[90] Vivre le Territoire n°77 fév/mar 2006
[90] Vivre le Territoire n°77 fév/mar 2006
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°77 de fév/mar 2006

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Conseil Général du Territoire de Belfort

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 40

  • Taille du fichier PDF : 3,3 Mo

  • Dans ce numéro : le Conseil Général allie, pour les habitants du Territoire de Belfort, services et proximité.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 6 - 7  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
6 7
6 Émilie Simon et la Synfonietta ont donné une représentation de leur création « made in Eurocks », lors du festival des Eurockéennes 2005. L’orchestre Synfonietta a rejoint Emilie Simon et les « Percussions-claviers de Lyon » pour un second concert au Grand Rex à Paris, le 19 janvier.
événement le magazine du Conseil général du Territoire de Belfort La Synfonietta au grand Rex 45 élèves de l’École nationale de musique de Belfort constituant l’orchestre Synfonietta, étaient aux côtés d’Emilie Simon et des « Percussions-claviers de Lyon » le 19 janvier au Grand Rex à Paris. Après avoir brillé au festival des Eurockéennes, les jeunes musiciens ont mis le feu à l’une des plus grandes scènes parisiennes. « Un show détonant avec une artiste et un orchestre grandiose », c’est ce qu’ont donnés à voir Emilie Simon, la Synfonietta et les « Percussions-claviers de Lyon » le 19 janvier dernier sur la scène parisienne du Grand Rex. Satisfaits de leur rencontre artistique sous le chapiteau des Eurockéennes en juillet dernier, ils en redemandaient. C’est donc à Paris qu’ils se sont donnés rendezvous pour une seconde représentation. Au premier semestre 2005, ils ont travaillé vivre le Territoire - février/mars 2006 -n o 77 « Une représentation au Grand Rex avec Emilie Simon, c’est énorme ! ». Matthieu, 20 ans, violoniste. ensemble sur quelques arrangements et adaptations des morceaux d’Emilie avant de donner plusieurs représentations publiques dont une à l’occasion du festival des Eurockéennes. Pour être à nouveau au « top » aux côtés de l’artiste, les élèves de la Synfonietta n’ont pas relâché leurs efforts depuis juillet dernier. « Nous avons continué les répétitions et même travaillé quatre extraits supplémentaires. L’un issu de l’album d’Emilie, les trois autres de la « Marche de l’Empereur » » explique Jean-Jacques Griesser, directeur de l’Ecole nationale de musique de Belfort. Emilie a rejoint l’orchestre à Belfort, le week-end des 14 et 15 janvier pour découvrir ces extraits et répéter. « Je suis ravie. Ce travail mené avec l’Ecole nationale de musique est très motivant, très beau. Jean- Jacques Griesser dirige ses élèves avec beaucoup de rigueur et de tendresse. Ils font un très bon boulot » explique Emilie. Les élèves diront, eux, qu’« Emilie est exigeante et directive mais elle est aussi très proche de nous ». L’artiste rajoutera à son tour avec le sourire mais beaucoup de sérieux que « l’exigence est indispensable pour une création de qualité. L’excellence n’existe pas, mais si l’on veut la frôler, il faut la viser ». Si l’artiste semblait calme, l’excitation des élèves à quelques jours de la représentation pouvait se lire sur les visages. « Nous sommes impatients. C’est énorme, nous avons beaucoup de chance » clame Mathieu, 20 ans, violoniste. « Donner une représentation nous apporte beaucoup de stress, de joie et nous apprend beaucoup aussi. Nous découvrons tous les aspects techniques de la scène » renchérissent Damien et Caroline, 18 ans, violonistes également. La jeune musicienne, auteur-compositeur-interprète et disons-le comme ça, « ingénieuse des sons », a reprit le travail sur son prochain album qui sortira au mois de mars, date à laquelle devrait paraître également le DVD consacré à la création, morceaux de souvenirs du travail d’une année mené dans le cadre des Eurockéennes. Pour les élèves de la Synfonietta, leur réputation se forge. La création avec Emilie encore inachevée, le groupe Dyonisos a demandé à être le prochain sur la liste. Un nouveau défi en 2006 pour l’orchestre, sur un air cette fois, de pop rock français.C.J. Contacts 3 Territoire de musiques 30a grande rue Mitterand 90800 Bavilliers Tél. 03 84 22 46 58 3 École nationale de musique 3 fg de Montbéliard 90000 Belfort Tél. 03 84 21 54 72 7



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :