[90] Vivre le Territoire n°175 mar/avr 2018
[90] Vivre le Territoire n°175 mar/avr 2018
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°175 de mar/avr 2018

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Conseil Général du Territoire de Belfort

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 3,4 Mo

  • Dans ce numéro : un budget 2018 réaliste et ambitieux.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 20 - 21  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
20 21
ÉDUCATION Collège de Valdoie  : Un nouvel équipement sportif à la rentrée 2019 CALENDRIER DU CHANTIER G Printemps 2018  : Appels d’offres pour les marchés de travaux G Juin 2018  : Démarrage des travaux G Été 2019  : Destruction de l’ancien gymnase G Septembre 2019  : ouverture du gymnase et du terrain d’ultimate Eric Koeberlé, Vice-président en charge de la jeunesse et des sports, entouré des deux conseillers départementaux du canton de Valdoie, Patrick Ferrain et Marie-France Céfis, examine les planches du projet de construction du gymnase du collège. Première opération engagée dans le cadre du programme de rénovation des gymnases du Territoire de Belfort, le gymnase du collège Goscinny à Valdoie sera entièrement reconstruit. Bâtiment à basse consommation d'énergie, il offrira aux collégiens, mais également aux associations locales, un plateau multisports de 1000 m². L’éducation physique et sportive pourrait bien devenir la matière préférée des élèves du collège Goscinny à Valdoie. La reconstruction du gymnase de l’établissement est en effet la première opération engagée dans le cadre d’un vaste programme d’aide à la rénovation des gymnases engagés par le Département du Territoire de Belfort. « À Valdoie, c’est un peu particulier car le gymnase du collège appartient au Département, explique Éric Koeberlé, Vice-président du Département en charge de l’éducation et des sports. Donc nous pouvons intervenir sans attendre, d’autant que le gymnase est véritablement obsolète aujourd’hui. » Pour définir le projet, le Département du Territoire de Belfort a travaillé en concertation avec l’inspecteur principal régional des sports de l’Éducation natio- nale, les professeurs de sports et l’administration du collège et la commune de Valdoie. Intégrer au paysage C’est la proposition du cabinet Itinéraire Architecture, situé à Belfort, qui a retenu à l’unanimité l’attention du jury. « Elle répond parfaitement aux attentes, avec un hall d’accueil, une salle des professeurs et des vestiaires pour recevoir jusqu’à trois classes en simultané, poursuit Hervé Smets, directeur des constructions et du patrimoine au Département. Le plateau permet de pratiquer les principaux sports collectifs, comme le handball, le basket, le volley, ou encore le badminton, mais aussi la gymnastique. » Le projet intègre également un grand mur d’escalade comportant neuf voies et 20 Vivre le Territoire N°175 — Mars/Avril 2018
trois niveaux de difficulté. Les associations sportives qui auront l’usage du gymnase en dehors des horaires scolaires disposeront de locaux pour entreposer leur matériel et d’une entrée réservée donnant sur l’extérieur du collège. SPORTS LES GYMNASES AU PROGRAMME G Pour garantir aux collèges les meilleures conditions de pratique sportive, le Département s’est engagé à soutenir les communes dans leur projet de rénovation des gymnases. La collectivité a tout d’abord réalisé un diagnostic technique et une étude d’usage des équipements. En fonction de l’état des gymnases, un programme pluriannuel a été élaboré pour financer le coût des travaux à hauteur de 40%. Les prochains gymnases concernés sont  : - Montreux Château  : Réhabilitation avec création d’une salle polyvalente (maîtrise d’ouvrage déléguée au Département) Début des travaux en 2019 pour une mise en service à la rentrée 2020. - Rougemont-le-Château  : Programme et plan de financement en cours d’élaboration. - Danjoutin  : Étude, programme des travaux et plan de financement en cours. Un bâtiment labellisé Le nouveau gymnase sera construit sur un emplacement laissé vide par la démolition de l’ancienne demi-pension. Son préau, orienté vers la vie scolaire, permettra une parfaite intégration dans l’établissement. Sa conception permettra d’obtenir le label environnemental BEPOS Effinergie qui valorise les bâtiments peu énergivores (moins de 50 kWhEP/m 2/an). Pendant toute la durée des travaux, les cours d’EPS seront donnés dans l’ancien gymnase qui sera ensuite démoli. « À la place, nous allons créer un nouveau terrain de sport engazonné réservé aux activités sportives en extérieur telles que l’ultimate [un sport collectif se jouant avec un Frisbee, N.D.L.R.]. » Avec le stade municipal d’athlétisme qui jouxte l’établissement, le collège Goscinny sera alors idéalement doté pour la pratique sportive, à l’intérieur comme l’extérieur. Le futur bâtiment intégré dans l’environnement ÉDUCATION Le nouveau gymnase orienté Nord-Sud s’inscrit dans une démarche de développement durable. LES CHIFFRES DU GYMNASE DU COLLÈGE GOSCINNY 2,5 M € de budget global de construction 1 100 M 2 de surface totale 90% des consommations électriques fournies par des panneaux photovoltaïques 600 collégiens utilisateurs Mars/Avril 2018 — N°175 Vivre le Territoire 21



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :