[90] Vivre le Territoire n°84 mai/jun 2007
[90] Vivre le Territoire n°84 mai/jun 2007
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°84 de mai/jun 2007

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Conseil Général du Territoire de Belfort

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 40

  • Taille du fichier PDF : 4,0 Mo

  • Dans ce numéro : un dossier sur les « Eurockéenes ».

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 6 - 7  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
6 7
ÉVÉNEMENT De Essert à Châtenois-les-forges, la Coulée verte accueille depuis plus de 10 ans les joggers, cyclistes et promeneurs du Territoire. Une réunion publique qui a rassemblé près de 100 usagers pour un débat particulièrement animé portant principalement sur la sécurité et le choix du futur revêtement de la Coulée verte.
PISTE CYCLABLE La rénovation de la Coulée verte en débat Premier itinéraire cyclable créé par le Conseil général il y a 10 ans, la Coulée verte accueille un flot grandissant d’usagers. Avant d’entamer la rénovation de ces 13 km de piste, le Conseil général a souhaité entendre les souhaits des principaux intéressés : les promeneurs, joggers, cyclistes… La parole aux usagers. Le mercredi 9 mai à 18h au Centre Jean-Moulin de Bavilliers, la salle retenue pour accueillir la réunion publique « rénovation de la Coulée verte » est comble. Plus de 100 personnes, joggers, cyclistes, patineurs, promeneurs, riverains, ont répondu présent à l’invitation lancée par le Conseil général. Présidé par Yves Ackermann, président du Conseil général, accompagné de Sylvianne Fleury, Daniel Lanquetin et Christian Proust, conseillers généraux et de Patrick Parage des Voies navigables de France (VNF), la réunion a débuté par une présentation rapide de la Coulée verte. Après avoir fait le tour d’horizon de l’étendue, de l’état et des enjeux liés à la rénovation de la piste, Christian Reynaud, chef du service transport au Conseil général fait état d’une 60aine de réactions d’ores et déjà reçues par courrier. Une question se révélera cruciale dans la suite du débat : « Doit-on privilégier un revêtement en enrobé ou sablé ? ». Doit-on privilégier un revêtement en enrobé ou sablé ? « » À chaque pratique son revêtement La question à peine posée, le débat s’enflamme et divise la salle. D’un côté les joggers et promeneurs, défenseurs du revêtement sablé, mettent en avant la dimension bucolique, naturelle et sécurisante du cheminement : « Avec de l’enrobé on va attirer les activités sportives et cela deviendra dangereux pour les promeneurs… » ou « Le macadam ce n’est pas bon pour les joggers. Les vélos et autres rollers envahissent tout. Laissez-nous le peu d’espace qu’il nous reste ! » ou encore « La Coulée verte est un endroit de détente où les gens viennent pour entrer en contact avec la nature. Avec de l’enrobé, on va en faire une autoroute du week-end ! ». À l’opposé, le point de vue des cyclistes et patineurs défend le confort et la nécessaire cohabitation des pratiques : « Je fais tout mon possible pour avoir un comportement citoyen et protéger l’environnement en allant au travail en vélo. Le problème du revêtement sablé, c’est qu’à la moindre goutte de pluie, on est couvert de boue. C’est ingérable. On prend sa voiture ! » ou « Avec de l’enrobé on ouvre la piste à tout le monde. Chacun peut y pratiquer son activité et tant que l’on respecte l’autre, il n’y a pas de problème de cohabitation » ou encore « Pourquoi les patineurs seraient privés de nature ? Condamnés aux trottoirs et aux pistes du centreville ? ! ». Pendant près de 2 heures chacun a exprimé et défendu son point de vue permettant finalement au débat d’évoluer vers des compromis « Pourquoi ne pas mettre de l’enrobé sur la partie la plus urbaine et laisser l’autre partie en sablé ? », « Ne peut-on utiliser l’autre côté du canal pour séparer les pratiques ? » Et maintenant que fait-on ? Des remarques ponctuées de suggestions concrètes telles que : augmenter les points d’eau le long du parcours, élargir la voie quand c’est possible, vérifier le bon fonctionnement de tel feu, etc. Ayant relancé et suivi les échanges avec une attention soutenue, en fin de débat les élus présents sont interpellés : « Maintenant que l’on a donné notre avis, qu’allez-vous faire ? ». Après avoir invité chaque conseiller général à s’exprimer, Yves Ackermannconclut : « Avant de vous rencontrer et d’entendre vos arguments nous pensions que l’enrobé s’imposait. Il est clair que la réunion de ce soir modifie nos points de vue initiaux. Nous allons réétudier le dossier mais il m’apparaît dès à présent évident que nous ne mettrons pas d’enrobé sans qu’il y ait, quand c’est possible, un doublage de la piste qui garantisse la sécurité et le confort des promeneurs et des joggeurs ». Vivante, animée et concrète, cette réunion publique illustre la volonté du Conseil général de permettre aux usagers de participer aux décisions qui engagent l’avenir et le « bien-vivre » dans le Territoire. P.F. LE MAGAZINE DU CONSEIL GÉNÉRAL DU TERRITOIRE DE BELFORT VIVRE LE TERRITOIRE N°84 7 événement LE SAVIEZ-VOUS ? La Coulée verte fait partie du réseau départemental de pistes cyclables qui compte aujourd’hui, avec l’ouverture récente de l’eurovélo6 (le long du canal du Rhône au Rhin), 47 km de pistes et bandes cyclables mis à disposition des usagers. Un itinéraire supplémentaire d’une 20aine de km est actuellement à l’étude pour relier Belfort à Porrentruy. Il devrait être mis en service à l’horizon 2010-2011. Contact M. le Président du Conseil général du Territoire de Belfort Rénovation de la Coulée verte Hôtel du Département Place de la Révolution française 90020 Belfort cedex Tel : 03 84 90 90 90 Courriel : conseil.general@cg90.fr Site www.cg90.fr



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :