[90] Vivre le Territoire n°161 nov/déc 2015
[90] Vivre le Territoire n°161 nov/déc 2015
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°161 de nov/déc 2015

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Conseil Général du Territoire de Belfort

  • Format : (235 x 305) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 46,5 Mo

  • Dans ce numéro : une nouvelle jeunesse pour le Chênois...

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 20 - 21  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
20 21
VIE QUOTIDIENNE secours PORTRAIT « Aider, secourir, former ». Depuis 1967, l’Association départementale de la protection civile du Territoire de Belfort (ADPC 90) est présente aux côtés de la population et du corps secouriste. Qui sont-ils ? Quelle est l’étendue de leur mission ? Présentation de ces bénévoles animés par la volonté d’aider leurs concitoyens. ç Pauline Moiret-Brasier Protection civile du Territoire de Belfort Des bénévoles, professionnels du secours Née en 1965, à la suite d’une directive du Premier ministre Georges Pompidou, qui souhaitait créer un organisme fédérant l’ensemble des forces concourant à la protection des populations civiles, la Fédération nationale de Protection Civile (FNPC) fête cette année ses 50 ans ! Reconnue d’utilité publique en 1969, elle est devenue au fil des années un organisme incontournable qui remplit cinq grandes missions  : les opérations de secours, la mise en place de dispositifs prévisionnels de secours sur les grandes manifestations, les actions de soutien aux populations sinistrées, l’encadrement des « bénévoles spontanés » lors de catastrophes et la FORMATION Une grande mission de la Protection Civile La formation aux premiers secours du grand public est l’une des grandes missions confiées à la Protection Civile qui organise régulièrement des initiations, et chaque mois, des stages de Prévention et Secours Civiques de niveau 1 (PSC1). La durée de cette formation est de 7 heures, durant lesquelles les stagiaires apprennent à gérer les situations de première urgence. « C’est la formation grand public que chaque citoyen devrait avoir. C’est une qualification suffisante pour être reconnu en tant que sauveteur. Les titulaires du PSC1 peuvent être intégrés aux équipes, en qualité de stagiaire, d’assistant technique ou administratif », explique Jean- Pierre Kuntz, formateur à l’ADPC 90. Pour intégrer une équipe et devenir secouriste, il faut être titulaire du Premiers secours en équipe de niveau 1 ou 2 (PSE1 et PSE 2). La durée de formation est de 35 heures pour le 20 VivreleTerritoire N°161 LE MAGAZINE DU DÉPARTEMENT DU TERRITOIRE DE BELFORT formation du grand public aux premiers secours (voir encadré). Notre seul salaire, c’est d’entendre un « merci ». » Dans le Territoire de Belfort, l’association est créée en 1967 sous l’impulsion du corps des Pompiers. Agréée sécurité civile, elle compte actuellement 78 adhérents, dont 32 secouristes. Les membres de l’association exerçant une activité professionnelle en parallèle de leur mission, l’activité de la Protection civile du Territoire de Belfort se pra- PSE1 et de 30 heures pour le PSE2. Le PSE1 est la première étape de la formation permettant d’intervenir en équipe et avec du matériel auprès des victimes. « Tous les secouristes de l’ADPC 90 y sont formés. C’est indispensable car nous sommes une association de bénévoles, mais nous sommes reconnus en tant que professionnels du secours, au même titre que les Sapeurs-Pompiers ou le personnel du SAMU ! » Enfin, la Protection Civile organise aussi des formations de Sauveteur Secouriste du Travail (SST) à la demande des entreprises ou d’autres associations. « Nous sommes à disposition de chaque organisme quels que soient leurs besoins en formation », conclut Jean Pierre Kuntz. Pour plus de renseignements formation@90.protection-civile.org tique en majorité le week-end. C’est ce qui fait la particularité des membres de l’association, reconnus comme des professionnels du secours à part entière. Bénévoles, pas amateurs « L’organisation de la Protection Civile fait à la fois sa richesse et sa fragilité, précise Éric Mantion, Président de l’ADPC 90. Le tout est de se faire une place dans le milieu secouriste. La plupart de nos confrères apprécient notre appui, car nous partageons la même philosophie  : celle de se mettre au service de nos concitoyens. » Les 9 et 10 octobre derniers, l’association organisait ses portes ouvertes, rue de la Méchelle, à proximité de l’entreprise Alstom à Belfort. Une opération visant à montrer au public que « bénévolat » ne rime pas avec « amateurisme ». « Nos bénévoles possèdent tous une formation adaptée aux besoins de l’urgence, ils sont tous titulaires du diplôme de Premiers secours en équipe de niveau 1 ou 2. La présence de nos hommes sur une manifestation garantit une prise en charge optimale de chaque victime », explique Éric Mantion. Du nouveau matériel destiné à faciliter le travail des membres de la Protection Civile vient régulièrement étoffer la liste des équipements que la Protection Civile finance notamment grâce aux prestations des dispositifs Postes de secours, sur des grands événements comme le FIMU, Les Eurockéennes, et les événements sportifs.
FIMU, Eurockéennes, Pool Party, la Protection Civile est chargée par les organisateurs de mettre en place des dispositifs prévisionnels de secours. Aider et secourir Mais ses missions sont loin de s’y limiter. La Protection Civile 90 propose également ses services pour des interventions de type « opérationnel ». Elle est ainsi régulièrement appelée en renfort par les autorités, Préfecture ou Mairie, pour assurer les premiers soins en liaison avec le SAMU (Service d’aide médicale urgente) et le SDIS (Service départemental d’incendie et de secours). Exemple en 2015, lorsqu’un bus scolaire s’est retrouvé bloqué dans la descente du Ballon d’Alsace, l’ADPC 90 a mobilisé ses bénévoles pour apporter sur place des couvertures et du réconfort aux enfants le temps que la situation se débloque. Une action locale voire nationale Le champ d’action de ces hommes et femmes s’étend même au-delà des frontières départementales en cas d’importants sinistres. « Les bénévoles terrifortains se tiennent toujours prêts à intervenir en renforts. Il peut s’agir de la prise en charge des impliqués nonblessés, de la recherche de personnes disparues, de la construction d’abris temporaires, d’assistance administrative… choses que le SAMU ou les pompiers peuvent difficilement prendre le temps de gérer en cas d’urgence », précise Éric Mantion. La Fédération de la Protection Civile se voit confier également l’encadrement des bénévoles spontanés qui souhaitent aider les populations sinistrées. Elle fait le lien entre ces bonnes volontés et les autorités  : « Ceci reflète bien la philosophie de la Sécurité Civile  : Toute bonne volonté qui souhaite s’engager au service des autres est la bienvenue, précise Éric Mantion. Notre seul salaire, c’est d’entendre un « merci » ou de lire dans les yeux la reconnaissance des personnes à qui l’on a porté assistance. » ADPC 90 03 84 26 84 26 Email  : 90@protection-civile.org Site internet  : http://90.protection-civile.org Twitter  : @adpc90 Facebook  : http://facebook.com/adpc90 VIE QUOTIDIENNE secours Les bénévoles secouristes sont formés à minima au PSC1 secours. À SAVOIR Depuis 2012, l’ADPC 90 appuie aussi la SNCF pour l’assistance aux voyageurs en gare ou sur voies lors d’incidents de longues durées. Elle intervient aussi régulièrement sur les matches du Football Club Sochaux Montbéliard en collaboration avec ses confrères du Doubs et de la Haute-Saône. L’Association Départementale de la Protection Civile du Territoire de Belfort est partenaire de la carte avantages jeunes, et propose une réduction de 10 euros sur le tarif de la formation PSC1 (40 euros au lieu de 50 euros) et pour un nombre de places limitées, le PSC1 à 20 euros contre remise du coupon de réduction inclus dans le livret Avantages Jeunes. LE MAGAZINE DU DÉPARTEMENT DU TERRITOIRE DE BELFORT N°161 VivreleTerritoire 21



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :