[90] Vivre le Territoire n°84 mai/jun 2007
[90] Vivre le Territoire n°84 mai/jun 2007
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°84 de mai/jun 2007

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Conseil Général du Territoire de Belfort

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 40

  • Taille du fichier PDF : 4,0 Mo

  • Dans ce numéro : un dossier sur les « Eurockéenes ».

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 10 - 11  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
10 11
À SAVOIR Pour améliorer la prévention et la protection de l’enfance dans le Territoire, 3 orientations ont été fixées. Elles se déclinent en 25 actions concrètes qui seront menées à bien dans les cinq prochaines années. LES CHIFFRES Dans le département, 29% des enfants signalés « en danger » le sont lors d’un conflit de couple ou une séparation. Actuellement 230 enfants sont confiés aux services de Protection de l’enfance du Conseil général. Contact Conseil général du Territoire de Belfort Direction de l’Enfance et de la famille Serge Varvatis Place de la révolution française 90020 Belfort cedex Tel : 03 84 90 90 62 Courriel : serge.varvatis@cg90.fr Site : www.cg90.fr Nul n’est à l’abri d’une difficulté familiale, professionnelle, médicale… Parfois même, les difficultés s’enchaînent, la vie dérape et les enfants en souffrent. Pour éviter cela, les services du Conseil général mettent en œuvre de multiples actions de prévention : médiation familiale, soutien aux parents, assistantes maternelles, consultations médicales, bilans de santé en école maternelle, suivis de grossesse… De multiples actions qui visent à soutenir les parents dans l’éducation de leurs enfants. Prévention et … Protection Quand cela ne suffit pas, quand la place de l’enfant au sein de la famille devient source de danger pour son intégrité physique et/ou morale, ce sont alors les services de Protection de l’enfance qui interviennent. « Depuis 1983, les enfants en danger ne sont plus placés à la DDASS (Direction départementale des affaires sanitaires et sociales). Ils sont confiés aux services de Protection de l’enfance du Conseil général », explique Serge Varvatis, directeur de l’Enfance et de la famille au Conseil général. Depuis près de 25 ans, les professionnels du Département assurent la délicate mission de prendre soin de ces enfants qui pour des raisons multiples sont très LE CONSEIL GÉNÉRAL SCHÉMA DÉPARTEMENTAL DE PRÉVENTION ET PROTECTION DE L’ENFANCE Mobilisation générale fragilisés. « C’est en cas de risque avéré que l’enfant nous est confié. Il nous appartient alors de lui trouver une famille d’accueil ou un établissement le temps que la situation redevienne acceptable pour son équilibre personnel ». Faire le point Ces deux missions phares : la prévention et la protection de l’enfance, ont fait l’objet depuis 2005 d’un important travail d’analyse, d’étude et de réflexion. Objectif ? « Faire un point sur notre organisation, son efficacité, vérifier l’adaptation de nos réponses aux besoins réels et définir ensemble les pistes à explorer pour améliorer notre fonctionnement ». Durant près de deux ans, les services du Conseil général ont travaillé avec l’ensemble de leurs partenaires institutionnels et associatifs (une quarantaine de structures). Ce travail de concertation a débouché sur l’élaboration du Schéma départemental de prévention et protection de l’enfance. « Ce qu’il faut retenir de ce schéma c’est la mise en avant des points forts de notre dispositif qu’il convient de maintenir et de renforcer et des LE MAGAZINE DU CONSEIL GÉNÉRAL DU TERRITOIRE DE BELFORT 10 VIVRE LE TERRITOIRE N°84 en actions pour le bien-être des enfants La prévention et la protection de l’enfance sont des missions essentielles du Conseil général. Particulièrement sensibles elles ont pour vocation d’aider les parents dans l’exercice de l’éducation de leurs enfants et si besoin de les accueillir en dehors du domicile familial. En ce domaine, un schéma départemental vient d’être élaboré pour une plus grande efficacité. 25 actions concrètes principalement dans le domaine de la prévention « » points faibles que nous devons nécessairement améliorer pour offrir le meilleur service possible à la population ». 1 schéma, 3 orientations, 25 actions Trois orientations stratégiques ont ainsi été définies. « Le schéma a été établi pour la période 2007-2011. Nous nous sommes fixés 5 ans pour renforcer la prévention et la détection de l’enfance en danger ; innover en matière de protection et clarifier l’organisation et la coordination de nos dispositifs ». Ces trois axes de travail ont été déclinés en 25 actions concrètes telles que « la création d’une confédération de l’enfance et de la famille qui doit nous permettre de nous adapter en temps réel à l’évolution de la situation, le renforcement du service de médiation familiale, des bilans en école maternelle ou encore la diversification du type d’hébergement pour les enfants placés. Ce sont des exemples du type d’actions que nous allons développer afin de gagner en efficacité et en pertinence ». Tout en répondant à une obligation légale, l’élaboration de ce schéma va permettre aux services du Conseil général d’améliorer le service rendu aux habitants du Territoire. P.F.
L’époque des « enfants de la DDASS » est révolue. Aujourd’hui les enfants « placés » au Conseil général bénéficient d’une qualité d’accueil, d’écoute et d’encadrement adaptée à la difficulté de leur situation. Les consultations médicales proposées par le service de Protection maternelle et infantile (PMI) font partie des nombreuses actions à destination des jeunes enfants.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :