loire 26 élus Groupe Socialiste, Radical et divers Gauche Trois ans au service des Pays de la Loire Dans les Pays de la Loire, la gauche unie travaille pour faire du Conseil régional un outil de justice sociale, de développement économique et de préservation de l'environnement. Depuis 2004, nous agissons avec cette volonté pour améliorer le quotidien et préparer l’avenir. Réduire les inégalités d'accès aux savoirs Une des premières mesures de la gauche régionale a été la gratuité des manuels scolaires pour les lycéens et apprentis. Mais bien d'autres réalisations ont vu le jour : financement des équipements professionnels dans les lycées et CFA (centres de formation des apprentis), hausse des aides au transport, à la restauration et à l'hébergement des apprentis, réponse aux besoins spécifiques des jeunes handicapés ou malades (scolarisation à domicile, adaptation des locaux), simplification des aides individuelles pour les demandeurs d'emploi qui se lancent dans une formation. La Région a aussi développé un plan d'informatisation des lycées, CFA et établissements d'enseignement supérieur pour offrir à chacun l'accès à l’internet haut débit. La gratuité des diplômes de niveau CAP-BEP et des dispositifs de promotion sociale pour faire accéder des jeunes à l'enseignement supérieur ont été mis en place. Enfin, les employeurs d'apprentis qui embauchent des jeunes issus des quartiers sensibles ont droit à des primes plus importantes. Groupe des élus Communistes Poursuivre l’action engagée Les Assises régionales ont fait la preuve du rôle essentiel des concitoyen(ne)s. Fort(e)s de cette construction, les élu(e)s communistes ont œuvré aux réponses concrètes. Adopté après un large débat, le SREF porte un projet éducatif autour de 4 axes : Désormais, la formation continue intègre les salariés et plus seulement les demandeurs d'emplois. C'est concrètement une façon de construire la sécurité sociale professionnelle que nous appelons de nos vœux. Développer les solidarités Développer les solidarités, c’est permettre à tous les Ligériens de bénéficier du développement économique et social. La réduction des tarifs dans les transports régionaux pour les jeunes (la carte TIVA) et les demandeurs d'emploi (ActiCarte), l’investissement sans précédent dans le logement social comme dans les établissements d'accueil des personnes âgées et le développement du tourisme social y contribuent fortement. Développer les solidarités, c’est aussi respecter les normes sociales et environnementales. Les aides proposées par le Conseil régional y sont désormais conditionnées. Ainsi, dès juin 2006, la Région a arrêté les aides directes pour les entreprises qui embauchaient en Contrat nouvelle embauche (CNE) ou en apprentissage à 14 ans. Enfin, la Région répond aux difficultés économiques que rencontrent les zones plus excentrées. Par exemple, elle aide les entreprises de proximité (commerce, artisanat, petite industrie) à travers des primes, des prêts d'honneur, des aides au conseil et à la modernisation. En 2006, ce ne sont pas moins de 2000 petites entreprises qui ont ainsi été aidées. amélioration des conditions de vie, lutte contre les inégalités et discriminations, élévation du niveau de culture, développement de la citoyenneté. Avec la constitution de 9 Comités de ligne, c’est le développement du transport ferroviaire. 220 millions d’euros consacrés à l’achat de 47 rames, 15 millions d’euros à l’atelier de LIBRE EXPRESSION 23 Promouvoir le développement durable Les quatre parcs naturels régionaux viennent symboliser la qualité de l'environnement des Pays de la Loire, auxquels s'ajoutent des réserves naturelles labellisées depuis trois ans. La Région finance aujourd'hui une agriculture durable, soucieuse de l'environnement, et finance l'agriculture biologique, à hauteur de 2 millions d'euros par an. Pour préserver l'environnement, elle bénéficie d'un réseau de transport ferroviaire de qualité, qu'il lui faut exploiter au mieux pour favoriser les déplacements en train : rénovation des infrastructures, achats de trains (44 depuis 2004), travail sur les créneaux et les horaires. Enfin, en matière d'énergie, la Région consacre du temps et des moyens à répondre à ce défi majeur pour demain : outre les aides à la diversification des sources d'énergies, notamment à travers les énergies renouvelables (bois, éolien, biomasse), la Région crée des formations sur les économies d'énergie, favorise les constructions en Haute Qualité Environnementale dans les lycées et les CFA aujourd'hui, dans le logement social demain et soutient les démarches individuelles d'économie d'énergies avec l'Ademe. En mars 2004, nous avions dit ce que nous ferions durant le mandat. Aujourd’hui, les principales mesures annoncées sont réalisées ou en chantier. Au quotidien, nous nous attachons à faire ce que nous avons dit. CONTACT : 02 28 20 61 20 groupe.ps@paysdelaloire.fr maintenance, réalisation des plateformes multimodales, réouverture de Nantes- Châteaubriant, tarification sociale. C’est la création d’une commission de suivi des fonds publics utile à la création d’emplois. Ambition : être plus et mieux au service de nos concitoyen(ne)s. CONTACT : 02 28 20 61 07 groupe.pc@paysdelaloire.fr Pays de la Loire Magazine/www.paysdelaloire.fr



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :