[90] Vivre le Territoire n°90 jui/aoû 2008
[90] Vivre le Territoire n°90 jui/aoû 2008
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°90 de jui/aoû 2008

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Conseil Général du Territoire de Belfort

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 40

  • Taille du fichier PDF : 4,6 Mo

  • Dans ce numéro : « Eurockéenes » existe depuis 20 ans grâce au soutient du Conseil Général.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 26 - 27  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
26 27
De l’action dans l’aire Des stands de sandwichs à deux euros sont tenus par deux associations : le Rotary Club de l’Aire urbaine et le Club alpin français. Les bénéfices serviront à financer des projets en faveur des personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer et à initier des jeunes de Belfort et de Montbéliard aux techniques de la haute montagne. ILS FONT « CRAQUER » LA SONO Opening Party Le 3 juillet, les Eurockéennes réservent une soirée électro aux premiers campeurs du site, avec The Glimmers, un duo belge électro rock, et Girl Talk qui sortira de son petit ordinateur une véritable performance musicale et dansante. IV LA BANDE ORIGINALE THE concert ! Que serait un anniversaire sans un beau cadeau ? Pour cette 20 e édition, le Conseil général s’est associé aux Eurockéennes pour offrir aux festivaliers un concert exclusif qui fera la part belle aux surprises. Autour d’un groupe de musiciens, des artistes invités vont interpréter les plus grands morceaux joués aux Eurockéennes depuis le début du festival. Sur le plan instrumental, les programmateurs ont cherché du côté de « M », allias Mathieu Chédid. Pas de doute, ils sont revenus avec la Dream Team : Seb Martel à la guitare, DJ Shalom, Vincent Taurelle aux claviers et Vincent Ségal aux percussions. Puis, ils ont proposé à des artistes de participer au projet, en duo ou en solo. Une dizaine de stars du moment ont répondu présents : Camille, Olivia Ruiz, Grand Corps Malade, Oxmo Puccino, Arno, Amadou et Mariam, Didier Wampas, An Pierlé, Daniel Darc, et Nosfell. « Mais il peut en arriver d’autres ! », nous confie Kem, l’un des programmateurs. « Ce qui est le plus difficile dans ce genre de projet, c’est de travailler en fonction des agendas chargés des artistes. C’est un véritable challenge ! ». VIVRE LE TERRITOIRE N°90 Vendredi Punk au féminin Gossip, le retour ! Ce groupe américain de Portland fait sa seconde apparition aux Eurockéennes avec une batteuse dont la frappe renouvelle le style Punk Dance. La chanteuse Dito, aussi plantureuse que débordante d’énergie, ne simule pas lorsqu’elle s’allonge sur la scène à bout de force, pour se relever aussitôt et faire vibrer sa voix puissante. LE MAGAZINE DU CONSEIL GÉNÉRAL DU TERRITOIRE DE BELFORT Une coproduction Cartonnerie de Reims Ce projet original est coproduit avec la Cartonnerie de Reims, une salle de concert, en partenariat avec le Conservatoire national de musique de Reims. Les répétitions ont donc été organisées pendant deux mois à Reims tandis que quatre musiciens du conservatoire, des cuivres, ont rejoint le groupe. Une quinzaine de morceaux célèbres sera interprétée pendant soixante-quinze minutes. La répétition générale aura lieu en public à la Cartonnerie de Reims le 3 juillet, pour être présentée dès le lendemain à 19h30 sur la grande scène des Eurockéennes. Samedi La guitare qui grésille Originaire d’Australie,Nike Cave est attendu par certains comme le messie. Avec son nouveau groupe Grinderman, sa musique revient aux origines du « rock noïsy », une sorte d’exploration expérimentale, sonore et sonique du rock. Cette perle rare n’a jamais été présentée en France, raison de plus pour ne pas la rater. Le dossier EUROCKÉENNES 08 Photo Xavier Durand Dimanche Le son planant Le duo MGMT (prononcé « Management ») est américain. Avec leur look hippie, ils revisitent les mélodies psychédéliques des années 70 avec une touche d’électro. Leur musique fait fureur à la radio et se rapproche de celle des Pink Floyd. Cet été, ils ne seront nulle part ailleurs qu’aux Eurockéennes.
« La fierté de l’Aire urbaine » À quelques jours de la 20 e édition, Yves Ackermann, Président du Conseil général du Territoire de Belfort, créateur des Eurockéennes et Stéphane Wahnich, Président de l’association Territoire de musiques, organisatrice du festival se sont entretenus sur les liens qui unissent le festival et la collectivité. Extraits. Yves Ackermann : Les Eurockéennes ont bientôt 20 ans. C’est le bel âge ! Je sais qu’en 1989, il y avait cette idée de mettre en place une grande fête de la jeunesse. Dans un Territoire marqué par une histoire industrieuse et militaire, c’était un vrai pari que se lançaient alors, le Conseil général et son Président, mon prédécesseur. Aujourd’hui, 20 ans plus tard, on doit constater, et avec une grande satisfaction, que non seulement l’objectif est atteint mais il est aussi largement dépassé. Grâce aux Eurockéennes, le Territoire de Belfort est associé à un événement culturel majeur. Il bénéficie d’une image forte de jeunesse, de modernité et d’ouverture. C’est un atout considérable. Stéphane Wahnich : Pour nous, pour l’équipe de Territoire de musiques notre première responsabilité consiste à créer et organiser ces trois jours de musiques, de fêtes et d’échanges que sont les Eurockéennes. Mais nous sommes également parfaitement conscients et aussi très fiers de participer à la construction identitaire du Territoire. Tout au long de l’année, nous n’oublions jamais que nous sommes avant tout au service des habitants du département et de l’Aire urbaine. C’est dans cet esprit, avec les Tremplins puis le Synfonietta par exemple, que nous avons choisi d’aller plus encore à la rencontre des jeunes de la région et de les impliquer dans cet événement. Y.A. : Cette démarche est à mon sens particulièrement intéressante. C’est ce type d’initiative qui fait également des Eurockéennes un festival à part. Ce n’est pas uniquement un temps de diffusion de musiques, c’est aussi des moments de partages, d’échanges et de rencontres. Je souhaite vivement que cette évolution prenne de l’ampleur dans les années à venir. S.W. : Nous nous inscrivons complètement dans cette dynamique. Sans le Conseil général, nous n’aurions pas cette capacité qui fait notre force, j’entends par là, la possibilité de prendre des risques et donc d’innover. Nous faisons en quelque sorte partie d’un service public. De fait, nous nous inscrivons dans des objectifs culturels et non marchands. La 20 e édition en sera une belle illustration. Y.A. : C’est pour moi l’esprit de la soirée du vendredi avec le concert événement « la Bande Originale » S.W. : Nous avons dépensé beaucoup Le dossier EUROCKÉENNES 08 d’énergie pour créer cet événement musical exclusif et nous en attendons beaucoup, mais plus que cela, c’est l’ensemble de cette édition qui devrait marquer une étape importante et un renouveau du festival. Nous allons introduire de nouveaux arts aux côtés de la musique, amplifier cette logique de « découvertes » qui nous anime, développer l’esthétique du site et offrir une programmation particulièrement riche. Les groupes de cette édition 2008 feront les gens connus de demain. Y.A. : Dans la continuité de cet esprit d’ouverture et d’innovation, j’aimerais également, que cette 20 e édition soit tout particulièrement celle de l’Aire urbaine. Il y a des liens étroits et naturels, un patrimoine commun qui rassemble ses habitants. Le festival des Eurockéennes doit devenir la fierté de l’Aire urbaine. LE MAGAZINE DU CONSEIL GÉNÉRAL DU TERRITOIRE DE BELFORT VIVRE LE TERRITOIRE N°90 Silent Disco Une drôle de piste de dance silencieuse où les danseurs fous et sautillants sont équipés de casques sans fil, qui diffusent les standards rock, électro et pop de DJ Od et No DJ. Autant à voir qu’à regarder. Belfort, le film Gaëtan Chataigner, réalisateur et musicien, a réalisé un road-movie musical de 52 minutes où les archives se mêlent à la fiction pour montrer combien les Eurockéennes sont, pour des milliers de festivaliers, une véritable aventure humaine... À voir dès à présent sur Dailymotion et sur MCM le 20 juin à 23h35, MCM pop le 24 juin à 22h30, et Virgin 17 le 29 juin à 23h30. V



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :