[90] Vivre le Territoire n°164 mai/jun 2016
[90] Vivre le Territoire n°164 mai/jun 2016
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°164 de mai/jun 2016

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Conseil Général du Territoire de Belfort

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 2,3 Mo

  • Dans ce numéro : dossier; 31 randonnées à découvrir.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 24 - 25  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
24 25
LOISIRS tourisme À SAVOIR Si l’ouverture à la location a démarré le 29 avril, l’inauguration officielle, en présence des autorités, aura lieu le 9 mai. Les Cabanes des Grands Reflets seront ouvertes, chaque année, d’avril à novembre. Pour l’heure, onze cabanes sont ouvertes à la réservation. À l’avenir, vingt-et-une cabanes en tout seront disposées sur le site. Éco-tourisme Dormir dans des cabanes Le concept ne manque pas d’air ni d’eau Proposer au touristes de dormir dans un arbre ou au milieu d’un étang, c’est ce que propose l’équipe des Cabanes des Grands Reets depuis le 2 avril, cté de oncherey, sur l’étang Verchat. ç Jean Hervouët L’éco-tourisme est une formule de plus en plus prisée par des urbains désireux de s’échapper de la ville et de profiter de plaisirs simples en étant proches de la nature. En réservant pour une nuit ou deux au sein de ce complexe hôtelier d’un nouveau genre, il leur est ainsi possible de s’installer dans une cabane spécialement aménagée à cet effet. Tel Robinson Les chambres proposées à la location, élégantes et naturelles, sont à la fois lointaines et proches des cabanes de nos enfances. Lointaines car le confort est partout présent, afin de répondre aux standards attendus par la clientèle. Et ce même si les cabanes ne sont, volontairement, pas raccordées aux réseaux d’eau ou d’électricité ! Proches car l’idée originelle, celle de la proximité avec la nature et d’une communion avec les éléments, reste fortement présente. À l’origine du projet, Gaspard de Moustier cherchait à valoriser un site de 150 hectares dont il est propriétaire en Haute-Saône. Ayant découvert le concept d’hébergement en cabanes et convaincu qu’il s’agissait là d’un projet porteur, il décide de se lancer dans cette aventure originale : en respectant l’environnement tout en proposant aux clients une aventure hors du temps, il savait qu’il visait juste. C’est ainsi que sont nées, en 2009, les Cabanes des Grands Lacs à Chassey-lès-Montbozon. Et qu’ont ouvert leurs portes, fin avril, celles des Grands Reflets. « Le site des Cabanes des Grands Lacs fonctionne très bien depuis son ouverture. Les demandes de location sont nombreuses. Mais nous ne souhaitons pas construire plus de cabanes sur ce lieu d’exception afin de 24 VivreleTerritoire N°164 LE MAGAZINE DU DÉPARTEMENT DU TERRITOIRE DE BELFORT Les clients auront le choix entre dormir dans une cabane posée sur l’eau ou installée au plus près des arbres. ne pas le dénaturer. Nous avons donc fait le choix de nous implanter sur un nouveau site, complémentaire, pour ouvrir d’autres possibilités d’hébergements aux Franc-Comtois » explique Marie Mesnier, responsable des Cabanes des Grands Lacs et des Cabanes des Grands Reflets. Le soutien des collectivités Un tel projet s’avère être un véritable levier de développement touristique, et donc économique, pour le Territoire. Le Département du Territoire de Belfort et la Communauté de communes du Sud Territoire (CCST) se sont donc empressés de le soutenir, en particulier car il s’inscrit parfaitement dans les orientations du Schéma départemental de développement touristique élaboré conjointement par le Département et Belfort Tourisme en 2013. L’une d’elles suggère en effet de lancer un projet touristique dans le Sud du département. « La rencontre avec la CCST s’est faite naturellement, cette dernière souhaitant monter depuis longtemps un tel projet. » Cette dynamique a permis au projet de rapidement voir le jour. Le choix d’implanter les Cabanes à Joncherey s’est imposé facilement à Gaspard de Moustier. « Le site retenu est exceptionnel, au sein d’une zone Natura 2000 très préservée, à la fois coupée du monde mais proche des villes et villages. » Preuve supplémentaire de sa volonté de respecter la nature et de préserver l’environnement, l’équipe des Cabanes des Grands reflets valorise le plus possible les producteurs locaux. Des produits et des appareils écologiques et naturels sont utilisés pour entretenir et nettoyer les cabanes et les déchets sont triés. Bref, séjourner à l’étang Verchat est une bonne façon de se détendre, de profiter du calme et de la solitude tout en respectant la nature et en dynamisant le Territoire ! l Les Cabanes des Grands Reflets Étang Verchat – 90100 Joncherey 03 84 77 00 10 www.cabanesdesgrandsreflets.com/
CHRONIQUE sport Tennis Le 2 e sport préféré des Français RAQUETTE Le tennis est l’un des sports les plus pratiqués en France. Estelle Guisard, joueuse terrifortaine classée au niveau national, nous explique comment cette discipline, auparavant élitiste, a su séduire, en quelques décennies, toutes les générations. ç Catherine Robet Quand on demande à Estelle Guisard à quel âge elle a commencé le tennis, sa réponse est étonnante. « Pour ma part, j’ai appris à marcher en même temps qu’à tenir ma première raquette, à un an et demi… » Du tennis, elle dit qu’elle y est arrivée par hasard, juste parce que la famille habitait tout près des courts de l’ASMB. « C’était pratique pour mon frère, ma sœur et moi. Nous pratiquions tous le même sport au même endroit. Ma mère, qui jouait aussi, s’est ensuite impliquée dans le club sportif ». Son frère plus âgé, joueur classé au niveau national, lui transmet le goût de la compétition et prend en charge son entraînement. Très tôt, elle se fait repérer dans les tournois et quitte Belfort pour entrer en Sport études à Besançon. Ensuite, ce sera la Fédération Française de Tennis et les heures d’entraînement quotidien sur les En loisir comme en compétition, le tennis est une activité physique très complète. » courts de Roland Garros. « Quand on séjourne à l’année là-bas, c’est beaucoup moins vivant que pendant le tournoi du Grand Chelem ! Mais pour les compétiteurs, cela nous permet d’échanger avec des joueurs de haut niveau et, de fait, de se surpasser », poursuit la jeune sportive aujourd’hui âgée de 26 ans. C’est justement grâce à Roland Garros, l’une des épreuves sportives les plus médiatiques au monde, que le tennis reste sur le podium des sports les plus pratiqués en France, avec plus d’un million d’adhérents, derrière le football et devant l’équitation. Accélération et concentration Avec la victoire de Yannick Noah à Roland Garros en 1983, le tennis devient réellement un sport populaire, accessible à tous. Partout, en ville comme à la campagne, les courts de tennis sortent de terre. Aujourd’hui, dans le Territoire de Belfort, une quinzaine de clubs mettent à la disposition de leurs adhérents des courts d’extérieur ou couverts pour jouer en toutes saisons. « L’avantage de ce sport, c’est que tout le monde peut le pratiquer à son niveau et quelque soit son âge », poursuit la championne. En loisir comme en compétition, le tennis est une activité physique très complète mais qui nécessite tout de même un bon échauffement pour éviter les blessures. « Avec les changements de direction brutaux, les accélérations, les muscles et les tendons sont très sollicités. » Pour muscler les jambes, les bras et le dos, la préparation physique peut être complétée avec du vélo ou de la natation qui ont, en plus, l’avantage de travailler le souffle et l’endurance. « Comme pour tous les sports, l’investissement des parents compte lorsqu’un enfant commence la compétition, tant en termes de temps consacré que financièrement », prévient Estelle Guisard qui rappelle que le Tennis est un sport individuel et que, bien souvent, « les Le Territoire de Belfort compte de nombreux clubs de tennis (en photo : Estelle Guisard). FICHE TECHNIQUE Quand débuter ? vers 4-5 ans Qualités développées : vitesse, endurance, concentration, stratégie. Entraînement : une à deux fois par semaine pour les débutants, quotidiennement pour les compétiteurs. Coût de la licence : 27 euros pour les adultes, 18 euros pour les 18 ans et moins + cotisation du club. Équipement : Possibilité d’emprunter une raquette au club pour les débutants. Tenue et chaussures de sport. jeunes élites doivent trouver eux-mêmes des financements pour rester à haut niveau ». Pour la jeune belfortaine, c’est surtout les blessures qui ont freiné sa progression alors qu’elle était classée au niveau international. Aujourd’hui en pleine forme, 55 e meilleure joueuse française, elle prépare son retour en s’entraînant sur les courts de tennis de l’ASMB, à Belfort où tout a commencé. l OÙ PRATIQUER Le site de la Fédération Française de Tennis répertorie tous les clubs affiliés et les écoles de tennis du Territoire de Belfort. LE MAGAZINE DU DÉPARTEMENT DU TERRITOIRE DE BELFORT N°164 VivreleTerritoire 25



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :