[Pays de la Loire] Pays de la Loire n°19 avr/mai 2008
[Pays de la Loire] Pays de la Loire n°19 avr/mai 2008
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°19 de avr/mai 2008

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Région Pays de la Loire

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 9,3 Mo

  • Dans ce numéro : biodiversité... la Région s'engage.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
2 RÉGION AU FIL DES PAGES AGENDA 1er avril Célébration du bicentenaire du lycée Clemenceau Nantes 5 avril Installation du Conseil régional des jeunes Hôtel de Région – Nantes du 7 au 11 avril Sélections départementales des Olympiades des Métiers 10 avril Conférence sur la politique d’égalité hommes/femmes en Europe et en région des Pays de La Loire et signature de la Charte européenne pour l’égalité des femmes et des hommes dans la vie locale Hôtel de Région – Nantes 30 avril Inauguration de la rénovation du lycée Les Bourdonnières Nantes 7 mai Rencontres de la presse écrite et des jeunes Ligériens Laval Fête de L’Europe Hôtel de Région – Nantes 14 mai « Les jeunes ont du talent » Palais des Congrès du Mans 16 mai Inauguration de la crèche régionale Nantes 21 mai « Entreprendre au lycée » Parc des Expositions d’Angers du 23 au 31 mai « Les jeunes s’exposent » Musée de La Roche-sur-Yon Pays de la Loire Magazine/www.paysdelaloire.fr ACTUALITÉ Des aménagements pour favoriser la culture et la solidarité 4 RÉGION INNOVATIONS Lycéens et apprentis partagent leurs cours RÉGION OUVERTURE S’engager pour la citoyenneté 8 10 RÉGION ENGAGEMENT 6 000 postes à pourvoir dans l’industrie 12 RÉGION PASSIONS Parole à… Éric Aubry 18 RÉGION DÉBAT Les responsables du naufrage de l’Erika condamnés 7 RÉGION REGARD La Rouge des Prés star du salon de l’Agriculture 9 RÉGION AVENIR Concilier développement et biodiversité 11 17 20 RÉGION SOLIDARITÉS Pour l’égalité hommes/femmes RÉGION PASSIONS Julien Bahain prêt pour les JO RÉGION ENJEUX POLITIQUE CULTURELLE : En avant la culture ! 13 Directeur de la publication : Jacques Auxiette Codirecteurs de la publication : Patrick Jouin Dominique Roynette Rédactrice en chef : Martine Guellasse Rédaction : Rue Prémion Crédits photos : Région des Pays de la Loire/Pierre-Bernard Fourny sauf mentions spéciales Couverture : La Folle Journée/Marc Roger Création maquette : TBWA/Consulting/Design Maquette : UNÉDITE Impression : Imaye graphic, Laval Diffusion : Médiapost 02 40 56 76 39 Dépôt légal : 1er semestre 2008 Tirage : 1 480 000 exemplaires N o ISSN : 1773-3588 Le magazine des Pays de la Loire est édité par la Direction de la communication du Conseil régional - 44966 Nantes Cedex 9 Tél : 02 28 20 50 00 Fax : 02 28 20 50 13 www.paysdelaloire.fr Imprimé sur papier recyclé
ÉDITORIAL La clarté des convictions et des programmes a été récompensée par les électeurs Monsieur Le Président, quelle est votre analyse des scrutins de mars ? Je suis, bien entendu, satisfait des résultats de ces élections, tant municipales que cantonales. D’une part, la gauche progresse dans les cinq départements de notre région, et cela se vérifie aussi bien dans les grandes villes, à l’exemple de Laval, que dans beaucoup de communes petites et moyennes. D’autre part, il me semble que ces résultats récompensent l’excellent travail mené par les élus locaux, acteurs de terrain qui savent écouter leurs concitoyens et travailler sans relâche pour répondre à leurs besoins. Les électeurs apprécient les engagements que portent les candidats de gauche, parce qu’ils sont crédibles, illustrés par des bilans de qualité et impulsant des projets ambitieux. Durant la campagne, les positions de certains candidats, de certaines listes, n’étaient pas claires… Cette élection a en effet été marquée, dans certaines communes, par une grande confusion : il était parfois difficile pour l’électeur de lier une liste ou un candidat à tel ou tel parti ou courant de pensée. Je suis profondément irrité par ce petit jeu de « cache-cache électoral ». Autant il est important pour l’élu d’être en capacité de rassembler sur les projets, de travailler avec tout le monde… Autant il est indispensable de mener les campagnes électorales dans la clarté. Clarté des convictions, des valeurs, des choix politiques et des programmes. Rechercher le consensus quand cela est possible ne doit en rien altérer les convictions : ce n’est pas être sectaire ou dogmatique que d’avoir cette exigence. Illustration caricaturale de ces retournements de veste, navrants à tout point de vue : les élus qui ont soudainement changé de camp, après avoir participé dans l’autre camp à la gestion de leur ville pendant tout un mandat. Cela est incompréhensible pour les citoyens, et donne une image déplorable de notre vie politique. Les électeurs ont fait preuve d’une grande maturité en ne leur accordant pas la majorité de leurs suffrages. Cette campagne a également été l’occasion d’attaques virulentes de la droite, du Premier ministre en particulier, contre la gauche majoritaire dans les Régions et les Départements… Les campagnes électorales ne justifient pas toutes les outrances. Affirmer, comme l’a fait François Fillon, que « la gauche fait preuve de sectarisme dans sa gestion en refusant des crédits aux maires Jacques Auxiette Président du Conseil régional Pays de la Loire Magazine/www.paysdelaloire.fr 3 qui ne sont pas du même bord politique », est indigne de la part d’un Premier ministre, et tout simplement de la part d’un homme politique responsable. En Pays de la Loire, depuis 2004, nous avons mis en place une politique territoriale équitable, basée sur une même règle qui s’applique à tous. Une politique qui tient compte, dans la transparence, des spécificités des territoires, des difficultés auxquelles ils sont confrontés. Je mets au défi M. Fillon d’apporter un commencement de preuve à ses allégations. D’ailleurs, le prochain numéro du magazine fera le point sur l’intervention de la Région sur l’ensemble du territoire. Faut-il rappeler qu’avant 2004, aucun contrat n’avait été signé entre la Région et les agglomérations, qui regroupent pourtant plus de la moitié de la population ligérienne ? Faut-il supposer, à la lumière des propos de M. Fillon, que le soutien régional d’alors allait prioritairement aux communes de moins de 20 000 habitants parce que les maires des grandes villes étaient pour la plupart socialistes ? Aujourd’hui, en tous les cas, notre majorité régionale n’est pas au service d’un clan. Elle revendique et assume le débat entre la majorité et l’opposition, normal dans une démocratie. Mais elle place l’action publique, et le service de la population, au-dessus de toute considération partisane.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :