[90] Vivre le Territoire n°90 jui/aoû 2008
[90] Vivre le Territoire n°90 jui/aoû 2008
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°90 de jui/aoû 2008

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Conseil Général du Territoire de Belfort

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 40

  • Taille du fichier PDF : 4,6 Mo

  • Dans ce numéro : « Eurockéenes » existe depuis 20 ans grâce au soutient du Conseil Général.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 30 - 31  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
30 31
Festival du 5, 6 et 7 juillet 2002 83 000 festivaliers Thierry Boillot, journaliste Beau, oui ! Comme Bowie ! « Paradoxalement, la pire journée des Eurockéennes est pour moi celle où j’ai vu le meilleur concert de ma vie. C’était le dimanche soir du festival de 1996. Toute la journée, la pluie avait transformé le site en véritable mer de boue. La billetterie affichait complet, mais beaucoup avaient renoncé à venir. Je crois que je n’ai jamais vu une météo aussi mauvaise aux Eurockéennes. Et puis, comme un miracle, David Bowie est apparu sur scène… Un vrai moment de grâce ! La pluie n’avait plus aucune importance. Depuis cette journée de 1996, les organisateurs ont mieux aménagé le site pour faire face aux intempéries. Plus d’un festival est mort à cause de la pluie, mais pas les Eurocks ! Un festival comme ça, c’est rare. » Festival du 4, 5 et 6 juillet 2003 90 000 festivaliers 2003 « Les Eurockéennes, festival militant » Jeudi 3 juillet 2003, à 24h de son ouverture, le maintien du festival des Eurockéennes est une incertitude. Plongé au cœur de la grogne des intermittents en lutte contre le gouvernement et son projet de réforme de leur statut, les Eurockéennes deviennent finalement, sur une proposition du Conseil général et de la direction du festival, un temps fort de leur contestation. Sous le titre « Les Eurockéennes, festival militant » il défend la cause des intermittents mais aussi celle des travailleurs d’Alstom, menacés d’un plan social. Un engagement suivi à 100% par des artistes comme Dyonisos, La Rumeur ou Asian Dub Foundation. Cette 15e édition est également marquée par une affluence record de 90000 entrées. Festival du 2, 3 et 4 juillet 2004 95 000 festivaliers 2004 Made in Eurocks Festival du 1 er, 2 et 3 juillet 2005 85 000 festivaliers Engagée dans la voie de la création artistique et des rencontres inédites, l’association Territoire de musiques, en collaboration avec le Conseil général du Territoire de Belfort et le Centre chorégraphique national de Franche-comté à Belfort, initie en 2004, une création musicale originale. Elle associe au concert de l’artiste belge An Pierlé, en tournée en Europe, une trentaine de musiciens de l’Orchestre de l’École nationale de musique de Belfort, le Synfonietta. Une collaboration musicale qui se poursuit pour en 2005 avec Emilie Simon et les percussions-claviers de Lyon, avec une seconde date au Grand Rex à Paris, et en 2006 avec le groupe français Dyonisos. N o 90• juillet/août 2008 LE DOSSIER DE VIVRE LE TERRITOIRE Festival du 30 juin, 1er et 2 juillet 2006 100 000 festivaliers 2006 À guichets fermés ! Festival du 29, 30 juin et 1er juillet 2007 80 000 festivaliers Avant même le début du festival, les Eurockéennes affichent complet avec 100 000 festivaliers attendus. Des stars établies aux côtés d’artistes émergents, voilà le secret de la programmation 2006. Les têtes d’affiches étaient bel et bien là avec Depeche Mode,The Strokes, Muse ou encore Daft Punk qui offrait là sa seule et unique date de concert en France, mais l’accent est mis sur les jeunes talents avec Hellbats, Jack and the bearded fishermen ou We are wolves. À l’ensemble de ce panel d’artistes s’ajoutent des rencontres et créations « made in Eurocks » : les chroniques de Seb Martel, le duo de l’artiste française Camille et des japonais « Pascals » mais aussi Dyonisos accompagné du Synfionetta, orchestre de l’école nationale de musique de Belfort. Ces créations uniques sont un succès, en 2006, les Eurockéennes font carton plein.
LE TERRITOIRE en actions DÉPLACEMENTS ET VIE QUOTIDIENNE L’A36 plus rapide, plus confortable et plus sûre L’ensemble de la portion autoroutière reliant Belfort à Sochaux/Exincourt sera mise à 2 x 3 voies d’ici novembre 2008. De la sécurité, du confort et un gain de temps pour ses usagers. Construite dans les années soixante-dix, l’A36 reliant Beaune à Mulhouse joue un rôle prépondérant dans la vie économique de l’Aire urbaine et plus globalement de l’Est de la France. Au fil des années, elle est devenue l’un des principaux axes d’échanges commerciaux, industriels et touristiques avec l’Allemagne, la Suisse, et l’Espagne. 2 fois 3 voies Cependant, depuis quelques années, aux heures de pointe – notamment lors des entrées et sorties d’usines (PSA Peugeot) - le trafic peut y dépasser les 2 500 véhicules par heure et par sens de circulation. Selon les prévisions, le seuil de saturation aurait pu être dépassé à l’horizon 2018. D’où la décision de construire une autoroute à 2 x 3 voies. Débutés au printemps 2006, les travaux d’élargissement de cet axe autoroutier – libre de péage et fréquenté quotidiennement par 30 000 à 60 000 véhicules – sont en cours d’achèvement. Les automobilistes verront la portion de l’A36 séparant Belfort de Sochaux/Exincourt entièrement équipée de deux sens de circulation à trois voies mi-novembre 2008. La pose d’un nouvel enrobé est programmée à partir du mois d’août. « La mise à 2x3 voies va apporter fluidité, confort et sécurité pour les usagers de cet axe. » Beaune Danjoutin Élargissement du pont au km 35 : de mi-mars à mi-juillet Circulation difficile jusqu’en août 2008 Sécurité et confort Des travaux complémentaires (modelage des accotements, pose d’écrans acoustiques, etc.) vont s’y échelonner jusque mi-2009. Parmi eux figurent l’élargissement du pont à hauteur de Danjoutin, la reconfiguration du diffuseur à hauteur de Belfort Sud, la construction en cours de giratoires sur la RD 47a entre Bavilliers et Danjoutin ou encore l’élargissement, d’ici juillet 2009, du pont enjambant le canal Rhin-Rhône au kilomètre 50, près de Montbéliard. Après l’élargissement de l’A36 entre Belfort et Belfort Montbéliard Sochaux/Exincourt, ce sera au tour de la portion située entre Sochaux/Exincourt et Voujeaucourt de faire peau neuve. Les travaux devraient s’achever en 2012. Gain de temps En 1999, il fallait environ 34 minutes pour traverser l’Aire urbaine, depuis Belfort jusqu’à Montbéliard. En l’absence d’aménagement, les Autoroutes Paris-Rhin-Rhône tablaient sur 10 minutes de plus à l’horizon 2010. Grâce aux 2 x 3 voies, et en regard de l’accroissement prévisionnel du trafic, le temps de trajet devrait être généreusement diminué pour les usagers dès 2010. J.O. LE MAGAZINE DU CONSEIL GÉNÉRAL DU TERRITOIRE DE BELFORT VIVRE LE TERRITOIRE N°90 D9 Belfort sud Reconfiguration du diffuseur de mi-mars à mi-novembre Sortie n°12 à éviter de mars à juillet 2008 Montbéliard Élargissement du pont au km 50 sur le Canal Rhin-Rhône : de février 2008 à fin juillet 2009 Circulation difficile d’août à décembre 2008 RN19 Barrière de Saint-Maurice 6 L'isle-sur-le-Doubs 6.1 km 49 7 Voujeaucourt 8 km 32 A36 11 10 RN83 RN1 9 Sochaux-Exincourt Montbéliard centre Montbéliard sud 0 Mulhouse 14.1 14 Belfort nord 13 Belfort centre 12 Belfort sud 5 km Sévenans Brognard 3 e voie Barrière de Fontaine Réalisation des 3e voies dans les 2 sens, de Belfort à Montbéliard de mars à novembre. 23 PRATIQUE Pour préparer vos déplacements en toute quiétude : www.travaux-A36.com RAPPEL DES PHASES DE TRAVAUX 2006-2008 Phase 1 Au-delà de 2009 Phase 2 Maîtrise d’ouvrage : APRR Maîtrise d’œuvre : Groupement Egis Investissement 1 re phase : 130 millions d’euros HT Financement : APRR 100% EN CHIFFRES La mise à 2 x 3 voies évitera les ralentissements et apportera un gain de temps aux automobilistes. 55% de trafic local (hors péage) 25% de trafic de transit (franchissement de deux barrières de péage) 20% de trafic d’échange (franchissement d’une seule barrière de péage)



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :