[90] Vivre le Territoire n°172 sep/oct 2017
[90] Vivre le Territoire n°172 sep/oct 2017
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°172 de sep/oct 2017

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Conseil Général du Territoire de Belfort

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 4,3 Mo

  • Dans ce numéro : les collèges font leur rentrée.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 14 - 15  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
14 15
DOSSIER culture Chorégraphie en ronde-bosse DANSE Dans la même lignée que les deux dernières saisons, Viadanse s’intéresse au croisement des disciplines avec, pour cette nouvelle année, un travail autour d’une sculpture inspirée d’une forme de l’artiste Hans Arp. ç Catherine Robet AGENDA Soirée d’ouverture le 4 octobre à 19h30, avec une présentation complète la saison et un spectacle (gratuit)  : Sympathetic Magic, concert dansé de Héla Fattoumi et Eric Lamoureux avec la musique pop live de Peter Von Poehl. Réservation conseillée  : contact@viadanse.com L’année sera exceptionnelle pour le Centre chorégraphique national de Bourgogne Franche-Comté – Viadanse, avec deux créations conçues dans les locaux de Belfort autour d’une célèbre forme du sculpteur Hans Arp. « Il s’agit d’un véritable dialogue entre des formes oscillantes à taille humaine et des danseurs », explique les deux chorégraphes Héla Fattoumi et Éric Lamoureux, qui dirigent Viadanse. Le spectacle, coproduit par le Festival Mondial des théâtres de marionnettes de Charleville-Mézières, y sera présenté pour la première fois les 16 et 17 septembre. « Nous avons appelé cette pièce Oscyl, c’est notre première œuvre signée ici, à Belfort. » Elle promet déjà de rencontrer un HORS LES MURS Rencontres du troisième type Après deux années qui ont vu la création de deux spectacles participatifs impliquant des habitants du Territoire de Belfort, Héla Fattoumi et Éric Lamoureux, chorégraphes et directeurs de Viadanse, ont souhaité mettre en place une autre démarche pour sensibiliser à la danse contemporaine. « Humain Non Humain » consiste à donner rendez-vous au public dans des lieux ordinaires, les lieux que tout un chacun a l’habitude de fréquenter  : la bibliothèque, la Citadelle, le Malsaucy, l’étang des Forges, la patinoire, et même le magasin des Nouvelles Galeries. « Nous invitons les habitants du Territoire à une rencontre avec les Oscyls, à venir les toucher, à tester leur équilibre, voir comment ils bougent et bouger avec eux », expliquent les directeurs qui conçoivent les sculptures comme des objets de questionnement sur l’altérité, le rapport à l’autre, la différence. « Ces rencontres seront filmées pour ensuite donner lieu à une réalisation vidéo qui sera présentée dans les murs de ViaDanse à l’occasion du festival Frimats, en janvier ». Les dates des rencontres seront annoncées sur le site Internet de Viadanse ainsi que sur sa page Facebook. L’occasion pour tous, les grands comme les petits, de voir et toucher des danseurs d’un autre type ! www.viadanse.com 14 VivreleTerritoire N°172 LE MAGAZINE DU DÉPARTEMENT DU TERRITOIRE DE BELFORT Viadanse ouvre sa saison avec le spectacle Sympathétic Magic, le 4 octobre à 19h30. beau succès avec plusieurs dates prévues  : à Belfort au Théâtre Granit en janvier, à Paris au Théâtre national de Chaillot en février, à La Filature de Mulhouse en avril... Ces sculptures, avec leur base lestée, ressemblent à des jouets, des culbutos ! » Héla Fattoumi Son pendant jeune public constitue la seconde création des deux chorégraphes, toujours avec les mêmes formes sculptées mais en version culotte courte. « C’est la toute première fois que nous créons une pièce en direction des enfants, poursuivent Héla et Éric. Cela nous est apparu évident, car ces sculptures, avec leur base lestée, ressemblent à des jouets, des culbutos ! » Les répétitions de ce spectacle, SWING Museum, auront lieu sur le grand plateau de Viadanse en octobre et seront ouvertes au public scolaire avant une grande première au Festival Momix de Kingersheim en février 2018. Les habitants du Territoire de Belfort auront eux aussi l’occasion d’entrer en contact avec ces formes rondes et oscillantes (Lire l’encadré ci-contre), tout comme ils pourront voir des œuvres chorégraphiques en construction à l’occasion des Openvia, ces soirées ouvertes au public et gratuites qui permettent de découvrir le travail des chorégraphes invités en résidence et de rencontrer les danseurs et les équipes techniques. Plusieurs rendezvous inédits devraient éveiller les curiosités, dont l’événement « Esprit Skate », en partenariat avec La Poudrière de Belfort (du 3 au 6 novembre), où les skateurs du Territoire sont invités pendant 4 jours sur une piste spécialement conçue pour produire du son. l Les Oscyls, comme les danseurs, font partie intégrante de la nouvelle création d’Héla Fattoumi et Éric Lamoureux.
FOYER GEORGES BRASSENS Des chansons à la Maison Unique en Franche-Comté, la Maison pour Tous de Beaucourt – Foyer Georges Brassens, est une scène dédiée à la chanson. Elle est tenue depuis 40 ans par une vingtaine de bénévoles, tous passionnés, qui programment ensemble chaque nouvelle saison au gré des envies, des goûts et des nouvelles découvertes. Celle qui commence s’annonce déjà comme une réussite. « Beaucoup de places sont déjà réservées, la saison démarre donc plutôt fort ! » se réjouit Laetitia Joly, chargée de la communication. Les têtes d’affiche comme Yves Jamait, Tété ou encore Emily Loizeau (en partenariat avec Le Moloco d’Audincourt) côtoient ainsi Albin de la Simone, chanteur tout en douceur et spectacle en acoustique ou encore Lisa Simone, la fille de Nina Simone, qui a tout fait pour éviter de marcher dans les pas de sa mère Nina Simone mais n’a pas pu résister à son destin (en partenariat avec Le Granit – Scène nationale). La chanson en direction des enfants constitue également l’un des credo de l’association qui organise Fest’Hiver, le festival transfrontalier de la chanson jeune public. Il se tiendra en février à Beaucourt et dans une dizaine de lieux partenaires. l Renseignements  : www.lamaisonbeaucourt.fr Les Frères Taloches dans un huis clos déjanté, sont au programme de la saison. LA POUDRIÈRE Un petit goût d’Eurockéennes Depuis cette année, Les Eurockéennes ont repris la direction artistique de la Poudrière sous la forme d’un mandat de gestion d’une durée de 3 ans. La programmation s’annonce donc éclectique – dans le bon sens du terme – allant du rock au hip-hop en passant par l’électro. Un groupe mythique, des petites pépites qui montent et de belles surprises, que ce soit au niveau des artistes ou du format proposé... L’objectif vise à ouvrir La Poudrière au plus grand nombre et surtout à ceux qui n’ont jamais osé pousser sa porte et traverser ses murs épais mais accueillants, sur lesquels semble veiller le Lion de Belfort. La programmation de la période allant de septembre à décembre 2017 sera dévoilée le jeudi 14 septembre à 18h lors d’une soirée de lancement. À cette occasion, le public pourra assister gratuitement au concert de Yonatan Gat, guitariste virtuose israélien installé à New York, ancien membre du groupe Monotonix. De quoi faire le plein d’énergie punk et tropicale ! l Infos  : poudrière.com Après le festival Rencontres et Racines d’Audincourt, Tété sera à la Maison le 10 novembre à 20h30. DOSSIER culture HUMOUR Le rire est le propre de Grandv’Hilare La dernière des scènes à avoir installé ses planches dans le Territoire de Belfort se trouve à Grandvillars. Elle est presque entièrement consacrée aux spectacles humoristiques, et non des moindres. « Nous entamons notre 7 e saison, et grâce à notre partenariat avec Couleur Sport Productions, nous pouvons programmer des artistes de niveau national, voire international », explique Christophe Regnault, président de l’association. Des spectacles qui restent pourtant très accessibles au public. « Nous sommes référencés Salle Pilote, ce qui signifie que les grandes stars de l’humour peuvent venir tester leur nouveau spectacle ici. » C’est ainsi que les habitants du Territoire de Belfort ont pu découvrir le nouveau spectacle de Pascal Légitimus ou encore de Cauet. Cette année, aux côtés de Smaïn, des Vamps ou des Frères Taloches, de jeunes talents seront à découvrir comme Laura Laune, le 17 novembre, artiste belge aussi jolie qu’irrévérencieuse et dotée d’un humour plutôt « trash ». En tout, huit artistes sont regroupés sur l’affiche de « Grandv’Hilare fait son show », avec une mention spéciale pour un spectacle un peu décalé, celui d’Antonio le Magicien, le mentaliste le plus en vogue du moment, vainqueur en 2016 du concours télévisé La France a un incroyable talent. l Objectif de la saison  : ouvrir la salle de concert au plus grand nombre. ARTS PLASTIQUES Les 20 ans de l’École d’art Gérard Jacot Pour fêter dignement son anniversaire, l’École d’Art de Belfort – Gérard Jacot ouvre sa façade ouest, côté Avenue de l’Espérance, où elle dispose d’une belle esplanade. C’est là qu’auront lieu les festivités, mercredi 20 septembre à partir de 17h. Une façon de fêter la conquête de l’ouest mais aussi la reprise des cours des pratiques amateurs, des classes préparatoires et des formations professionnelles. Pour l’occasion, des visites, des ateliers ouverts à tous sont organisés, avec également une séance de cinéma en plein air devant les remparts de la Corne de l’Espérance proposée par Cinéma d’Aujourd’hui à 21h. www.ecole-art-belfort.fr LE MAGAZINE DU DÉPARTEMENT DU TERRITOIRE DE BELFORT N°172 VivreleTerritoire 15



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :