[90] Vivre le Territoire n°164 mai/jun 2016
[90] Vivre le Territoire n°164 mai/jun 2016
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°164 de mai/jun 2016

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Conseil Général du Territoire de Belfort

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 2,3 Mo

  • Dans ce numéro : dossier; 31 randonnées à découvrir.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 30 - 31  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
30 31
MÉMOIRE histoire À SAVOIR Archives en ligne Les Archives départementales conservent un fonds Mazarin (sous-série 3 E), composé principalement de titres féodaux et de pièces de gestion des terres d’Alsace. La typologie de ces documents judiciaires est représentative des chartriers du XVIII e siècle. À l’occasion de la visite du Prince Albert II de Monaco, les Archives départementales dévoileront également une nouvelle rubrique d’archives numérisées sur leur portail de recherche : à savoir le fonds des terres d’Alsace, conservé par les Archives du Palais Princier de Monaco. Il s’agit de près de 400 archives administratives et judiciaires intéressant les comtés de Belfort et de Ferrette, ainsi que les seigneuries de Delle, Thannet Issenheim, une source fondamentale pour l’histoire économique et sociale du Territoire de Belfort et de l’Alsace, complémentaire du fonds Mazarin déjà conservé sous forme d’originaux. www.archives. territoiredebelfort.fr De la Maison de Mazarin au Palais de Monaco En visite ocielle le 6 juin prochain Lire l’article page 6, on Altesse érénissime le Prince Albert II de Monaco est également Duc de Mazarin, Comte de Ferrette et de Belfort, seigneur de Delle, de Thannet d’Issenheim. Des titres qui lient le Territoire de Belfort à la Principauté, par le jeu des successions et des mariages princiers. ç Joseph Schmauch En décembre 1659, alors qu’il séjourne à Toulouse pour préparer son mariage avec l’Infante Marie-Thérèse de Habsbourg, Louis XIV signe une lettre de donation du comté de Ferrette et des seigneuries de Belfort, Delle, Thann, Altkirch et Issenheim en faveur du cardinal Jules Mazarin. Pour remercier le cardinal de son habile travail de négociateur lors de la conclusion des traités de Westphalie, Louis XIV lui cède tous droits sur les terres prises aux Habsbourg. Cette cession doit constituer le gage d’un pouvoir fort dans une région éloignée 30 VivreleTerritoire N°164 LE MAGAZINE DU DÉPARTEMENT DU TERRITOIRE DE BELFORT de la capitale et sujette aux révoltes. De par ses prérogatives comtales, le cardinal de Mazarin dispose d’une porte de passage vers l’Alsace et le Saint-Empire, un territoire qui lui procure également de confortables revenus économiques. De la donation de 1659 à la Révolution, cinq membres de la Maison de Mazarin se succèdent en tant que comtes de Belfort. La transmission des fiefs Le cardinal Mazarin n’a jamais visité ses terres d’Alsace qui ne constituent qu’une très petite partie de ses biens. De la donation de 1659 à la Révolution, cinq membres de la Maison de Mazarin se succèdent en tant que comtes de Belfort. » C’est à la hâte, quelques jours avant sa mort, qu’il résout le problème posé par la transmission de sa fortune et de son nom. N’ayant pas eu d’enfant, c’est à sa nièce préférée, Hortense Mancini (1649-1699), qu’il lègue ses biens et ses titres le 1er mars 1661, à la condition expresse que son époux, Charles-Armand marquis de la Porte duc de La Meilleraye, renonce à son nom pour porter et perpétuer celui de Mazarin. Charles-Armand, duc de Mazarin (1632-1713) appartient à la grande noblesse : maréchal de France, lieutenant général de Bretagne, gouverneur de Nantes, il est aussi grand maître de l’artillerie. En 1663, ses terres de La Meilleraye sont érigées en duché. Son mariage, le 1er mars 1661, avec Hortense Mancini, se détériore rapidement en raison de la dévotion extrême du duc. Le duc Palatinat du Rhein, Alsace et partie de Souabe francophone, carte dressée par Sanson d’Abbeville, 1648 (Archives départementales du Territoire de Belfort, fonds Joachim, 6 J Fi 116).
Contrat de mariage entre Louis-Marie-Guy d’Aumont et Louise-Jeanne Dufort de Duras en 1748 (Arch. dép. Territoire de Belfort, 3 E 2). meurt en 1713, dans ses terres bretonnes où il résidait en solitaire. Il constitue le seul héritier du cardinal à s’occuper de la mise en valeur de ses terres. Les ducs de Mazarin au XVIII e siècle Les biens passent ensuite à Paul-Jules en 1713. Fils aîné de Charles-Armand, né en 1666, Paul-Jules épouse, en 1685, Charlotte-Felix-Armande de Durfort de Duras. Il est doté par son EXPOSITION Le territoire de Belfort au temps des Mazarin père du duché de La Meilleraye et du grand bailliage de Haguenau. En mai 1686, pour satisfaire les créanciers de son père, il renonce à ces deux terres et reçoit, en échange, les seigneuries d’Alsace comprises dans la donation de 1659. D’une vie « honteuse et scandaleuse » selon Saint- Simon, il est marginal, comme son père. Lorsqu’il meurt en 1731, il est à peu près ruiné et doit céder ses derniers biens à son fils Guy-Paul-Jules. Guy-Paul-Jules, né en 1701, épouse Louise-Françoise de Rohan. Jugé également comme un triste personnage, il décède subitement en 1738. À son décès, deux femmes se succèdent au titre de duchesse de Mazarin. La première, Louise-Jeanne, petite fille de Guy-Paul-Jules, née en 1735, ayant pour tuteurs le duc Emmanuel Durfort de Duras, son père, et la duchesse de Mazarin, sa grand-mère, épouse, en 1747, le fils aîné du duc d’Aumont, à qui elle apporte le duché de La Meilleraye et le titre de duc de Mazarin (doc. 4). Elle meurt en 1781, laissant une héritière, Louise-Félicité-Victoire qui devient alors duchesse de Mazarin. Celle-ci épouse, en 1777, Honoré de Grimaldi, duc de Valentinois (celui-ci montera sur le trône de Monaco en 1814). Sous la Révolution, la duchesse connaît des heures difficiles : divorcée en 1798, elle perd ses biens, est emprisonnée à Paris, et ne doit son salut qu’à la chute de Robespierre. Elle meurt en 1826. Ces différents héritiers du cardinal, malgré leur fortune et leurs brillantes alliances, sont méconnus de leurs Le Département présentera, du 6 juin au 29 juillet 2016, une exposition intitulée « Le territoire de Belfort au temps des Mazarin ». Cette exposition abordera l’histoire du comté de Belfort et de la seigneurie de Delle aux XVII e et XVIII e siècles, sous la tutelle des seigneurs Mazarin et des représentants du roi de France. Elle s’appuiera sur des documents conservés par les Archives du Territoire de Belfort, les Archives du Palais Princier de Monaco, la Bibliothèque, les Archives et les Musées de la Ville de Belfort. À l’Hôtel du Département 6, place de la Révolution française à Belfort Du lundi au vendredi de 9h à 12h et de 14h à 17h30. Entrée libre. contemporains. Ils dilapident leur fortune en menant un train de vie dépensier à la cour. Les rapports entre l’Alsace et les Mazarin sont impersonnels et lointains : entre 1659 et 1791, les Mazarin ne séjournent qu’à sept reprises à Belfort (encore, cinq voyages sont-ils le fait de Charles- Armand entre 1661 et 1672). L’Assemblée nationale vote, le 25 juillet 1791, le décret de révocation de la donation Mazarin, rattachant les biens fonciers d’Alsace au domaine public. l MÉMOIRE histoire Portrait gravé du cardinal de Mazarin (Archives du Palais Princier de Monaco, 4 Fi 3.2.6) Portrait d’Armand- Charles de Mazarin duc de Mayenne et de Raits (Archives du Palais Princier de Monaco, 4 Fi 3.3.1) LE MAGAZINE DU DÉPARTEMENT DU TERRITOIRE DE BELFORT N°164 VivreleTerritoire 31



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :