[Pays de la Loire] Pays de la Loire n°15 jui/aoû 2007
[Pays de la Loire] Pays de la Loire n°15 jui/aoû 2007
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°15 de jui/aoû 2007

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Région Pays de la Loire

  • Format : (209 x 273) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 2,8 Mo

  • Dans ce numéro : inventer et gérer ensemble... pour une politique participative.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 16 - 17  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
16 17
6 DURABLE, FORCEMENT Changer la vie au quotidien Les CTU, parce qu’ils sont élaborés localement, portent des réalisations très concrètes qui changent la vie des habitants. Quelques exemples… Dans le domaine économique, l’aménagement de maisons de l’emploi, de zones d’activités artisanales ou de locaux relais pour les petites entreprises ou associations. En matière de social et de santé, ce sont les équipements d’accueil de la petite enfance (crèche, multi-accueil, relais assistantes maternelles) qui sont les plus nombreux. On recense également beaucoup d’aménagements liés au tourisme (sentiers de randonnée, musées…) et à l’environnement (pistes cyclables, défense contre la mer, déchetteries…). Sans oublier les nombreuses salles de spectacle ou de sport qui ont fleuri au fil des différents CTU. CAP ATLANTIQUE d 98% des Ligériens (3 164 150 habitants) vivent sur un territoire couvert par un CTU d 250 millions d’euros d’aide régionale en trois ans, entraînant un milliard d’euros d’investissement d Répartition des projets soutenus : - 58% aux solidarités humaines et territoriales - 36% à l’économie et l’emploi - 6% à l’environnement ILE D'YEU océan atlantique 0 30 CARENE Kilomètres REDON ET VILAINE RETZ ATLANTIQUE Pays de la Loire Magazine/www.paysdelaloire.fr CTU : les territoires se prennent en main Communauté de communes de Château-Gontier DR DR La politique territoriale mise en place par la majorité régionale en 2004 a rapidement porté ses fruits. Il faut dire que l’invitation lancée à ses territoires par le Conseil régional – dotez-vous d’un projet et nous l’accompagnerons – a été reçue avec grande satisfaction. Aujourd’hui, 98% de la population ligérienne vit sur un territoire couvert par un contrat territorial unique (CTU). Les Régions aident au financement des équipements des communes depuis leur création. Mais depuis 2004, ces soutiens sont totalement transparents et équitables, à travers les CTU. RÉGION DE BLAIN LOIRE ET ERDRE ET GESVRES SILLON COEUR D'ESTUAIRE GRANDLIEU MACHECOUL MARAIS ET LOGNE BRETON NORD CHALLANS PALLUAU MER ET VIE OLONNE 60 NANTES MÉTROPOLE CHÂTEAUBRIANT YON ET VIE LA ROCHE-SUR-YON - AUBIGNY - LES CLOUZEAUX TALMONDAIS DES ACHARDS DU MOUTIERROIS ET DU MAREUILLAIS VIGNOBLE NANTAIS ANCENIS BOCAGE VENDÉEN BAIE DE L'AIGUILLON - LUÇON LOIRON CRAON MAUGES AGGLOMÉRATION DU CHOLETAIS LAVAL AGGLOMÉRATION PONTCHÂTEAU - SAINT-GILDAS- DES-BOIS CHÂTEAU- GONTIER HAUT-ANJOU SEGRÉEN SUD VENDÉE LOIRE EN LAYON HAUTE MAYENNE MESLAY-GREZ ANGERS LOIRE MÉTROPOLE COËVRONS LOIRE ANGERS SAUMUROIS VALLÉE DE LA SARTHE VALLÉES D'ANJOU SAUMUR LOIRE DÉVELOPPEMENT HAUTE SARTHE LE MANS MÉTROPOLE POITOU-CHARENTES ALENÇON VALLÉE DU LOIR MANS Limites régionales Limites départementales Limites des régions limitrophes Territoires de contractualisation - Région des Pays de la Loire - IGN BD CARTO 2002 - Mai 2006 Ces contrats présentent des critères objectifs (population, superficie, spécificités géographiques ou démographiques), permettant d’établir le montant de l’aide régionale, sur lequel les territoires savent pouvoir compter pour les trois ans à venir et au-delà. Un investissement régional au service du développement local et des besoins des habitants, qui s’est monté en trois ans à 250 millions d'euros. Quand on sait que ces sommes, engagées en majorité dans des travaux d’infrastructures, ont entraîné un investissement global d’un milliard d’euros, principalement dans les secteurs du BTP et des services, où les emplois ne sont pas délocalisables, on mesure combien l’impact de cette politique territoriale est fort et concret. Villes et campagnes Autre point déterminant des PERCHE SARTHOIS CTU : leur équité. Outre qu’ils n’imposent pas aux structures intercommunales le sens des actions à mener, mais au contraire leur proposent de réfléchir à leurs priorités et de construire les projets qui leur vont bien, la Région a choisi de baser son engagement financier sur une dotation par habitant qui vaut pour tous les Ligériens, qu’ils vivent en ville ou à la campagne. Une façon de réintroduire les villes, où vit près de la moitié des habitants, dans la politique territoriale, ce qui ne se faisait pas auparavant. Sans pour autant défavoriser les territoires ruraux.
Inventer aujourd’hui la région de demain L’innovation, comme une seconde nature… La collectivité régionale affirme plus que jamais sa vocation à préparer l’avenir et veut faire de son territoire une terre d'innovation, d'expérimentation et de création. Les acteurs locaux du développement économique et social savent que la Région apporte son soutien aux initiatives et pratiques innovantes. Depuis 2004, cela a été le cas à de nombreuses reprises, en particulier pour les projets de recherche de grande envergure : le cyclotron Arronax, le centre de recherche sur les composites Technocampus EMC2, Les horizons de l’économie sociale et solidaire 115 000 emplois, 36 000 établissements en Pays de la Loire : le rôle de l'économie sociale et solidaire a trop longtemps été sous-estimé, en particulier dans sa capacité à créer des emplois ancrés sur le territoire, qui contribuent à la qualité de la vie, par exemple dans le service aux personnes. Une attention nouvelle est désormais accordée à ce secteur, lui donnant toute sa place au sein de son Schéma régional de développement économique. Ainsi un fonds régional de capital solidaire a été créé début 2007. En partenariat avec la Caisse des dépôts et le réseau France Active, ce fonds Pays de la Loire Solidaire facilite les transmissions d’entreprise par transformations en coopérative, les reprises d’activités par les salariés, les formations des hommes et les restructurations. FCM Graphic FCM Graphic Un plan régional pour l’énergie En mars dernier, le Conseil régional a adopté un plan qui engage les Pays de la Loire dans la réponse aux grands défis de l’énergie : aides à la diversification des sources d'énergies, notamment les énergies renouvelables (bois, éolien, biomasse), mais aussi et surtout aides aux constructions favorisant les économies d’énergie, dans le patrimoine immobilier de la Région (ses lycées notamment), dans le logement social et les habitations individuelles. La Région incite enfin au développement de formations sur l’énergie, le conseil à l’économie, l’installation de nouvelles technologies… réservoirs d'emplois potentiels. l’Institut automobile du Mans, mais aussi le réseau à très haut débit Gigalis, le projet d’autoroute de la mer Saint-Nazaire/Bilbao… Le Conseil régional se fixe en effet comme règle de donner la priorité à la recherche et à l'innovation, dans les domaines de la connaissance scientifique mais aussi dans les pratiques sociales, à travers des dispositifs qui provoquent les talents, les compétences et les imaginations : appels à projet, fonds régionaux, comités consultatifs, démocratie participative… Vers les 500 emplois tremplins Le plan régional Tremplin vers l’emploi a permis de créer, à fin 2006, 250 postes : 158 emplois tremplin pour le territoire et 84 postes dans les lycées, centres de formation d’apprentis et points d’accès à la téléformation. Des emplois qui répondent aux vrais besoins des territoires et aident par exemple les associations d'utilité sociale, mais qui sont aussi le moyen de remettre le pied à l’étrier de personnes éloignées de l’emploi ou de faire démarrer la carrière professionnelle de jeunes. Dans bien des cas, la pérennisation de l’activité et de l’emploi est en route. En 2007, en mobilisant les autres collectivités territoriales des Pays de la Loire et avec un cofinancement de l’Europe, l’objectif est de créer 200 nouveaux emplois tremplin. DURABLE, FORCEMENT Pays de la Loire Magazine/www.paysdelaloire.fr 7 « Notre vision de la politique territoriale, passant de la politique de guichet d’hier à la responsabilité des acteurs d’aujourd’hui, a rencontré le succès. Nous avions raison de croire à la capacité des territoires, de leurs habitants et de leurs élus, à se prendre en main et à contractualiser avec la Région, en partenaires. Les aménagements qui ont été ou qui sont en train d’être réalisés dans ce cadre démontrent à la fois que l’aménagement du territoire reste la priorité de la Région, et que nos valeurs, qui sont celles du développement durable, ont pris corps dans la réalité des Pays de la Loire. » Patrick Delpech Vice-président du Conseil régional, président de la commission Solidarités humaines et territoriales « Nous sommes résolus à défendre le maintien des services publics, en particulier dans les territoires les plus fragiles. Bien sûr, ce n’est pas le Conseil régional qui décide de la présence ou non, de bureaux de postes, d’écoles, ou bien encore d’hôpitaux de proximité… Mais nous agissons auprès des pouvoirs publics aux côtés des habitants. Nous aidons, par ailleurs, les communes à se doter de services publics d’accueil à la petite enfance et nous allons participer à l’installation de maisons de santé en milieu rural. » Sylviane Bulteau Vice-présidente du Conseil régional, membre de la commission Solidarités humaines et territoriales



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :