[90] Vivre le Territoire n°174 jan/fév 2018
[90] Vivre le Territoire n°174 jan/fév 2018
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°174 de jan/fév 2018

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Conseil Général du Territoire de Belfort

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 2 Mo

  • Dans ce numéro : le département met le cap sur l'emploi.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 26 - 27  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
26 27
MÉMOIRE Le général Pétain apporte du tabac aux troupes cantonnées à Boron Plan schématique des tranchées à la frontière franco-suisse à Delle 26 Vivre le Territoire N°174 — Janvier/Février 2018 » d’États-majors et de délégations de régiments de toutes armes la fourragère à deux compagnies du génie et des décorations à des officiers, sous-officiers et soldats parmi lesquels M. Louis Viellard, député du Haut-Rhin. » Le Ministre de la Guerre en inspection Quelques jours plus tard, le 10 février, c’est au tour du Président du Conseil Georges Clémenceau de passer en visite dans le sud du département. Arrivé par le train à Montbéliard, il est conduit à Croix en voiture. Là, il inspecte des unités en train de construire des défenses et des tranchées. En effet depuis le déclenchement de la guerre, une des grandes inquiétudes de l’état-major est la possibilité de voir les armées allemandes contourner le front du Sundgau par Bâle et Porrentruy. Depuis 1915, on réfléchit donc à Paris à un plan H (comme Helvétie) qui prévoit une invasion partielle de la Suisse pour se prémunir d’une surprise allemande. Des négociations avec le gouvernement helvète ont même abouti, fin 1917, à un accord qui prévoit une entrée défensive de soldats français sur le sol de la Confédération si celle-ci était attaquée par l’Allemagne.
Collection Bibliothèque de documentation internationale contemporaine Inquiétudes à la frontière suisse Et en ce début 1918, cette crainte est ravivée comme le rapporte dans ses mémoires le général Mordacq, chef du Cabinet militaire de Clémenceau qui a organisé ce déplacement en Alsace  : « d’après des renseignements de source très autorisée reçus au mois de décembre précédent, les Allemands avaient l’intention de violer la neutralité helvétique et, par la grande plaine de l’Aar, puis le Jura, de tourner notre organisation défensive de la région de Belfort ». Cela explique sans doute la visite du « Tigre » (surnom donné à Clémenceau) sur la frontière suisse pour vérifier que tout est prêt et que les défenses de la ligne S (comme Suisse) sont bien tenues. Il ne s’attarde guère cependant dans le département, avant de partir en visite dans des villages alsaciens puis sur les sommets vosgiens au Tanet où il découvre l’usage militaire des chiens de traîneau venus d’Alaska. Un cri alsacien Louis Herbelin rapporte ce bref passage  : « Toujours pas de nouvelle extraordinaire des divers fronts de France et d’Alsace. Toujours pas de Janvier/Février 2018 — N°174 Vivre le Territoire Le général Pétain remet la fourragère au drapeau d'un régiment à Boron grosse canonnade à l’est de Belfort, mais l’annonce d’un voyage que M. Clémenceau vient de faire en Haute-Alsace où il aurait visité les tranchées de la frontière suisse à la Schlucht et les villages reconquis où il aurait été reçu au cri de « Pas de référendum  : À bas le plébiscite ». Ce cri fait référence à la demande du Président Wilson et du premier ministre britannique Lloyd Georges qui préconisent l’organisation d’un référendum auprès des populations alsaciennes, une fois la guerre gagnée, pour connaître leur volonté et leur laisser choisir de rester Allemand ou de réintégrer la France. La presse locale a très peu répercuté ces deux éminentes visites. En effet, la censure militaire a veillé à donner le moins de précision possible sur des déplacements officiels, même si Pétain comme Clémenceau étaient accompagnés de photographes et de cinéastes militaires. * Éphémérides belfortaines de Louis Herbelin conservées aux Archives départementales du Territoire de Belfort (Cote 5 J Ms 22). Louis Herbelin a rédigé du 31 juillet 1914 au 13 juillet 1919 un journal, rapportant les grands et petits évènements militaires et civils dans le département du Territoire de Belfort, notant la météorologie et le prix des denrées. MÉMOIRE LES ARCHIVES DÉPARTEMENTALES DU TERRITOIRE DE BELFORT 4 rue de l'ancien théâtre 90020 Belfort Cedex Jours et horaires d’ouverture  : du lundi au vendredi, de 8h30 à 12h et de 13h30 à 17h. Tél. 03 84 90 92 00 F www.archives. territoiredebelfort.fr 27 Collection Bibliothèque de documentation internationale contemporaine



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :