[90] Vivre le Territoire n°88 fév/mar 2008
[90] Vivre le Territoire n°88 fév/mar 2008
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°88 de fév/mar 2008

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Conseil Général du Territoire de Belfort

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 40

  • Taille du fichier PDF : 4,1 Mo

  • Dans ce numéro : le Territoire, c'est un lieu où il fait bon vivre.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
photo : Jean-François Frey (Le Pays) Hommage à Raymond Forni L’année 2008 commence bien tristement. La disparition subite de Raymond Forni laisse tous les habitants du Territoire de Belfort – ce Territoire qui l’a vu naître et gravir un à un les échelons qui l’ont mené aux plus hauts sommets de l’État – sous le choc. Sa pugnacité, son exigence étaient consacrées à la défense des causes qui lui semblaient justes. Sa force de conviction et ses talents oratoires en ont séduit plus d’un. Lorsqu’en 1981, alors qu’il était Président de la Commission des Lois, il a mis toute son énergie dans le combat pour l’abolition de la Peine de Mort en tant que Rapporteur de la loi, il nous a montré combien l’action politique pouvait être noble. Faisant fi des sondages d’opinion, il n’a cessé de lutter pied à pied contre les plus réactionnaires, pour faire en sorte que l’humanisme progresse en France. Raymond Forni mettait ses mots au service de la justice et de la liberté ; il était de ceux qui donnent leur voix pour faire triompher la cause de l'humanité. Son ascension méritée au Perchoir de l’Assemblée nationale, faisant de lui le 4 e personnage de l’état, nous montre combien son talent était immense. Ses compétences étaient reconnues sur tous les bancs de l’Assemblée, et les récents hommages venus de tous bords politiques le démontrent. Enfin, la Présidence de la Région Franche-Comté est venue consacrer un parcours politique hors du commun d’un homme qui, parti de rien, aura profondément marqué ces trois dernières décennies. Le Président du Conseil général, Yves Ackermann, les conseillers généraux et le personnel des services départementaux présentent leurs sincères condoléances à sa famille et à ses proches. Parcours de Raymond Forni du sein du Conseil général du Territoire de Belfort 14 mars 1976 - mars 1982 Conseiller général (PS) du Territoire de Belfort, canton de Beaucourt 3 mai 1987 - 11 mars 2001 Conseiller général (PS) du Territoire de Belfort – canton de Delle Avril 1987 - 28 octobre 1998 Vice-président (PS) du Conseil général du Territoire de Belfort 25 septembre 1988 Réélu Conseiller général (PS) du Territoire de Belfort – canton de Delle 27 Mars 1994 Réélu conseiller général (PS) du Territoire de Belfort - canton de Delle Président de l’Assemblée nationale lors du renouvellement de 2001, il ne s’est pas représenté..
ÉDITO Un budget rigoureux au service des habitants Madame, Monsieur Permettez-moi tout d’abord de vous présenter mes meilleurs vœux de santé et de réussite pour cette année 2008. Le budget primitif 2008 a été adopté par l’assemblée départementale. Il permet tout à la fois d’assurer le développement de notre département tout en préservant le pouvoir d’achat des habitants du Territoire de Belfort en n’augmentant pas les impôts. Grâce à une grande rigueur des services du Conseil général, ce travail a été rendu possible en ajustant au mieux nos dépenses de fonctionnement, malgré les dépenses supplémentaires dues aux lois de Yves Ackermannlors des « Rencontres du Territoire » (voir page 10) le 29 novembre 2007 à Belfort. « Le Territoire de Belfort a été mis à l’honneur » décentralisation. Il faut savoir que, rien que pour l’année 2008, le Conseil général va devoir dépenser près de 7,5 Millions d’euros pour financer les transferts de compétences (Aide Personnalisée d’Autonomie, Revenu Minimum d’Insertion, Service Départemental d’Incendie et de Secours, transfert des personnels TOS et de la DDE…) qui ne sont pas compensés financièrement par l’État. Cela représenterait une augmentation de près de 20 points de fiscalité. À l’heure où le porte-monnaie des Français est durement mis à contribution à cause de l’augmentation du coût des matières premières, de l’alimentation, du pétrole, des loyers, alors que les franchises médicales sont mises en place, que la TVA sociale est toujours en projet, il aurait été irresponsable d’en demander davantage aux habitants du département. Nous aurions pu faire des coupes sombres dans notre budget, en renonçant à certaines politiques d’investissement. Tel n’a pas été non plus notre choix car nous restons convaincus que le financement de projets d’envergure, tels que Contrat Collèges, Techn’Hom, la Ligne à Grande Vitesse Rhin-Rhône ou la Desserte du Pays sous-vosgien, contribue au dynamisme économique du Territoire de Belfort. Une récente étude de l’INSEE montre d’ailleurs que notre département est en cinquième position en terme de développement économique parmi les 68 zones du Grand Est, nous plaçant devant Besançon, Dijon ou Reims. Nous sommes même en première position en Franche-Comté. Cela prouve s’il en était besoin que nos politiques économiques locales portent leurs fruits. Ce budget montre également que dans son rôle social incontournable au service des personnes âgées, de l’enfance, des exclus et du handicap, le Conseil général redistribue efficacement les fruits du développement économique sur l’ensemble du Territoire. Un grand dossier de ce numéro de Vivre le Territoire est consacré à ce sujet et vous exposera clairement les priorités retenues pour 2008. À propos de Vivre le Territoire, des études récentes ont montré que vous étiez nombreux à lire ce magazine départemental. Je suis heureux de vous annoncer que VLT a reçu lors du Salon Cap’Com le premier prix de la presse territoriale qui récompense chaque année depuis près de dix ans, les publications éditées par les Conseils généraux et les Conseils régionaux. Son jury composé de journalistes, de professionnels de la chaîne graphique, de la communication publique et d’universitaires juge les supports d’information des collectivités françaises sur des critères liés tant à la forme qu’au contenu. De même, lors de ce salon, la Maison de l’Environnement n’a pas été en reste puisqu’elle a obtenu le Prix de la Jeunesse pour son opération « Petits gestes, grands effets » dans la Catégorie « Faire évoluer les comportements ». Une fois de plus, grâce au dynamisme et à la motivation des agents du Conseil général dont je tiens à souligner la qualité du travail, le Territoire de Belfort a été mis à l’honneur, ce dont je suis particulièrement fier. Yves AckermannPrésident du Conseil général du Territoire de Belfort LE MAGAZINE DU CONSEIL GÉNÉRAL DU TERRITOIRE DE BELFORT VIVRE LE TERRITOIRE N°88 3



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :