[90] Vivre le Territoire n°89 avr/mai 2008
[90] Vivre le Territoire n°89 avr/mai 2008
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°89 de avr/mai 2008

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Conseil Général du Territoire de Belfort

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 48

  • Taille du fichier PDF : 6,9 Mo

  • Dans ce numéro : découvrez les 15 conseillers généraux qui sont au service de tous.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 30 - 31  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
30 31
Christian Rayot Né le 1er mars 1953 Élu en 2008 Indépendant Conseiller général délégué à l’emploi,à l’économie, à l’aide aux entreprises et à l’artisanat Chef lieu de canton : Granvillars Superficie : 8 824 ha Population* : 9 107 habitants Évolution de la population depuis 1990 : + 3.3% PAS de référence : Sud Territoire 24 Faubourg de Belfort 90101 Delle cedex Tél. : 03 84 56 21 37 Fax : 03 84 36 03 81 Courriel : pas.sud-territoire@cg90.fr Le PAS vous accueille du lundi au vendredi : 9h/12 h - 13h30/17h Contact Christian Rayot Secrétariat : 03 84 90 91 39 Courriel : christian.rayot@cg90.fr *Recensement 1999 Canton de Grandvillars Quelles sont les particularités de votre canton ? Ses faiblesses ? Ses atouts ? Le canton de Grandvillars est un canton à deux visages. D’un côté, une partie plus urbanisée avec une tradition industrielle forte se positionnant dans la vallée et regroupant les communes de Grandvillars, Morvillars, Méziré et Bourogne. Les 4/5 es de la population sont concentrés dans ces 4 communes. De l’autre, le secteur est composé de 10 communes rurales positionnées en partie dans ce que l’on nomme le « sundgau belfortain » avec des maisons à colombages, des étangs, une faune et une flore riches et spécifiques. Dans ce secteur les activités agricoles et piscicoles sont importantes. La partie nord est au cœur de l’aire urbaine avec l’implantation de la future gare TGV et de l’hôpital médian. Quelles sont selon vous les priorités à mettre en œuvre et les actions concrètes à mener durant votre mandat ? L’enjeu, je ne vais pas être très original, c’est l’emploi, la formation professionnelle mais également la lutte contre l’échec scolaire. On connaît les corollaires liés au manque de qualification, ce sont souvent le chômage et la précarité. Je reste également très attentif au projet de réouverture de la ligne Delle-Belfort qui permettra aussi de réactiver les gares de Grandvillars et Morvillars. En matière de solidarité, le canton a besoin d’un accueil de jour pour les malades d’Alzheimer. Dans le domaine du logement de qualité, le canton de Grandvillars est en déficit. Comment concevez-vous votre rôle de conseiller général ? Pour ma part, lorsque l’on veut être élu il y a des conditions de fond essentielles à respecter. Il faut d’abord aimer les gens, être attaché à son « pays », à sa commune, à son canton et avoir envie de travailler pour la collectivité. Je tiens à être un conseiller général de proximité, de contact et de terrain. Et aussi… Le canton de Grandvillars regroupe 14 communes : Boron Bourogne Brebotte Bretagne Chavanatte Chavannes-les-Grands Froidefontaine Granvillars Grosne Méziré Morvillars Recouvrance Suarce Vellescot Les actions du Conseil général La réouverture de la ligne Belfort-Delle Le projet de réouverture de la ligne Belfort-Delle est actuellement à l’étude (voir page 34). L'hypothèse la plus favorable s'appuie sur une fréquentation de 7 000 à 12 000 voyageurs par jour. Entre Belfort et Delle, six arrêts seraient desservis (Danjoutin, Sévenans, Meroux - gare TGV, Morvillars, Grandvillars et Joncherey). Le temps de trajet serait alors de 30 minutes. Cette hypothèse implique une électrification complète de la ligne et, de fait, un budget global de plus de 83 M €. spécial Élections Grandvillars La liaison franco-suisse Côté piste cyclable,le Conseil général lance une nouvelle étude pour la réalisation des travaux de la piste cyclable entre Sévenans et Bourogne, via la ZAC de la Gare TGV. Ce tronçon fait partie intégrante de la liaison franco-suisse,un des axes majeurs du plan départemental des pistes cyclables. À terme, l’itinéraire traversera le canton du nord au sud, et croisera l’Eurovéloroute 6 (itinéraire européen de Nantes à Budapest) qui longe le canal Rhin-Rhône. Poursuite de la rénovation centre de secours de Granvillars composé de vingt-et-un sapeurs-pompiers volontaires. Constitution d’une collection d’art numérique à l’Espace Gantner de Bourogne « Contrat Collège » au collège de Morvillars : fin des travaux de rénovation de la demi-pension, réaménagements du préau, des sanitaires, de l’ascenseur, des locaux vie scolaire, médicaux sociaux et du foyer des élèves, création de nouvelles salles pour l’enseignement artistique, rénovation des installations de chauffage, des façades, et des salles de classes. LE MAGAZINE DU CONSEIL GÉNÉRAL DU TERRITOIRE DE BELFORT 30 VIVRE LE TERRITOIRE N°89
Canton de Châtenois-les-Forges Daniel Lanquetin Né le 12 décembre 1949 Réélu en 2004 : Mouvement Républicain et Citoyen Conseiller général délégué aux personnes âgées Quelles sont les particularités de votre canton ? Ses faiblesses ? Ses atouts ? Le canton de Châtenois-les-Forges est touché par de nombreux grands projets à l’échelle de l’Aire urbaine, soutenus par le Conseil général du Territoire de Belfort. La construction du site médian du Centre hospitalier de Belfort- Montbéliard sur la commune de Trévenans mais aussi le chantier de la ligne à grande vitesse, de l’autoroute et de la RN1019 impactent sur les villes et villages qui composent ce canton. Quelles sont selon vous les priorités à mettre en oeuvre et les actions concrètes à mener durant votre mandat ? Les communes avoisinantes de ces opérations doivent faire face à certaines difficultés liées aux projets ou à leurs actuels chantiers mais à terme, ces transformations seront pour elles des opportunités, notamment économiques. En tant que conseiller général, je veille à défendre les intérêts de ces communes dans ces projets. Dernièrement, nous avons, par exemple, trouvé une solution aux problèmes de nuisances sonores de l’A36. Bien sûr, je ne me consacrerai pas uniquement à ces grands projets. Je souhaite également être à l’écoute des besoins et attentes des habitants, des maires et du milieu associatif afin de soutenir au mieux leurs actions et leurs projets. Comment concevez-vous votre rôle de conseiller général ? Outre défendre les intérêts des habitants du canton, je m’attacherai à participer à la gestion du département, notamment dans la compétence qui m’est dévolue pour les trois dernières années de mon mandat. Les actions du Conseil général « Un professionnel dans mon club » Les clubs de football de Châtenois-les-Forges et de Bavilliers ont bénéficié du programme « un professionnel dans mon club »,mis en place par le Conseil général. Ce nouveau dispositif de professionnalisation de l’encadrement sportif a permis l’embauche d’éducateurs sportifs, nouvellement qualifiés, pour chacun de ces clubs. Ces professionnels qui bénéficient ainsi d’un poste à plein temps et d’une formation, assurent l’entraînement et l’encadrement des jeunes joueurs. Au total, ce sont neuf emplois qui sont financés depuis le 1er janvier 2008 par le Conseil régional, le Conseil général et les clubs sportifs. Ils concernent les 15 clubs et plus de 1500 jeunes. Si le projet s’adresse dans un premier temps au district de football du Territoire de Belfort, il sera étendu à d’autres disciplines. Création d’un centre départemental de formation des sapeurs-pompiers La commune de Châtenois-les-Forges devrait accueillir un centre de formation, couplé à la reconstruction de son centre de secours dont les 29 sapeurs-pompiers qui le composent assurent la sécurité des communes de Châtenois-les-Forges et de Trévenans. La création de ce centre permettrait de former environ 500 à 600 stagiaires par an. Il permettrait également d'accueillir des stagiaires d'autres départements, par le biais de partenariats et de conventions. Actuellement, spécial Élections le Conseil général du Territoire de Belfort attribue une enveloppe de 4500 euros aux associations des Jeunes Sapeurs Pompiers du département. Elles regroupent environ une centaine de jeunes et contribuent à assurer le renouvellement des effectifs des pompiers volontaires. Chaque année, le Département investit près de 4 millions d’euros pour assurer le fonctionnement, l’achat de nouveaux véhicules et matériels mais aussi la modernisation des casernes. Et aussi… Le canton de Châtenois-les-Forges regroupe 10 communes : Argiésans Banvillars Bavilliers Bermont Botans Buc Châtenois-les-Forges Dorans Trévenans Urcerey Rénovation du parcours cycliste de la Coulée Verte Construction du site médian du Centre hospitalier de Belfort- Montbéliard à Trévenans Poursuite de l’opération les « Vendredis de la Douce » au Parc de la Douce à Belfort Création d’une vidéothèque/discothèque à la bibliothèque de Bavilliers Fusion des établissements de retraite du Chênois et du Foyer Marcel Braun à Bavilliers Accompagnement de l’association St-Remy dans la reconstruction du centre psychiatrique de Bavilliers LE MAGAZINE DU CONSEIL GÉNÉRAL DU TERRITOIRE DE BELFORT VIVRE LE TERRITOIRE N°89 31 Châtenoisles-Forges Chef lieu de canton : Châtenois-les-Forges Superficie : 4 120 ha Population* : 10 579 habitants Évolution population 1990/1999 : + 5% PAS de référence : Point accueil solidarité PAS Centre Territoire de Belfort 1, rue du 21 novembre 90400 Danjoutin Tél. : 03 84 57 36 40 Fax : 03 84 58 94 77 Courriel : pas.centre-territoire@cg90.fr Accueil du lundi au vendredi : 9h/12h - 13h30/17h30 (sauf vendredi, 16h) Contact Daniel Lanquetin Secrétariat : 03 84 90 91 39 Courriel : daniel.lanquetin@cg90.fr *Recensement 1999



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :