[90] Vivre le Territoire n°89 avr/mai 2008
[90] Vivre le Territoire n°89 avr/mai 2008
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°89 de avr/mai 2008

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Conseil Général du Territoire de Belfort

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 48

  • Taille du fichier PDF : 6,9 Mo

  • Dans ce numéro : découvrez les 15 conseillers généraux qui sont au service de tous.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 36 - 37  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
36 37
Didier Vallverdu Né le 19 juillet 1973 Élu en 2008 Union pour un Mouvement Populaire (UMP) Chef lieu de canton : Rougemontle-Château Superficie : 6 518 ha Population* : 5 039 habitants Évolution population 1990/1999 : + 3,6% PAS de référence : Point accueil solidaridarité Nord Territoire de Belfort 3, rue Auguste Renoir 90300 Offemont Tél. : 03 84 90 19 25 Fax : 03 84 90 19 26 Accueil du lundi au vendredi : 9h/12h - 13h30/17h (sauf vendredi, 16h) Contact Didier Vallverdu Tél. 03 84 90 91 39 Courriel : vallverdu.didier@gmail.com *Recensement 1999 Canton de Rougemont-le Château Quelles sont les particularités de votre canton ? Ses faiblesses ? Ses atouts ? Le principal atout du canton de Rougemontle-Château est sans aucun doute sa situation géographique. Il est l’un des deux cantons qui se trouvent au pied du Ballon d’Alsace et bénéficie d’un environnement rural, agréable et joli. Quant à ses faiblesses, ce sont sa faible capacité d’accueil touristique mais aussi l’emploi puisque aujourd’hui les trois usines présentes comptent seulement 40 salariés contre une centaine il y a 20 ans. Quelles sont selon vous les priorités à mettre en œuvre et les actions concrètes à mener durant votre mandat ? Je vais travailler en priorité avec les associations. Je me suis rendu compte au cours de ma campagne que nombre de personnes connaissent mal les activités qui sont proposées dans leur commune ou celles avoisinantes. C’est pourquoi je souhaite faire éditer une brochure qui recensera les associations du canton, leurs actions et leurs manifestations. Par ailleurs, j’envisage de développer les pistes cyclables et d’étudier l’éventuelle création d’un hébergement type ferme-auberge. En matière de transport en commun, je tiens à ce que les besoins des communes soient mieux pris en compte. Je souhaite également travailler sur l’allègement des cartables scolaires mais aussi étudier une éventuelle réhabilitation des cités industrielles existantes. Comment concevez-vous votre rôle de conseiller général ? Je souhaite rester un élu de terrain. Je continuerai à aller à la rencontre des municipalités, des associations et des habitants via des permanences régulières dans chaque commune. Nous travaillerons en partenariat, dans l’objectif d’obtenir des aides d’ordre financières ou autres pour mener à bien leurs actions et leurs projets. 36 VIVRE LE TERRITOIRE N°89 Le canton de Rougemont-le-Château regroupe 11 communes : Anjoutey Bourg-sous-Châtelet Etueffont Felon Lachapelle-sous-Rougemont Lamadeleine-Val-des-Anges Leval Petitefontaine Romagny-sous-Rougemont Rougemont-le-Château Saint-Germain-le-Châtelet Les actions du Conseil général Installation d’une plateforme de stockage de plaquettes à bois La Communauté de communes du Pays sous-Vosgien, qui équipe progressivement ses locaux publics de chaufferies utilisant comme combustible des plaquettes à bois, vient de réhabiliter un ancien bâtiment industriel en une plateforme de stockage et de séchage de plaquettes forestières. Une surface de 5 000 m², équipée pour partie d’un système de ventilation,sera mise à disposition d’un exploitant forestier qui pourra y faire sécher et stocker environ 5000 tonnes de ces combustibles. L’équipement qui sera fonctionnel début mai permettra d’alimenter dans un premier temps les deux actuelles structures dotées de ce type de chaufferie : les locaux de la Communauté de communes et la piscine d’Etueffont. À terme, d’autres bâtiments publics tels que les centres de loisirs bénéficieront également de ce dispositif de chauffage qui présente l’avantage d’être écologique et permet d’utiliser les débris forestiers laissés à l’abandon. spécial Élections LE MAGAZINE DU CONSEIL GÉNÉRAL DU TERRITOIRE DE BELFORT Rougemontle-Château Rénovation du centre de secours de Rougemont-le-Château Le centre de secours de Rougemont-le-Château devrait bénéficier prochainement de quelques aménagements avec notamment la création d’une chambre de garde. Les locaux accueillent à ce jour 26 sapeurs-pompiers volontaires et six véhicules dont dispose l’équipe pour assurer la sécurité des 15 communes avoisinantes. Le Conseil général du Territoire de Belfort est l’un des principaux financeurs du Service départemental d’incendie et de secours (SDIS).Il investit près de 4 millions d’euros par an pour assurer le fonctionnement, l’achat de nouveaux véhicules et matériels mais aussi la modernisation des casernes.Dans les années à venir,de nouvelles casernes seront construites à Delle et Montreux-Château, la caserne de Grandvillars devrait être rénovée et un centre de formation devrait voir le jour sur la commune de Châtenois-les-Forges. Et aussi… Aménagement d’une nouvelle station d’épuration à Anjoutey Poursuite de l’opération « Contrat Collèges » au collège de Rougemont-le-Château Ouverture d’une antenne de l’école de musique de Rougegoutte à Rougemont le Château
EMPLOI SATE prend ses aises à Fontaine Extension en cours des ateliers de production, création d’une plateforme logistique de 10 000 m² début 2009, nouvelle ligne de production dévolue aux chauffe-eau solaires en 2010, 400 emplois d’ici 2015 : sur l’Aéroparc, tous les voyants sont au vert pour la Société Applications Thermiques Européennes. Fabricant de chauffe-eau de petite capacité (de 10 à 100 litres) et de grande capacité (de 400 à 750 litres), SATE affiche une santé éclatante. Alors que ce marché est de plus en plus porteur en Europe et au Moyen-Orient, la Société Applications Thermiques Européennes – filiale du groupe français Atlantic créé en 1968 et spécialisé dans les produits de confort thermique (sèche-serviettes, climatiseurs, chaudières, pompes à chaleur, etc.) - a décidé de renforcer ses installations sur l’Aéroparc, à Fontaine. Création d’une plateforme de 10 000 m² Premier signe tangible de cette volonté de développement : l’extension en cours, et qui doit s’achever en mai, des ateliers de production. Leur surface va passer de 7 700 m² à 10 000 m². S’ensuivront la création, début 2009, d’une plateforme logistique de 10 000 m², puis la mise en place, courant 2010, d’une nouvelle ligne de production entièrement dévolue aux chauffe-eau solaires ou thermodynamiques. En 2007, le site de l’Aéroparc est devenu pôle de compétence pour le groupe Atlantic en matière d’énergies renouvelables. Parallèlement, il a créé un laboratoire d’essais et de normalisation, ainsi qu’une cellule R&D (Recherche et développement), spécialement pour ce genre de « Une centaine d’embauches d’ici 2010, quatre cents d’ici 2015 » produit. SATE, qui s’est fixée pour objectif de produire 150 000 chauffe-eau solaires en 2011, vise notamment les marchés français, espagnols et italiens. Pour s’agrandir, l’entreprise a utilisé la réserve foncière de 1,5 ha acquise lors de son implantation fin 2000. Ses perspectives de croissance sont telles qu’elle vient d’acheter trois hectares supplémentaires, tout en mettant une nouvelle option sur 4,6 ha. Le Syndicat Mixte de l’Aéroparc et la Sodeb lui ont cédé les parcelles à un prix défiant toute concurrence. En contrepartie, SATE s’est engagée à atteindre un effectif cumulé de 400 salariés sur le site au plus tard le 31 décembre 2015. Si cette clause du compromis de vente n’était pas respectée, le prix du m² serait aussitôt majoré. L’emploi sera le grand gagnant du développement de SATE qui compte à ce jour 80 salariés (dont 80% en CDI). Si une quinzaine de personnes a été embauchée l’an passé (notamment à la cellule R&D), une centaine d’autres devrait l’être d’ici 2010. Le site de SATE à Saint- Louis (68) pourrait par ailleurs être délocalisé à moyen terme à Fontaine, mais rien n’a encore été décidé de manière définitive. J.O. LE MAGAZINE DU CONSEIL GÉNÉRAL DU TERRITOIRE DE BELFORT VIVRE LE TERRITOIRE N°89 Le Territoire en actions 37 À SAVOIR En 2010, l’Aéroparc sera le seul site du groupe Atlantic équipé d’une ligne spécifique pour les chauffe-eau solaires. En cours,les travaux d’extension de SATE à Fontaine doivent s’achever en mai. EN CHIFFRES 40 millions d’euros investis en 2001. 18 millions d’euros investis pour l’extension des bâtiments, la plateforme logistique et la nouvelle ligne de production. 418 000 chauffe-eau fabriqués en 2007 (plus de 60% vendus à l’export). CA en 2007 : 25 millions d’euros (55 millions d’euros espérés en 2011).



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :