[90] Vivre le Territoire n°89 avr/mai 2008
[90] Vivre le Territoire n°89 avr/mai 2008
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°89 de avr/mai 2008

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Conseil Général du Territoire de Belfort

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 48

  • Taille du fichier PDF : 6,9 Mo

  • Dans ce numéro : découvrez les 15 conseillers généraux qui sont au service de tous.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 12 - 13  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
12 13
SPÉCIAL ÉLECTIONS LE SAVIEZ-VOUS ? Les conseillers généraux sont élus au scrutin majoritaire uninominal à deux tours pour une durée de 6 ans. Tous les 3 ans, la moitié de l’Assemblée départementale est renouvelée. À l’issue des élections, elle désigne son Président. Ce mode d’élection n’a pas changé depuis 140 ans. NOUVEAUTÉ 2008 Depuis cette année, un conseiller général a le droit de désigner un remplaçant qui pourra le représenter au Conseil général en cas d’empêchement. EN CHIFFRES Population du Territoire de Belfort : 137 408 hab. (Source Insee 1999) Densité moyenne : 225 hab. au km 2 Superficie : 609 km 2 ÉLECTIONS CANTONALES 2008 Les 15 conseillers généraux du Territoire de Belfort Élus pour six ans, les conseillers généraux sont renouvelables par moitié tous les trois ans. Les 9 et 16 mars derniers, les habitants de sept cantons du Territoire de Belfort ont élu ou réélu les conseillers généraux renouvelables. Le 20 mars, l’Assemblée départementale nouvellement constituée a reconduit Yves Ackermannà la fonction de Président du Conseil général. Vivre le Territoire a choisi de vous présenter vos conseillers généraux, leur canton ainsi que les principales actions menées par le Département. LE MAGAZINE DU CONSEIL GÉNÉRAL DU TERRITOIRE DE BELFORT 12 VIVRE LE TERRITOIRE N°89 spécial Élections Sommaire Interview d’Yves Ackermann, Président du Conseil général p13 Les domaines d’action du Conseil général. Les principaux projets en cours ou à venir p14 et 15 La carte des cantons du Territoire p16 Les 15 conseillers généraux p17 Présentation des 15 cantons du Territoire p18 à 32
« Je veux un Territoire pour toutes les générations » Le 20 mars 2008, Yves Ackermanna été réélu Président du Conseil général du Territoire de Belfort par la nouvelle Assemblée départementale. Vivre le Territoire : Yves Ackermann, quel bilan faites-vous de ces élections ? Yves Ackermann : Les électrices et électeurs du Territoire de Belfort ont conforté la Majorité de gauche du Conseil général. Ils montrent donc qu’ils nous font confiance pour mener à bien les grands projets qui se présentent et pour les protéger des attaques incessantes des politiques gouvernementales sur leur pouvoir d’achat, sur les services publics et sur leurs conditions sociales. VLT : Quelles priorités vous êtes-vous fixées avec cette nouvelle Assemblée départementale ? Y.A. : Nous nous sommes engagés pendant la campagne sur un programme et des axes forts. Je veux un territoire pour toutes les générations, un département qui protège contre les accidents de la vie, qui favorise l’épanouissement pour tous au quotidien. Le développement économique au service de l’emploi, l’amélioration des déplacements et la préservation de l’environnement sont également primordiaux si l’on veut offrir aux habitants des conditions de vie agréables dans le Territoire de Belfort. VLT : Comment cela se traduira-t-il ? Y.A. : De nombreux projets sont en cours de réalisation. Je pense par exemple à la Ligne à Grande Vitesse ou au Site médian que nous finançons et qui sont autant d’investissements porteurs d’avenir pour le Territoire. L’avenir se construit également en pariant sur la jeunesse et sur son éducation. La modernisation de tous les collèges publics du département grâce au programme « Contrat- Collèges » ou la mise en place d’Environnements Numériques de Travail, contribuant à mettre en relation parents, enseignants et élèves, montrent bien à quel point l’éducation de nos enfants est au cœur de nos préoccupations, et ce, malgré les réductions drastiques des effectifs enseignants que le gouvernement nous impose. Il ne faut pas oublier nos habitants en difficultés quelles qu’elles soient. Je pense notamment à nos anciens, aux personnes handicapées ou aux demandeurs d’emploi. Le Conseil général est en première ligne pour réduire les fractures qui se creusent de plus en plus dans une société à plusieurs vitesses. VLT : Comment financerez-vous tout cela ? Y.A. : Notre budget s’élève à 145 millions d’euros par an. Nous devons donc gérer au plus près afin que chaque euro spécial Élections dépensé soit un euro efficace pour chacun. Il nous faut contractualiser avec les communes et communautés de communes pour que les aides du Conseil général répondent de manière cohérente aux investissements locaux, et non faire du saupoudrage inutile comme le font trop souvent nos députés. Les lois de décentralisation qu’ils ont votées nous ont déjà coûté 30 millions d’euros en quatre ans. Il nous faut donc être très rigoureux pour ne pas répercuter injustement sur les habitants les besoins de financements du Conseil général. VLT : Et avec quelle méthode ? Y.A. : Je poursuivrai la méthode qui est la mienne depuis ces quatre dernières années : information, concertation, écoute et dialogue. À l’image de ce qui a été fait pour la piste cyclable de la Coulée verte ou pour le Malsaucy, je continuerai les démarches de concertation pour les grands projets départementaux. Je tiens par ailleurs à rendre des comptes plus régulièrement à la population. C’est pour cela que « Vivre le Territoire » paraîtra dorénavant tous les mois. De même, Internet est aujourd’hui un formidable outil d’information qui doit être accessible à tous. C’est pourquoi nous avons voulu un site Internet plus interactif pour donner la parole aux citoyens du Territoire de Belfort, avec des explications claires sur les dossiers de fond et une meilleure réactivité. Enfin, l’équipe de la Majorité départementale de gauche viendra chaque année dans chaque canton pour dresser un bilan, recueillir les attentes et les besoins des habitants et présenter les projets territoriaux. LE MAGAZINE DU CONSEIL GÉNÉRAL DU TERRITOIRE DE BELFORT VIVRE LE TERRITOIRE N°89 13 EN CHIFFRES Le budget du Département s’élève à 145 millions d’euros « Les lois de décentralisation qu’ils ont votées (les députés,ndlr) nous ont déjà coûté 30 millions d’euros en quatre ans ». La méthode « Information, concertation, écoute et dialogue ».



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :