[90] Vivre le Territoire n°159 jui/aoû 2015
[90] Vivre le Territoire n°159 jui/aoû 2015
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°159 de jui/aoû 2015

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Conseil Général du Territoire de Belfort

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 3,6 Mo

  • Dans ce numéro : Malsaucy, un été à la plage.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 8 - 9  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
8 9
8 TERRITOIRES actualités « Monstrueuse » saison pour le Granit ! THÉÂTRE Après une saison marquée par une affluence record de 30 000 spectateurs, le Théâtre Granit semble vouloir ne pas s’arrêter en si bon chemin. La programmation 2015-2016 s’annonce « monstrueusement » riche. ç Pauline Moiret-Brasier Le Granit, Scène nationale à Belfort, démarrera sa saison de la plus belle manière le 22 septembre avec un intégral des Concertos pour piano de Beethoven à la Maison du Peuple à Belfort, en partenariat avec le festival de musique de Besançon Franche-Comté. S’en suivra un classique du théâtre : « Le malade imaginaire », mis en scène par Michel Dydym, le 28 septembre, puis du Flamenco fascinant « Afectos » de Rocío Molina, le 2 octobre. Laurent Gutman, artiste associé, effectuera la première levée de rideau au Granit le 6 octobre avec une création librement adaptée de Frankenstein, « Victor F ». Le public aura aussi rendez-vous pour un vibrant hommage à Ray Charles, le 13 octobre, porté par 10 musiciens talentueux et reconnus dans le COUP DE CŒUR 3 spectacles choisis par Thierry Vautherot Directeur du Granit, Scène nationale à Belfort ROBERTO FONSECA ET FATOUMA DIAWARA Jazz Afro-Cubain, Mardi 17 novembre, Maison du peuple DARAL SHAGA Opéra circassien Vendredi 15 janvier, Maison du peuple LE 6 e JOUR Théâtre clown Les 24, 25, 26, 27 et 28 mai à la Coopérative Retrouver la programmation complète sur le site du Théâtre Granit www.legranit.org monde de la soul, du blues et du rythm’n blues. Du théâtre, mais aussi de la danse et de la musique… « Ces cinq premiers spectacles donnent le ton de la saison », note Thierry Vautherot, le directeur du Granit, pour qualifier une programmation qui conservera la même structure du début jusqu’à la fin. Un théâtre qui donne à voir En fil rouge, on trouve la figure du monstre, qui surgit dans « Victor F », ou dans les nouvelles gothiques de Catherine Hugot, « Je suis d’ailleurs ». Dans « Lucrèce Borgia » également, avec dans le rôle principal Béatrice Dalle. « Les figures d’Harpagon dans l’Avare, mis en scène par Ludovic Lagarde, ou d’Argan dans le Malade imaginaire incarnent aussi l’homme et ses excès. Le théâtre donne à voir ce « Badke » des Ballets C de la B, le 1er avril 2016. VivreleTerritoire N°159 LE MAGAZINE DU DÉPARTEMENT DU TERRITOIRE DE BELFORT À SAVOIR Le Granit propose des abonnements à tarif préférentiel (à partir de quatre spectacles). Les moins de 26 ans pourront profiter d’un tarif préférentiel à 7 euros la place à partir de 4 spectacles. « monstre » présent en chacun de nous. », image Thierry Vautherot. Cette nouvelle programmation invite aussi à entendre et voir le témoignage d’artistes, musiciens, danseurs, originaires des quatre coins du monde. Exemple avec le chant Yiddish de « Talila », « Un Samedi détente au Rwanda » de Dorothée Munzyanza, « Quartett » de Heiner Müller, « Badke » des Ballets C de la B, ou « Une étoile pour noël » de Nasser Djemaï. « Malgré parfois le drame des situations évoquées, tous ces spectacles sont emprunts d’optimisme. Il s’en dégage une énorme confiance en l’avenir », explique le directeur du Granit. Sans oublier le cirque, le théâtre jeune public, les concerts sandwichs, les ateliers et les temps forts de la saison comme Frimats, le festival de danse en partenariat avec le Centre Chorégraphique National à Belfort (début février), Europe en scène avec le concours de MA Scène Nationale dans le Pays de Montbéliard (en avril). « Tout ce qui constitue l’essence du Granit, en tant que Scène nationale s’adressant à un public très large », conclut Thierry Vautherot. l
COOPÉRATION DÉCENTRALISÉE Devoir de mémoire et hommage aux déportés Dans le cadre de ses opérations de coopération décentralisée, le Département travaille depuis des années avec son partenaire allemand du Landkreiz du Harz pour sensibiliser les jeunes français et allemands à la citoyenneté européenne et à la solidarité. C’est dans cet esprit qu’il s’est associé, cette année, au Collectif Résistance et Déportation 90 pour monter un projet d’échange de jeunes à l’occasion du 70 e anniversaire de la libération des camps et de la victoire sur le nazisme. Ce séjour en Allemagne s’est déroulé en avril dernier et a permis aux jeunes Terrifortains qui y ont participé de réfléchir aux questions de la Mémoire ainsi qu’à celles, nombreuses, liées au retour des déportés à la fin de la guerre. Les seize jeunes qui se sont rendus en Allemagne avaient d’ailleurs déjà travaillé sur ce sujet au cours de l’année, puisqu’ils avaient au préalable obtenu d’excellents résultats au Concours de la résistance et de la déportation sur le thème « La libération des camps nazis, le retour des déportés et la découverte de l’univers concentrationnaire ». Ce projet aux multiples facettes leur a permis de prendre part BOURSE Cap’Jeunes encourage l’initiative des jeunes Le dispositif Cap’jeunes est né de la volonté conjointe de trois partenaires : le Département du Territoire de Belfort, la Ville de Belfort et la Direction départementale de la cohésion sociale et de la protection des populations (DDCSPP). Son objectif est d’encourager l’initiative de jeunes Terrifortains qui ont un projet personnel en leur proposant une aide technique ainsi qu’une bourse leur offrant la possibilité de finaliser le montage de ce projet. Le prochain jury, chargé de sélectionner les nouvelles initiatives qui seront financées, aura lieu le 15 octobre, ce qui oblige les jeunes intéressés à se manifester auprès de la DDCSPP jusqu’au 15 septembre. Les candidats doivent Les seize jeunes Terrifortains qui ont participé à l’échange en Allemagne. AGENDA Le Concours de la résistance et de la déportation est organisé chaque année conjointement par l’Éducation nationale et le Collectif Résistance et Déportation 90. Il est ouvert aux collégiens de troisième et aux lycéens. À SAVOIR Les compétitions, les vacances loisirs, les projets scolaires et universitaires, les projets professionnels ou encore les projets associatifs sont exclus du dispositif. De même, les projets de séjour dans des régions ou des pays indiqués comme « Formellement déconseillés » ou « Déconseillés sauf raison impérative » sur le site du ministère des Affaires étrangères ne pourront être soutenus. De plus, le jury se réserve la possibilité d’évaluer le degré de dangerosité inhérent au projet. aux émouvantes cérémonies de commémoration, de visiter le camp de Langenstein-Zwieberge, de participer à une mise en scène, avec les jeunes allemands, sur le thème des Marches de la mort et de présenter leurs travaux devant un public composé d’élus et d’anciens déportés. Enfin, les jeunes, une fois de retour en France, ont pu proposer des sessions de sensibilisation dans leurs établissements afin de promouvoir les valeurs républicaines, l’ouverture aux autres, la tolérance et le dialogue. Louise Aichmayer, élève de 3 e au collège Lucie Aubrac qui a participé PROCHAIN JURY Jeudi 15 octobre 2015 Date limite pour le premier contact : 15 septembre 2015 Date limite pour déposer le dossier : 1er octobre 2015 en effet remplir un certain nombre de conditions pour savoir si leur dossier a des chances d’être retenu et financé. Il est par exemple nécessaire d’avoir entre 16 et 25 ans et de résider dans le Territoire de Belfort. D’autre part, destiné à encourager les démarches d’engagement citoyen, Cap’Jeunes soutient principalement les projets à dimension locale et d’utilité sociale. Enfin, les candidats doivent s’impliquer personnellement TERRITOIRES actualités à cet échange, n’en retire que du positif : « Ce voyage nous a permis de visiter des lieux qui nous ont ouvert les yeux et de constater sur le terrain ce qu’on a étudié en cours. C’était émotionnellement très touchant et j’encourage tous les élèves qui le peuvent à participer au Concours ». En plus de rendre hommage aux victimes de la guerre et aux résistants, ce projet a ainsi permis d’impliquer élèves et enseignants dans une démarche propice au rapprochement des jeunes générations autour d’une histoire, certes douloureuse, mais commune. l J. H. dans le financement du projet et s’engager à le réaliser et à en présenter un compte rendu, de manière à acquérir une réelle autonomie. Parmi les dossiers retenus depuis le début de l’année, citons le projet de rénovation d’une école maternelle à Madagascar, celui destiné à relier Belfort à Marseille en vélo ou encore un voyage en Australie pour l’écriture d’un polar. Voilà des initiatives diverses et encourageantes ! l J. H. DDCSPP - Estelle Ménissier Conseillère d’éducation populaire et de jeunesse 03 84 21 98 50 LE MAGAZINE DU DÉPARTEMENT DU TERRITOIRE DE BELFORT N°159 VivreleTerritoire 9



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :