[90] Vivre le Territoire n°161 nov/déc 2015
[90] Vivre le Territoire n°161 nov/déc 2015
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°161 de nov/déc 2015

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Conseil Général du Territoire de Belfort

  • Format : (235 x 305) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 46,5 Mo

  • Dans ce numéro : une nouvelle jeunesse pour le Chênois...

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 4 - 5  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
4 5
4 TERRITOIRES événement Le nouveau bâtiment du Conservatoire à rayonnement départemental dispose désormais de près de 2 500 m² dédiés à la pédagogie. Un nouvel écrin pour le Conservatoire ENSEIGNEMENT ARTISTIQUE Avec son architecture minimaliste, faite de lignes et de plans, le nouveau bâtiment du Conservatoire à rayonnement départemental, récemment dénommé Henri Dutilleux, entend bien résonner dans tout le Territoire de Belfort. Les élèves ont été les premiers à le découvrir en septembre dernier. ç Catherine Robet L’année 2015 aura été l’année du changement pour le Conservatoire de musique, de danse et de théâtre. La « maison mère » a tout d’abord quitté les bords de la Savoureuse et l’ancien Hôpital militaire de Belfort pour s’installer dans son nouveau bâtiment construit sur l’esplanade du Fort Hatry, face au bois d’Essert. Élèves et enseignants disposent désormais d’un véritable équipement. Car, depuis qu’il a été classé Conservatoire à rayonnement départemental (CRD) par le Ministère de la Culture en 2007, l’établissement d’enseignement musical et artistique de la Communauté de l’agglomération belfortaine, soutenue par le Département du Territoire de Belfort, se sentait quelque peu à l’étroit avec ses 1 400 élèves, ses 88 professeurs et ses 1 300 heures d’enseignement hebdomadaires. VivreleTerritoire N°161 LE MAGAZINE DU DÉPARTEMENT DU TERRITOIRE DE BELFORT Pépinière d’artistes De l’éveil artistique aux formations diplômantes, le Conservatoire est une véritable école où enfants et adultes étudient et reçoivent une formation complète. Dans ce nouveau bâtiment, auquel s’ajoutent les sept autres sites répartis sur l’agglomération, sont ainsi enseignés 45 disciplines instrumentales, la culture musicale, la composition, la danse, le théâtre, le chant choral, et les pratiques orchestrales. C’est ainsi que le CRD forme les amateurs éclairés, musiciens, danseurs ou comédiens, mais également les futurs professionnels. Des partenariats sont noués avec toutes les écoles de Belfort dans lesquelles les intervenants en milieu scolaire du Conservatoire conduisent des séances de formation de pratique vocale collective. L’école Louis Pergaud et les collèges Simone Signoret et Arthur Rimbaud à Belfort travaillent également avec l’établissement dans le cadre d’un cursus musical renforcé  : les classes à horaires aménagés musique (CHAM). L’établissement s’ouvre aussi, depuis deux ans, à de nouveaux publics avec ses ateliers « handi-musique » et « handi-danse », en partenariat avec l’ADAPEI, et un atelier de percussions avec les jeunes en insertion de l’EPIDE. Nombreux projets Classement et nouveau bâtiment riment également avec nouveau projet d’établissement. Sa rédaction a été confiée au directeur Philippe Barthod, arrivé à la tête du Conservatoire en mai 2013, et qui a défini cinq axes de développement (lire l’interview ci-contre). En s’appuyant sur sa nouvelle structure, le directeur entend donner une meilleure visibilité au CRD dans le paysage culturel local, régional et même international. Une ambition qui se traduit par l’importante programmation artistique (lire ci-contre) qui se déroulera dans et hors les murs. Conservatoire à rayonnement départemental 1 rue Paul Koepfler à Belfort Tél. 03 84 54 27 27 www.agglo-belfort.com/fr/conservatoire.html
Philippe Barthod, Directeur du Conservatoire à rayonnement départemental Ouvrir le Conservatoire sur le Territoire La mission principale d’un conservatoire est de former des artistes musiciens, des danseurs, des comédiens… Mais le nouveau bâtiment va nous permettre, grâce à la proximité des enseignements, de croiser les disciplines et les esthétiques. L’interdisciplinarité fait partie intégrante du nouveau projet d’établissement. Le partenariat avec le milieu scolaire va également être renforcé afin de toucher les différents publics dès le plus jeune âge. Aller dans les écoles, faire découvrir les pratiques artistiques au jeune public, quel que soit le milieu social, permet de démocratiser l’accès à la culture. Si nous sommes dans l’apprentissage, nous devons également être dans la diffusion. Des concerts, des conférences, des master classes, des spectacles ! Une centaine d’événements sont organisés tout au long de l’année. Cette diffusion passe aussi par l’accompagnement des pratiques amateurs, et notamment les orchestres d’harmonie et les chorales. Enfin, les huit sites du conservatoire répartis dans la Communauté de l’agglomération belfortaine (CAB) témoignent de la volonté d’offrir un service de proximité. Il s’agit véritablement d’essaimer sur l’ensemble du Territoire pour faire naître les talents de demain. » Parmi les nouveautés de la rentrée, le Conservatoire a créé un cours d’éveil artistique musique et danse pour les enfants de 5 ans (grande section maternelle), et développé l’Orchestre symphonique des élèves des Conservatoires de Montbéliard et Belfort. Un cours de basson dans l’une des 46 salles spécialement aménagées. Des spectacles et des partenariats DIFFUSION Le CRD s’appuie sur une formation professionnelle, l’ensemble instrumental « Confluences », qui réunit des enseignants. De nombreux concerts et manifestations sont organisés en partenariat avec les acteurs culturels du département  : les médiathèques, les centres socioculturels, le Théâtre Louis Jouvet ou encore le Centre chorégraphique national de Franche-Comté et le Théâtre Granit, Scène nationale… L’ensemble Confluences donnera d’ailleurs un spectacle au Granit les 12 et 13 novembre prochains avec L’Histoire du soldat de Stravinski. Les élèves, quant à eux, se feront entendre le 29 novembre, pendant le festival Entrevues, à l’occasion d’un cinéconcert sur le film « Charlot au Music-hall ». Le CRD s’exporte même au-delà du Territoire puisqu’il a notamment noué des partenariats avec les autres conservatoires de Franche-Comté, comme Montbéliard, Besançon et Dole, ainsi que ceux de Léonberg en Allemagne, et Delémont en Suisse. Retrouvez toute la programmation culturelle sur www.agglo-belfort.com/fr/conservatoire, à la rubrique saison artistique. TERRITOIRES événement Un bâtiment tiré à quatre épingles ARCHITECTURE « La présence de la forêt et des fortifications donne la mesure », déclare Dominique Coulon à propos du nouveau bâtiment réalisé par son cabinet d’architecture. Et en effet, le visiteur se laisse séduire par le rythme du bâtiment et la douceur du béton recouvert de driping (peinture projetée à la façon de l’artiste américain Jackson Pollock). L’effet donne une impression de bruissement sur les façades qui répond à celui des feuilles d’arbres du bois d’Essert. À l’intérieur, les grands cubes de béton se révèlent étonnamment ouverts  : escalier d’apparat, puits de lumière, patio, baies vitrées… De nombreux éléments en bois rappellent la présence de la forêt. Avec ses 3 917 m², le bâtiment tient ses promesses  : un studio de danse dont la façade vitrée s’avance vers la ville, une salle de théâtre, un amphithéâtre de 150 places pour la programmation de concerts et de spectacles, un autre de 70 places réservé aux pratiques vocales, une médiathèque, 46 salles de cours et quatre studios de travail pour les élèves… L’ancien bâtiment situé en centre-ville sur les quais de la Savoureuse, dont l’intérieur vétuste et le manque d’isolation phonique posaient de sérieux problèmes, pourrait être vendu à terme par la Ville de Belfort pour être réhabilité et, peut-être, accueillir des logements de standing ainsi que des activités commerciales ou libérales. Le studio danse du CRD, baigné de lumière naturelle. LE MAGAZINE DU DÉPARTEMENT DU TERRITOIRE DE BELFORT N°161 VivreleTerritoire 5



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :