[90] Vivre le Territoire n°164 mai/jun 2016
[90] Vivre le Territoire n°164 mai/jun 2016
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°164 de mai/jun 2016

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Conseil Général du Territoire de Belfort

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 2,3 Mo

  • Dans ce numéro : dossier; 31 randonnées à découvrir.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 26 - 27  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
26 27
PAROLES DES ÉLUS MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE Un budget de combat Le budget 2016 du Département du Territoire de Belfort a été voté le 31 mars dernier dans un contexte économique et financier dégradé doublé par une baisse historique et continue des dotations de l’Etat entre 2013 et 2016. Dans ce contexte, et sous l’impulsion du Président Florian BOUQUET, le budget 2016 acte la nouvelle politique d’actions et de projets mise en place par la nouvelle équipe du Conseil Départemental que vous avez élue l’an dernier. Ainsi, conformément à nos engagements, le budget 2016 est non seulement un budget d’action mais aussi un budget de combat pour garantir une gestion rigoureuse de l’argent public. La bonne gestion, c’est aussi solder l’héritage de l’ancien régime socialiste du Département qui a laissé les dépenses sociales filer sans responsabilité et sans contrôle, où l’assistanat prévalait sur la remise à l’emploi. Il était temps de retrouver de la rigueur dans la gestion du Département et de mettre fin à la politique des oublis de l’ancienne équipe avec près de 500.000 euros non payés au Syndicat Mixte des Transports en Commun ou plus de 400.000 euros que le Département avait oublié de payer à un organisme d’insertion ! Il était temps de mettre fin à cette politique laxiste qui finissait au fil des ans par affaiblir notre collectivité. Aussi, pour mettre en place nos projets, nous avons dû construire un budget de combat qui vise à gérer avec rigueur et responsabilité l’argent public en baissant de 8 millions d’euros les dépenses de fonctionnement tout en maintenant le niveau des investissements. Il s’agit d’un véritable exercice d’équilibriste qui a nécessité des efforts importants pour réduire les dépenses de fonctionnement de 10%. Une gestion plus rigoureuse de la masse salariale du Département a OPPOSITION 26 VivreleTerritoire N°164 LE MAGAZINE DU DÉPARTEMENT DU TERRITOIRE DE BELFORT Le budget du mensonge et de l’abandon Peut-on faire confiance à quelqu’un qui fait l’inverse de ce qu’il a promis ? La réponse est non. Cette vérité crue n’est pas encore comprise par le nouveau Président du département. Il expliquera que la baisse des dotations le pénalise, il reste que ses promesses électorales ont été faites alors qu’il connaissait l’état des finances du pays. Pire, en matière d’austérité, sa famille politique souhaite aller encore plus loin que l’actuel Gouvernement ! Il y a un an, M. Bouquet et sa majorité ont promis de ne pas augmenter les impôts. 11 mois après, il augmente de 3% la taxe du foncier bâti faisant payer aux citoyens les arrangements financiers avec la CAB et l’absence de choix stratégiques. Pourquoi recourir à 800 000 € d’impôts directs supplémentaires quand le budget est à l’équilibre ? Pourquoi sous-estimer la recette de la CVAE qui sera finalement supérieure de 2 M € cette année ? C’est une cagnotte construite sur le dos des contribuables ! Et que dire des promesses faites aux associations ? Ce sont des baisses de subvention réparties de façon arbitraire : une baisse pour la Maison pour Tous de Beaucourt (- 10 000 €), pour Delle animation (- 4 460 €) et pour Grandvillars Show (- 3 600 €) alors que 20 000 € sont accordés pour le Mois givré de Belfort ; une baisse de 41% (- 57 000 €) pour le Théâtre du Pilier, désormais menacé, pénalisant le nord du département ; une baisse de 53 000 € pour les Eurockéennes, un événement emblématique. D’autres choix sont discutables comme les 70 000 € accordés à l’ASMB Footballalors que le programme « Un professionnel dans mon club » qui permet l’encadrement de 1 700 enfants dans les clubs amateurs est supprimé avec à la clé, 8 éducateurs sportifs licenciés. La droite départementale prétend qu’« il est plus que jamais nécessaire de réaffirmer le rôle central que jouent permis d’économiser un million d’euros sur le budget 2015 et les effectifs sont revenus au niveau de janvier 2014. Une des plus importantes dépenses du Département est aussi l’allocation du RSA dont le budget est passé en quelques années de 11 à 28 millions d’euros. Nous avons privilégié une politique qui met fin à l’assistanat au profit d’une politique de remise à l’emploi ! Il était temps de remettre les pendules à l’heure en confortant les moyens mis en œuvre pour aider les personnes qui veulent vraiment se réinsérer et en engageant une lutte quotidienne contre la fraude ! Pour cela, la première commission anti-fraude du RSA présidée par Frédéric Rousse a permis sur 9 dossiers frauduleux d’émettre 8.060 euros d’amendes à l’encontre des fraudeurs du RSA ! De plus, le Département a décidé d’attribuer des subventions aux organismes chargés de l’insertion des bénéficiaires du RSA que si les objectifs de retour à l’emploi sont atteints ! Enfin, une Charte des Droits et des Devoirs permettra de baisser voire de supprimer l’allocation du RSA aux bénéficiaires qui ne rempliraient pas leurs obligations d’allocataires. Cette politique de justice et de responsabilité est menée depuis un an et doit encore s’amplifier. Les économies réalisées sur les dépenses de fonctionnement ont permis de dégager des marges de manœuvre pour conforter les investissements qui garantissent l’activité de nos entreprises et pérennisent les emplois. Ainsi, les moyens consacrés à l’éducation ont été maintenus en donnant la priorité à l’équipement numérique de nos collèges. Le budget des routes est lui aussi conforté avec une augmentation de 13% à 3 594 000 euros. Ainsi, le bitume de 34 km de routes départementales sera refait en 2016 ! Ce budget renforce également l’accompagnement de nos ainés et des personnes handicapées. Malgré la décision du Gouvernement de priver, dès 2017, le Département de sa compétence transport et économie, nous poursuivrons cette année notre action pour favoriser l’implantation d’entreprises sur notre territoire comme ce fut le cas à la Jonxion avec la clinique privée de l’Aire Urbaine ou une entreprise de dédouanement dans le Sud-territoire, à Delle. Au total, grâce à une maîtrise du train de vie de la collectivité (-4,37%), ce budget se traduit par une baisse importante de l’emprunt (-42%) et par une baisse significative des intérêts de la dette (-10%). Le choix difficile de rééquilibrer la taxe sur le foncier bâti de +3%, qui reste la plus faible de tous les départements de la région Bourgogne Franche- Comté, à savoir 16,72%, permettra d’anticiper les baisses des aides de l’Etat pour 2017 et le transfert de plus de 8 millions d’euros de recettes au Conseil régional. Le budget 2016 du Territoire de Belfort est un budget volontariste, de combat et d’action. Le Département assure son avenir en misant sur l’investissement, en réduisant ses dépenses de fonctionnement. Il favorise ainsi une logique de soutien à l’activité créatrice d’emploi et d’amélioration de la vie quotidienne de tous les terrifortains. MARIE-FRANCE CÉFIS (UDI) – MARIE-CLAUDE CHITRY-CLERC (LES RÉPUBLICAINS) – PATRICK FERRAIN (UDI) – MARIE-HÉLÈNE IVOL (LES RÉPUBLICAINS) – ÉRIC KOEBERLÉ (SANS ÉTIQUETTE) – MARIE-LISE LHOMET (LES RÉPUBLICAINS) – MARILYNE MORALLET (LES RÉPUBLICAINS) – FRÉDÉRIC ROUSSE (LES RÉPUBLICAINS) – SÉBASTIEN VIVOT (LES RÉPUBLICAINS) l’éducation et la culture ». Dans les faits, c’est une baisse en fonctionnement de 6% pour l’éducation, de 34% pour l’enseignement supérieur et la recherche, de 8,76% pour la jeunesse, les sports et la vie associative, et de 9,5% pour la culture ! Enfin la promesse de maintenir la gratuité du transport scolaire se traduit par une baisse de la contribution au SMTC (- 410 177 €) obligeant à réduire l’offre de transport dans les communes rurales. Un budget, ce sont des choix politiques. Le budget 2016 voté par la majorité départementale, c’est le choix du mensonge et de l’abandon de leur programme électoral. BASTIEN FAUDOT (MRC), SAMIA JABER (PS), GUY MICLO (DVG), ISABELLE MOUGIN (DVG), SYLVIE RINGENBACH (DVG), CHRISTIAN RAYOT (MRC).
Chaque mois, retrouvez tous les rendez-vous à ne pas manquer dans votre région. Toutes les infos complémentaires sur www.territoiredebelfort.fr/agenda Jusqu’au 20 mai BELFORT Exposition : Léonard de Vinci Bibliothèque Universitaire Lucien Febvre 03 84 21 52 88 Jusqu’au 27 mai BELFORT Exposition : Onde de Sarah Hoyon Hôtel du Département du lundi au vendredi de 9h à 12h et de 14h à 17h30 03 84 90 90 90 TERRITOIRE DE BELFORT Festival Libres Regards www.festivallibresregards.com Jusqu’au 4 juin BELFORT Exposition : Zones troubles École d’art G. Jacot www.ecole-art-belfort.fr Jusqu’au 25 juin BELFORT Exposition : Pauline Curnier Jardin entrée libre Le Granit, scène nationale www.legranit.org Jusqu’au 26 juin ÉTUEFFONT Exposition « Le retour du bestiaire imaginaire » Du mercredi au dimanche de 14h à 18h - Forges musée 03 84 54 60 41 Du 13 au 16 mai Musique 30 e édition du FIMU de Belfort 11 et 12 mai Théâtre Bye bye Narcisse Jusqu’au 2 septembre ÉVETTE-SALBERT Soirées sportives au Malsaucy De 18h à 20h – 10 € Base nautique du Malsaucy 03 84 90 90 10 www.territoiredebelfort.fr/malsaucy Jusqu’au 6 novembre SERMAMAGNY Patouille et ratatouille Animation cuisine les mercredis et dimanches à partir de 6 ans – 15h. Chaque week-end de Pentecôte, la ville de Belfort se transforme en une gigantesque scène musicale internationale à ciel ouvert avec le Festival international de musique universitaire. Cette 30 e édition du FIMU réunira plus de 2 000 musiciens étudiants et amateurs originaires de 30 pays diérents qui partageront leurs univers artistiques et donneront le rythme avec plus de 200 concerts gratuits. Quatre jours durant, les 80 000 festivaliers attendus découvriront des formations musicales différentes (classiques, jazz, musiques du monde, musiques actuelles et musiques nouvelles…) réparties sur une quinzaine de Sur inscription. 2 € Maison départementale de l’environnement 03 84 29 18 12 www.territoiredebelfort.fr/mde Les 14 et 15 mai BELFORT Demi-finale du Championnat de France de Twirlingbâton Nationale 1 Elite Twirling Club Belfortain 03 84 28 78 09 AGENDA du 15 mai au 15 juillet « Bye bye Narcisse », création originale de l’auteure Jalie Barcilon, est le fruit de deux années de collaboration entre le Théâtre du Pillier et le lycée Condorcet de Belfort. 53 élèves de première STMG et littéraire ont participé à des ateliers d’écriture et 11 élèves seront sur scène pour les deux représentations des 11 et 12 mai – 20h30. Cette création participative, issue de la rencontre entre des professionnels expérimentés et les adolescents a donné vie à un spectacle proche des préoccupations de la jeunesse d’aujourd’hui et de leurs parents. « Narcisse, un jeune homme tout à fait charmant, intelligent, est revenu à Roubaix après un séjour à New-York. Leader d’opinion du eb, jeune blogueur surdoué et suivi par des milliers de folloers sur les diérents réseaux sociaux, il disparaît brusquement. Son corps sera retrouvé inanimé dans le euve. Venez nombreu suivre l’enqute au Thétre Louis ouvet Belfort >Réservations au Théâtre du Pilier 03 84 28 39 42/contact@theatredupilier.com www.theatredupilier.com scènes dans la vieille ville. À noter que cette année, la contrebasse, instrument à l’honneur, dévoilera ses multiples facettes sur scène mais aussi lors d’ateliers pédagogiques ou de projections cinématographiques. Pour l’occasion, l’Espace multimédia gantner, service du Département du Territoire de Belfort, présente une installation sonore, œuvre ludique et poétique « Other side Break » : un circuit pour petits camions qui roulent et lisent des disques en vinyles. Le FIMU 2016, s’annonce une nouvelle fois unique en son genre : partage d’émotions, convivialité, rencontres interculturelles et intergénérationnelles… >La programmation complte et les infos pratiques sur.mu.com Danse : Circle Dans le cadre du FIMU et de la Fête de la danse Entrée libre VIADANSE CCNFCB 03 84 58 44 88 www.viadanse.com CHAUX Marché aux puces De 7h à 19h. 13 € les 5 m Les Copains d’Accords 06 76 80 86 12 - 03 84 27 10 30 mairiedechaux.fr Le 16 mai BANVILLARS Marché aux puces vide-greniers 2 € le m - Argiésans loisirs 06 89 60 77 55 Du 17 mai au 14 juin BOUROGNE Cycle Musique au Lavoir 3 concerts gratuits en plein air. 17 et 31 mai, et 14 juin à 18h30. Lavoir du Corps de Garde – Foyer Rural et Action Culturelle 03 84 27 73 72 - www.fr-ac-bourogne.cabanova.com Du 18 au 22 mai SERMAMAGNY Fête de la nature Bibliothèque vivante – 15h Le réveil des oiseaux à 5h30, À partir de 14h30, observation des oiseaux d’eau. Maison départementale de l’environnement 03 84 29 18 12 - www.territoiredebelfort.fr/mde LE MAGAZINE DU DÉPARTEMENT DU TERRITOIRE DE BELFORT N°164 VivreleTerritoire 27



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :