[Pays de la Loire] Pays de la Loire n°15 jui/aoû 2007
[Pays de la Loire] Pays de la Loire n°15 jui/aoû 2007
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°15 de jui/aoû 2007

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Région Pays de la Loire

  • Format : (209 x 273) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 2,8 Mo

  • Dans ce numéro : inventer et gérer ensemble... pour une politique participative.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 14 - 15  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
14 15
4 DURABLE, FORCEMENT Un coup de pouce décisif La Région aide les entreprises, dans les phases souriantes de développement, mais aussi lorsqu'elles connaissent des difficultés, ou au moment toujours complexe de leur transmission (commerce, artisanat, petite industrie…), avec des outils adaptés : primes, prêts d'honneur, aides au conseil et à la modernisation. Rien qu’en 2006, pas moins de 5000 projets ont été accompagnés, favorisant la création de plus de 6000 emplois. Les solidarités concernent également les femmes et les hommes. Si l’action sociale n’est pas du ressort du Conseil régional, celui-ci fait du social un critère prioritaire de chacune de ses politiques : accès à la formation, tarifs TER, logements sociaux, mais aussi action économique. Les aides du Conseil régional et ses achats sont dorénavant conditionnés au respect de normes sociales et environnementales. Cette préoccupation a conduit, dès juin 2006, à l’arrêt des aides directes pour les entreprises embauchant en Contrat nouvelle embauche (CNE) ou en apprentissage à 14 ans… Des réseaux et des hommes Sus à la « fracture numérique » ! L’accès aux autoroutes de l’information est devenu déterminant pour les personnes et les entreprises dans la compétition économique, dans l’accès à la connaissance, la formation, les services, les loisirs… Pourtant, tout le territoire régional est loin de bénéficier de conditions égalitaires en la matière. La Région a adopté une ambitieuse politique d’innovation numérique qui vise à la fois à développer un réseau d’infrastructure de très haut débit (Gigalis) élargi à un plus grand nombre d’utilisateurs, à développer le nombre de points internet d'accueil du public (Espaces régionaux numériques) et à provoquer la démultiplication et l’appropriation des nouveaux services et usages à travers des appels à projets. Pays de la Loire Magazine/www.paysdelaloire.fr La solidarité en actions Pour que personne, aucun territoire ne reste sur le bord du chemin, le Conseil régional a placé la solidarité au cœur de ses priorités. Il se mobilise pour tous les acteurs du développement, pour maintenir un équilibre harmonieux des territoires et en premier lieu en direction de ceux qui rencontrent des difficultés passagères ou plus structurelles. Grâce à la formule du Contrat territorial unique qui permet aux élus locaux de construire des projets à partir de l’analyse de terrain, les territoires peuvent se concentrer sur leurs enjeux prioritaires, et Jusqu’à 2004, la politique régionale de l’habitat ne prenait en compte que les villes de moins de 20 000 habitants, excluant ainsi 45% de la population ligérienne et en particulier les territoires où le déficit de logement social est le plus fort. Aujourd’hui, cette politique a été réorientée, élargie à l’ensemble du territoire régional en toute équité, et renforcée (budget régional triplé, atteignant 18 millions d’euros en 2007). Avec un objectif : rénover 13 500 logements en cinq ans, en insistant sur la maîtrise des consommations d’énergie et des coûts structurels (comme le chauffage) imposés aux plus démunis qui sont locataires de ces logements. Les territoires qui intègrent dans leur CTU des actions en faveur du logement social, en particulier sur les équipements servant la qualité de vie de leurs habitants. Ce n’est pas un hasard si ces CTU ont vu émerger à un haut niveau les demandes de financement de crèches, de haltes-garderies ou de maisons de santé en milieu rural… Aucun territoire ne doit être laissé à l’écart. Pour favoriser le désenclavement, le Conseil régional a décidé la réouverture de lignes ferroviaires : Nantes/Châteaubriant et Fontenay-le-Comte/Niort. Et lorsque la solution ferroviaire n'est pas viable, la Région intervient sur les routes. Enfin le logement social ! notamment en direction des travailleurs saisonniers et des étudiants, bénéficient d’une bonification.
Coup d’accélérateur sur le transport collectif 40 000 personnes empruntent chaque jour le réseau des TER, réseau directement placé sous la responsabilité du Conseil régional et dont la SNCF assure l’exploitation. Le Conseil régional a massivement investi depuis 2004 : rénovation des infrastructures, achats de trains (47 depuis 2004 pour 210 millions d’euros, sans compter les trams-trains de la future ligne Nantes/Châteaubriant), ouverture de lignes, adaptation des créneaux de dessertes et des horaires avec les usagers, sans oublier les tarifications attractives et l’information la plus utile (avec le site internet destineo.fr). Il soutient les agglomérations qui développent des réseaux de transport collectif en site propre et cofinance les pôles multimodaux qui facilitent le passage des usagers d’un mode de déplacement à l’autre, de la voiture ou du vélo au train, du train au tramway ou au bus, etc. Le Conseil régional est le premier défenseur de l’intérêt des voyageurs, pour lesquels il a mené et remporté en 2005 la « bataille du rail » qui a permis de préserver les trains Corail que le gouvernement voulait supprimer.)) ) Tarifs à la carte Le tourisme social et familial Si l’offre touristique des Pays de la Loire est large, une carte n’avait sans doute pas été assez valorisée, celle du tourisme social et familial (villages vacances, campings…). Pourtant, la région a une vraie tradition en la matière, que les élus régionaux veulent restaurer en subventionnant la rénovation ou l’extension, la mise aux normes des bâtiments, l’accessibilité (label Tourisme et Handicap), mais aussi en accompagnant les porteurs de nouveaux projets. Mairie du Mans/G.Moussé Carte TIVA pour les jeunes (13 500 bénéficiaires), ActiCarte pour les demandeurs d'emploi (8 700 bénéficiaires)… Les deux derniers tarifs lancés en 2006 par la Région sur les TER n’ont pas tardé à trouver leur public. Et complètent utilement la gamme déjà en place : réductions étudiants, abonnements de travail, réciprocité des tarifs avec les autres régions, etc. DURABLE, FORCEMENT « Nous voulons faciliter l’accès du plus grand nombre aux transports collectifs régionaux, et en particulier des plus défavorisés, et relier les territoires excentrés. Le transport collectif est encore une idée neuve au service des citoyens, dans une perspective de développement durable, de protection de l’environnement et de confort de vie. C’est pour cela que nous écoutons beaucoup les usagers, que nous innovons énormément et que nous investissons : 54 trains commandés depuis 2004, de nouvelles dessertes et des réouvertures de lignes. » Jean-Claude Antonini Vice-président du Conseil régional, président de la commission Aménagement, infrastructures, transports et déplacements « Le logement est une préoccupation forte et un engagement majeur de la Région. Dès 2005, nous y avons affecté un budget trois fois supérieur à ce qu’il était auparavant, dépassant les 54 millions d’euros sur trois ans. Notre ambition est la solidarité, en particulier avec les publics les plus en difficulté : les jeunes, qu’ils soient étudiants, travailleurs, apprentis ou saisonniers, les locataires de logements sociaux sur tout le territoire, y compris en ville, les personnes âgées… » Nancy Grelier Vice-présidente du Conseil régional et de la commission Solidarités humaines et territoriales Pays de la Loire Magazine/www.paysdelaloire.fr 5



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :