[90] Vivre le Territoire n°77 fév/mar 2006
[90] Vivre le Territoire n°77 fév/mar 2006
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°77 de fév/mar 2006

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Conseil Général du Territoire de Belfort

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 40

  • Taille du fichier PDF : 3,3 Mo

  • Dans ce numéro : le Conseil Général allie, pour les habitants du Territoire de Belfort, services et proximité.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 30 - 31  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
30 31
conomie le magazine du Conseil général du Territoire de Belfort Centre France Bénévolat Un centre pour les bénévoles Le Centre France bénévolat rencontre de futurs bénévoles qu’il oriente vers des associations demandeuses. « Cherche bénévoles » indiquent les petites annonces du Centre France Bénévolat du Territoire de Belfort. « À l’heure actuelle, les associations du département recherchent une soixantaine de bénévoles et l’année dernière ce sont tout autant de bénévoles qui Collégiens Voyage scientifique Une vingtaine d’élèves du collège de Giromagny vont étudier de plus près Thalès, ce savant bien connu des collégiens pour son théorème de mathématiques. Pour cela, ils feront cap du 23 au 30 mars à Antalya en Turquie. « Thalès est le premier savant qui a réussit à prédire la première éclipse totale en Turquie en 585 avant J.C. » explique Denis Guyon, professeur de mathématiques. « L’éclipse aura à nouveau lieu le 29 mars 2006 ». Un voyage scolaire qui s’inscrit donc dans le cadre de découvertes scientifiques et culturelles. « Outre l’éclipse totale que nous ne manquerons pas, des visites de la ville d’Istanbul, de sites archéologiques et des temps de découverte des civilisations grecques et romaines sont également prévues ». Les élèves comme leurs professeurs devraient 22 étaient en quête d’une association » explique Marie-Thérèse Meyer, responsable du Centre France Bénévolat du Territoire de Belfort depuis 2003. Ce réseau national met en relation les offres associatives et les demandes des bénévoles. « Soutien scolaire, visites à domicile ou en maisons de retraite, chauffeurs pour l’association des paralysés de France, soutien aux séropositifs sont les principales demandes ». Le Centre cherche également des bénévoles pour assurer sa propre administration.C.J. Contacts 3 France Bénévolat du Territoire de Belfort Centre culturel des Barres et du Mont 26 avenue du Château d’Eau 90000 Belfort Tél. 03 84 29 93 02 Site : www.francebenevolat.org Avant le départ, les collégiens de Giromagny ont effectués quelques recherches scientifiques sur le phénomène de l’éclipse. rentrer la tête pleine de savoirs et de souvenirs.C.J. Contact 3 Collège Val de Rosemont Denis Guyon 1 rue Colonel Weber 90200 Giromagny Tél. 03 84 29 33 04 Collège Vauban Solidaires Un mois après l’incendie de la maternelle, les collégiens de Vauban ont offert aux petits du matériel pédagogique. En novembre dernier, l’école maternelle Saint-Exupéry était ravagée par un incendie criminel. Le collège Vauban se mobilise alors pour lui porter secours. « J’ai souhaité que nous apportions notre pierre à l’édifice pour aider l’école maternelle à sortir la tête de l’eau mais c’était une façon également d’aborder avec les élèves les violences urbaines. Qu’ils réfléchissent et comprennent que de tels actes sont inexcusables » explique Sylvianne Perron, principale du collège. Solidaires, les collégiens n’ont pas hésité à casser leur tirelire. 430 euros ont été ainsi récoltés, complétés de 30 euros versés par le foyer socio-éducatif. Un pécule qui a permis de racheter des livres, des jeux éducatifs ou encore des feutres aux tout-petits.C.J. Contacts 3 Collège Vauban Rue Anouar El Sadate 90000 Belfort Tél. 03 84 21 64 67 3 Ecole maternelle Saint-Exupéry Rue de la paix 90000 Belfort Tél. 03 84 28 07 40 vivre le Territoire - février/mars 2006 - n o 77
le magazine du Conseil général du Territoire de Belfort Le Granit, scène nationale Pour un petit supplément d’âme Espace de rencontres entre les artistes et le public, espace où des visions du Monde s’expriment, s’exposent et se côtoient. On vient en curieux y chercher… un petit supplément d’âme et, semble-t-il, on l’y trouve ! Le Granit, scène nationale, entretient et stimule avec un succès grandissant la curiosité des habitants de l’Aire urbaine. Rencontre avec Henri Taquet son directeur. Fini le temps où l’on allait au théâtre pour être vu. Aujourd’hui on y va pour voir, entendre, ressentir, vibrer, rire, aimer, détester, s’étonner… et repartir, non pas comme on est venu, mais avec ce petit supplément d’âme qui vous chamboule de l’intérieur. Ce petit quelque chose qui nous en dit un peu plus sur nous-mêmes. Jusque dans les années 60 en France, le théâtre est un divertissement réservé à la bourgeoisie. Depuis, les mœurs ont évolué et le théâtre s’est trouvé une nouvelle place, un nouveau public. Dans la droite ligne de ce renouveau, le Granit à Belfort est à l’image de son directeur Henri Taquet : chaleureux, ouvert, passionné et généreux. Mais cela suffit-il ? Le spectacle vivant a-t-il encore une place face à la déferlante télévisuelle ? « Nous vivons dans une société de l’image avec tout ce que cela implique de filtres et de distance. Je crois en ce qui me concerne, que le spectacle vivant en devient plus essentiel. Au théâtre ce sont des êtres de chair et d’os qui nous expriment leur vision du Monde. C’est un endroit où l’on prend la parole, où l’on ne sait jamais ce qui va advenir dans l’instant qui suit. Le spectacle vivant nous ramène vers le sens du réel. C’est toute sa force et sa richesse. Depuis 15 ans au Granit nous nous efforçons de sensibiliser le public, de stimuler la curiosité qui sommeille en chacun de nous, de pousser des portes, d’ouvrir des horizons, de donner vie à l’émotion… Je crois que l’on peut dire dorénavant que ce travail d’équipe a porté ses fruits ». En l’espace de 15 ans la fréquentation du Granit est passée de 7000 à plus de 22 000 spectateurs par an. Les clefs de ce succès ? « Nous avons une équipe particulièrement motivée et consciente de sa mission. Si aujourd’hui nous avons réussi vivre le Territoire - février/mars 2006 - n o 77 « …des êtres de chair et d’os qui nous expriment leur vision du Monde ». à tisser des liens avec un public fidèle, c’est bien sûr grâce au travail de cette équipe et cela passe bien entendu par notre programmation, par notre politique tarifaire mais aussi par les ateliers à destination du grand public, des scolaires, etc. L’autre point essentiel : notre volonté de rester en phase avec le quotidien, avec la réalité locale, sociale… C’est dans cet esprit que nous avons fait du Granit non seulement un lieu de diffusion mais également un véritable lieu de création ». Les créations résidences du Granit accueillent en ce moment les compagnies de Jean-Lambert Wild et Benoît Lambert qui prépare entre autres, un travail sur la vie d’Alstom. Scène nationale, théâtre public subventionné par les collectivités dont le Conseil général, le Granit a-t-il une place particulière dans la vie de la cité ? « Nous ne sommes pas les seuls acteurs et nous nous positionnons dans la complémentarité. Pour ce qui est du fait d’être public, il faut être clair, cela nous dégage de la problématique de rentabilité et cela nous permet justement de prendre des risques artistiques, d’offrir au spectateur autre chose que cette vision consensuelle de notre société qui inonde les chaînes de télévision. Nous avons pour vocation de répondre aux attentes de notre public et finalement d’entretenir et développer dans le Territoire la pratique de la curiosité ». P.F. Contact 3 Le Granit, scène nationale 1 faubourg de Montbéliard 90 000 Belfort Tél. : 03 84 58 67 67 Courriel : contact@theatregranit.com loisirs 23



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :