[90] Vivre le Territoire n°73 jun/jui 2005
[90] Vivre le Territoire n°73 jun/jui 2005
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°73 de jun/jui 2005

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Conseil Général du Territoire de Belfort

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 40

  • Taille du fichier PDF : 3,0 Mo

  • Dans ce numéro : un dossier sur le Ballon d’Alsace.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 14 - 15  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
14 15
eportage Chemins d’art et de promenades « Sous la ligne bleue » des Vosges Cet été, loin des musées et des galeries, l'art s'expose en pleine nature. Les œuvres d'une vingtaine d'artistes ont pris place sur une douzaine de kilomètres de sentiers au cœur du Pays sous-vosgien. Deux circuits sont en effet dédiés à l'art parmi 15 qui ont été sécurisés et balisés. « Sous la ligne bleue », projet mené par la Communauté de communes du Pays sous-vosgien, a pour thème dominant le « lien ». Celui d'une communauté, de générations et d'artistes, mais également la rencontre de l'art et de la nature.C.J. 14 Neuf jeunes au service de l’art Neuf jeunes, garçons et filles, ont participé à un chantier d'insertion et de découverte professionnelle porté par le pôle Prévention Médiation des Points accueil solidarité Nord Territoire et Jean Jaurès ainsi que le forum Jeune de la Communauté de Communes du Pays sous-vosgien. « Ils se sont vus confier principalement des missions de balisage et d'aménagement des sentiers mais également la réalisation de supports d'exposition tels que les fondations des stèles ou les socles en béton pour l'exposition appelée « Passages » » explique Etienne Cuny, éducateur de prévention et conseiller jeunes au PAS Nord Territoire.Trois semaines durant, ils ont prêté main forte à la mise en place de la manifestation. Leur participation à ce projet culturel a été l'occasion pour eux de découvrir l'art contemporain et le patrimoine départemental,de rencontrer des artistes et de travailler avec différents intervenants. « Les jeunes ont été rémunérés pour leur travail.Pour l'un d'entre eux, cet emploi lui a permis de financer un voyage d'étude, pour un autre de prendre en compte en partie le coût de son permis de conduire. Mais surtout, ce chantier leur a donné l'opportunité de tisser des « liens ». C'est le plus important » conclut Etienne Cuny.
Contact 3 Sous la ligne bleue Les chemins d'art et de promenades du Pays sous-vosgien Communauté de communes du Pays sous-vosgien Jusqu’au mois de septembre Tél. 03 84 54 70 80 Courriel : souslalignebleue.ccpsv@wanadoo.fr Site : par google, taper « sous la ligne bleue » De village à village Au cœur du Pays sous-vosgien, 120 km de sentiers mènent d'une commune à une autre. 15 circuits ont été sécurisés et balisés conformément au balisage utilisé sur le Territoire de Belfort et sous l'égide du Comité départemental des randonnées (CODERANDO). Des chemins existants pour la plupart qui ont été rouverts ou réaménagés, d'autres enfin ont été créés. Ces sentiers de randonnée donnent à voir les sites remarquables des communes traversées et à découvrir leur patrimoine historique et culturel. Des chemins d'art Deux sentiers parmi les 15 sont devenus supports d'exposition. 19 artistes y ont décliné le thème du « lien » tout en s'inspirant d'un lieu précis pour imaginer leurs œuvres. Sculpteurs ou plasticiens, la plupart ont fait un usage créatif de matériaux naturels. Des œuvres monumentales pour la plupart qui ne passent pas inaperçues comme cet « ange de Saint-Vincent » en bronze de 250 kg, conçu par un artiste Suisse. En provenance directe de la fonderie de Turin, il a pris place dans la niche centrale de la façade principale de l'église de Lachapelle-sous-Rougemont. Artistes en herbe Les écoliers de la Communauté de communes s'associent aussi à l'opération et découvrent ainsi la pratique artistique. Eva Demarelatrous, Frank Morzuch, Jean-Philippe Iyasawmy, Julia Merieux et Joseph Ginet ont travaillé avec 6 écoles. Chaque artiste a proposé un projet et s'est mis à disposition des élèves 10 à 15 jours durant pour le mener à bien. Des interventions pédagogiques pour des travaux pratiques qui ont demandé créativité et dextérité. Les œuvres, fruits de la réflexion et de la création des enfants, seront pour la plupart visibles sur les chemins d'art. Une œuvre collective Particuliers et associations se sont également fortement impliqués dans le projet. Certains ont accueilli des artistes en résidence durant toute la période d'installation des œuvres. D'autres ont apporté une assistance technique et matérielle en prêtant tracteurs et autres équipements parfois nécessaires à l'installation d'œuvres imposantes. Les habitants se sont également adonnés à l'écriture à l'occasion d'ateliers animés par Anne Luthaud. Ils ont évoqué leur passé et celui de leur village à travers des textes qui sont exposés sur des stèles ou des arbres en alternance avec les œuvres des chemins d'art. 15



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :