[Pays de la Loire] Pays de la Loire n°15 jui/aoû 2007
[Pays de la Loire] Pays de la Loire n°15 jui/aoû 2007
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°15 de jui/aoû 2007

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Région Pays de la Loire

  • Format : (209 x 273) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 2,8 Mo

  • Dans ce numéro : inventer et gérer ensemble... pour une politique participative.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 12 - 13  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
12 13
2 DURABLE, FORCEMENT PSA Peugeot Citroën/Direction de la communication Clean Cells/Atlanpole La dynamique des filières au service de l’emploi Le Schéma régional de développement économique (SRDE) adopté en 2006 a rénové les méthodes de l’intervention de la Région en faveur de l’économie. Son objectif : l'emploi, par le soutien à la dynamique de filières et au maintien de l'activité sur le territoire. La Région prend à bras le corps son rôle de chef de file du développement économique. Elle se donne les moyens d’intervenir en urgence pour les secteurs essentiels qui traversent des turbulences, comme c’est le cas actuellement dans l’agroalimentaire ou l’économie maritime, notamment quand l'État fait défaut. Et de manière générale, elle veille au dynamisme économique régional, symbolisé par une multitude de petites et moyennes entreprises qui peuvent compter sur ses aides pour leurs projets de développement, dont le Contrat d'appui à la performance. Le SRDE a ainsi défini deux axes d’action stratégique : le soutien à l’activité sur les différents territoires, avec la création d’un fonds d’intervention territorial, et la dynamisation des filières. La logique des six pôles de compétitivité est ainsi élargie à toutes les entreprises, dont les plus petites. La Région incite à leur rapprochement en réseau, pour répondre à des objectifs qu’elles partagent : innovation technologique, organisation, formation des salariés, commercialisation. Enfin, avec la création d’une SEM (société d’économie mixte) en 2006, la Région s’est dotée des moyens nécessaires pour organiser la promotion de l’économie des Pays de la Loire, particulièrement à l’international. Pays de la Loire Magazine/www.paysdelaloire.fr Des atouts à cultiver Une économie forte et diversifiée, un cadre naturel et une qualité de vie préservés, un sens de la solidarité largement partagé : voilà les atouts-maîtres des Pays de la Loire. Mais il faut continuer à les cultiver sur le long terme, en s’adaptant aux exigences du monde moderne. La région doit bâtir son développement autour de ces atouts et les renforcer. Le Conseil régional a profondément changé sa politique économique, l’articulant autour du soutien aux filières et réseaux, et appuyant dans leur développement aussi bien les grandes entreprises que des PME/PMI et TPE (très petites entreprises). Il a placé l’environnement au cœur de son action, notamment en agissant pour la gestion de l’eau et le développement des énergies renouvelables, mais aussi en développant les réseaux de transport collectif. Enfin, il veille au maintien des grands équilibres humains et sociaux en soutenant les projets des territoires. Il accompagne désormais le dynamisme de l’axe métropolitain Le Mans/Angers/Nantes/Saint-Nazaire, sans pour autant négliger les villes moyennes et les zones rurales. Il favorise, et c’est nouveau dans la politique régionale, le développement de nouvelles activités de l’économie sociale et solidaire (notamment les coopératives) répondant aux besoins de proximité (exemple : aide à la personne) et créatrices de nouvelles synergies et de nouveaux emplois, durablement ancrés sur le territoire. Technocampus EMC2 : spécialiste mondial des composites Un centre de recherche technique de niveau mondial, alliant la R&D (recherche et développement) industrielle et la recherche universitaire, valorisant l’excellence régionale dans le secteur des matériaux composites et consolidant l’avenir de la filière aéronautique en Pays de la Loire. Voilà ce que représente Technocampus EMC2, qui va être créé à Bouguenais en Loire-Atlantique. Associant notamment Airbus, EADS, grandes écoles et universités, laboratoires de recherche, l'État et les collectivités territoriales (en premier lieu la Région), cet équipement d’envergure – qui représente un investissement de près de 70 millions d'euros – sera intégré au pôle de compétitivité EMC2*. Ses travaux pourront donc être mis au service de toutes les PME-PMI dont la maîtrise de ces nouveaux matériaux est essentielle dans la compétition mondiale : dans l’aéronautique bien sûr, mais également dans la navale, le nautisme, l’automobile… * Ensembles métalliques et composites complexes.
Un cadre de vie à préserver Les atouts des Pays de la Loire ne sont pas seulement économiques : l’environnement naturel est également essentiel pour offrir un cadre de vie harmonieux aux habitants et en attirer de nouveaux. Le laisser-faire est coupable en la matière et c’est la raison pour laquelle le Conseil régional s’est doté depuis 2004 d’une véritable politique environnementale. Exemplaire des équilibres régionaux : l’agriculture. Parmi les premières régions de production en Europe, les Pays de la Loire ont réussi à maintenir un tissu de petites et moyennes exploitations aux productions diversifiées. A la recherche de la performance à tout prix, les agriculteurs ligériens ont privilégié les signes de qualité. Cette démarche est accompagnée fortement par le Conseil régional qui soutient Vive la biodiversité ! Enfin une politique régionale de préservation de la biodiversité qui s’appuie sur les acteurs de terrain ! Jusqu’alors, il était beaucoup question d’aménagement du territoire, sans trop se préoccuper de la santé de ce territoire. Aujourd’hui, l’évolution de la biodiversité est sous le regard permanent d’experts des milieux et des espèces, animateurs d’un réseau d’acteurs locaux couvrant le territoire régional. Avec ces huit « chefs de file* » ont été signées des conventions-cadres de trois ans afin de déclencher, dès que nécessaire, des actions. La dynamique partenariale est également à l’honneur à travers les appels à projets destinés aux associations, qui permettent à la Région de soutenir les actions les plus intéressantes, notamment dans le domaine de l’éducation à l’environnement et au développement durable. * Coordination régionale de la Ligue de protection des oiseaux (LPO), Conservatoire botanique national de Brest, Conservatoire de l’espace littoral et des rivages lacustres, Conservatoire régional des rives de Loire, Forum des marais atlantiques, Office national des forêts et Centre régional de la propriété forestière, Fédération régionale des chasseurs. notamment l'agriculture biologique à hauteur de 2 millions d'euros par an. On pourrait multiplier les exemples du volontarisme régional en la matière – gestion de la ressource en eau, protection de la biodiversité, maîtrise de l’énergie et développement des énergies renouvelables – qui place toujours au centre la qualité de la vie des habitants. En témoigne le développement des TER, avec l’achat de 54 trains, les réouvertures de lignes (dont Nantes- Chateaubriant), le soutien aux transports collectifs en site propre (tramway) et aux pôles multimodaux. Il permet à la fois de faciliter les déplacements des personnes, d’offrir une véritable alternative à la voiture et de préserver l’environnement. Territoires d’excellence En matière d'environnement comme d'aménagement, le Conseil régional privilégie la logique territoriale. C'est le sens du Contrat régional de bassin versant, qui accompagne les interventions sur la ressource en eau à l’échelle du territoire concerné, tout en soutenant l’animation des SAGE*, et traite notamment de la réhabilitation des berges, de l'implantation de stations d'épuration ou d'actions d'éducation à l'environnement. Les crédits en faveur de la politique de l'eau ont été multipliés par quatre depuis 2004. La priorité territoriale est présente également dans les contrats territoriaux uniques (CTU) que la Région signe avec les intercommunalités et les pays ; à travers les Parcs naturels régionaux – les trois qui sont labellisés (Brière, Loire Anjou Touraine, Normandie Maine) et celui du Marais poitevin, en phase de reconquête de son label – avec lesquels les partenariats ont été recentrés pour en faire de véritables « laboratoires » du développement durable, conciliant au quotidien développement et environnement ; mais aussi dans la labellisation de Réserves naturelles régionales, où la Région accompagne les propriétaires engagés dans une démarche concertée de préservation. Deux sites seront labellisés en 2007, seize autres sont en projet. * Schémas d’aménagement et de gestion des eaux. DURABLE, FORCEMENT Pays de la Loire Magazine/www.paysdelaloire.fr 3 « Nous avons organisé l’action économique en recherchant le maximum d’efficacité économique et sociale pour soutenir les activités génératrice de développement et créatrice d’emplois. Le soutien à une dynamique de filières et réseaux permet d’accompagner les ambitions que les entreprises, en particulier les plus petites, ont du mal à développer seules. » Joël Batteux Vice-président du Conseil régional, président de la commission Action économique « Nous avons doté cette Région d’une vraie politique environnementale, avec une stratégie, des objectifs et des moyens, qui permet d’engager des actions de progrès à la fois en matière de gestion de la ressource en eau, de préservation de la biodiversité et de maîtrise de l’énergie et nous nous emparons du problème majeur que pose le traitement des déchets. Nous sommes dans une logique active de développement durable qui se préoccupe des habitants et de leur qualité de vie, en privilégiant la logique de projet et la concertation. » Jean-Pierre Le Scornet Vice-président du Conseil régional, président de la commission Environnement et cadre de vie « L’eau constitue un bien commun dont la qualité ne cesse de se dégrader. Le soutien de la Région à une gestion de la ressource et des milieux aquatiques, à l’échelle des bassins versants, doit contribuer à une prise en compte globale des enjeux de l’eau par l’ensemble des acteurs concernés : industriels, agriculteurs, particuliers, collectivités locales. » Françoise Marchand Vice-présidente du Conseil régional, 2 e vice-présidente de la commission Environnement et cadre de vie



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :