[90] Vivre le Territoire n°97 avril 2009
[90] Vivre le Territoire n°97 avril 2009
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°97 de avril 2009

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Conseil Général du Territoire de Belfort

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 4,0 Mo

  • Dans ce numéro : la nouvelle ligne de TGV Rhin-Rhône va, d'ici 2011, faire du bien à l'écononomie locale.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 6 - 7  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
6 7
LE CONSEIL GÉNÉRAL en actions À SAVOIR Retrouvez les clubs partenaires de ce dispositif sur www.cg90.fr Une quinzaine de clubs de football du département collaborent à ce dispositif. Les dix éducateurs, actuellement en poste, partagent leur temps entre ces différentes équipes. Les éducateurs ont deux missions : encadrer les jeunes et leur inculquer les valeurs du sport. SPORT Des éducateurs vraiment « pros » L’opération « Un professionnel dans mon club », initiée par le Conseil général, continue de se développer. Le nombre de postes d’éducateurs ouverts dans les clubs sportifs du département va doubler en 2009, passant de 10 à 20. Les éducateurs, à l'image ici de Stéphane Lejeune, transmettent leur passion et leur savoir aux enfants. 6 VIVRE Après l’expérimentation centrée sur le football l’an passé, un bilan a été fait, durant l’été, avec les premiers éducateurs recrutés et les clubs « pilotes ». « Au début, certains avaient des craintes sur l’intégration de professionnels aux équipes de bénévoles. Toutefois, grâce à leur motivation et leurs compétences, les éducateurs ont vite convaincu tout le monde. Chacun a compris que le professionnel vient pour aider le club et non pour remplacer le bénévole, qui reste indispensable à la vie du monde associatif », explique Elisabeth Clamme, directrice adjointe en charge de l’Éducation et de la Culture au Conseil général. Le Département a donc décidé d’étendre l’opération « Un professionnel dans mon club » à d’autres disciplines. Les « Le nombre de jeunes licenciés a doublé » Joël Sire, président du Comité départemental de volley-ball du Territoire de Belfort « L’opération « Un professionnel dans mon club » nous a permis de recruter un éducateur, Stéphane Lejeune, à temps plein. Auparavant, une personne couvrait seulement 2/5 e d’un poste, ce qui limitait notre activité. Depuis que Stéphane a commencé en septembre 2008, le nombre d’enfants a doublé dans les deux clubs du département (NDLR : l’Entente sportive Beaucourt- Sochaux et l’Association sportive Belfort-Montbéliard Volley). Nous sommes passés de 120 jeunes licenciés, du baby-volley jusqu’aux cadets, à 230. Le potentiel existait, on l’a développé mais il n’a pas encore atteint son maximum. La présence d’un éducateur à temps plein nous permet également d’ouvrir de nouveaux créneaux, d’organiser des stages pendant les vacances ainsi que des initiations pour les scolaires. Stéphane est un professionnel rôdé par une longue expérience. Il possède un niveau technique et pédagogique plus élevé qu’un bénévole. En plus, une osmose s’est tout de suite créée avec les jeunes. » LE TERRITOIRE N°97 LE MAGAZINE DU CONSEIL GÉNÉRAL DU TERRITOIRE DE BELFORT sept postes qui ont vu le jour, fin 2008, concernent le volley-ball, le handball, le tennis, la natation et le football. « Les objectifs sont de professionnaliser l’encadrement dans les clubs et de permettre aux jeunes, les diplômés de la filière Staps par exemple, de trouver des débouchés dans le domaine sportif. » Le dispositif est cofinancé par le Conseil général du Territoire de Belfort, le Conseil régional via son dispositif des emplois-tremplin et les clubs concernés. Pour faciliter la gestion administrative des emplois, les structures sportives se sont regroupées au sein de Profession Sport Loisirs. Les éducateurs sportifs ainsi recrutés ont pour mission d’encadrer les jeunes lors des entraînements et des compétitions mais aussi de transmettre les valeurs du sport (respect, solidarité…). « L’objectif est également que ces éducateurs puissent continuer leur formation, acquérir de nouveaux diplômes et faire part de leur savoir aux plus jeunes », poursuit Elisabeth Clamme. La création de ces postes supplémentaires permettra de réfléchir à l’avenir du dispositif. « Nous avançons par étape, l’objectif étant de parvenir à la pérennisation de ces emplois au profit des éducateurs, des clubs et des jeunes sportifs », assure Elisabeth Clamme. Une étape vers la professionnalisation du monde sportif. ODH Contact Service de l’Animation culturelle et sportive Tél. 03 84 90 90 77
Le travail technique réalisé durant les entraînements paye ensuite lors des matchs. Le handball, un sport qui séduit de plus en plus de jeunes.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :