[90] Vivre le Territoire n°159 jui/aoû 2015
[90] Vivre le Territoire n°159 jui/aoû 2015
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°159 de jui/aoû 2015

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Conseil Général du Territoire de Belfort

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 3,6 Mo

  • Dans ce numéro : Malsaucy, un été à la plage.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 4 - 5  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
4 5
4 TERRITOIRES événement HArriet et ses sœurs ÉCONOMIE Après un premier prototype sorti en mars 2014, une nouvelle turbine de très grande puissance, commercialisée par General Electric, a fait l’objet d’un convoi très exceptionnel le 29 juin dernier. Et ce ne sera pas le dernier… ç Catherine Robet Déjà en 2014, « HArriet » avait fait la Une des journaux. Même les chaînes de télévision nationales s’étaient déplacées à Belfort pour voir ce prototype de turbine à gaz nouvelle génération sortir des usines et s’élancer (à 20 km/h !) sur le réseau routier départemental. Cette fois, le « monstre roulant » qui a quitté les usines du Techn’Hom ce lundi 29 juin 2015 n’était pas un prototype. Il s’agissait de la première turbine à gaz 9HA commercialisée de General Electric, destinée à équiper la nouvelle centrale EDF située à Bouchain dans le département du Nord. Les mensurations du convoi étaient, quant à elles, identiques à l’année dernière. Avec ses deux longues remorques comportant chacune 14 lignes d’essieux, son puissant brancard d’acier sur lequel VivreleTerritoire N°159 LE MAGAZINE DU DÉPARTEMENT DU TERRITOIRE DE BELFORT reposait la turbine, ainsi que les camions pousseurs et des tracteurs, l’ensemble accusait 108 mètres de long, l’équivalent d’un stade de foot, pour un poids total de 810 tonnes. Direction Bouchain Bien que la destination finale de la turbine soit située en France, le convoi très exceptionnel n’a pas dérogé à la règle. Il a dû passer par l’itinéraire spécialement dédié à ce type de transport et dont les travaux d’aménagement ont été financés par le Département du Territoire de Belfort et l’entreprise américaine (lire ci-contre). Depuis Belfort, il a donc emprunté la RD 83 jusqu’à Strasbourg où une barge l’attendait pour remonter le Rhin et rallier le port d’Anvers en Belgique. Puis, la barge a descendu l’Escaut jusqu’au quai de Bouchain. Au 22 juillet, la turbine aura normalement pris place dans la centrale EDF dont la puissance peut alimenter en électricité jusqu’à 680 000 foyers. Nouveau convoi en août Si la première turbine 9HA a été vendue à une entreprise française, ce type de machine est expédié le plus souvent à l’autre bout du monde. « La prochaine quittera Belfort deuxième quinzaine d’août pour la Russie, rappelle Thierry Dantec, responsable transport chez General Electric. Elle devra atteindre le site de Kazan avant que les rivières ne gèlent, c’est-à-dire fin octobre. » Dans le même temps, HArriet, dont la puissance et la charge ont été poussées à leur maximum sur un banc d’essais à Greenville (USA), reviendra au bercail dans l’usine qui l’a vue naître. l
Philippe Champomier, directeur de projet chez General Electric Bouchain est la vitrine du savoir-faire belfortain. Voila maintenant quatre ans que nous travaillons avec EDF pour concevoir cette centrale nouvelle génération à Bouchain. Sa particularité est d’associer les énergies renouvelables et le gaz. La turbine que vous avez vu sortir de Belfort est exceptionnelle. Si le vent s’arrête de souffler, ou si le soleil ne brille plus, elle prend le relais en 28 minutes. Par comparaison il faut 1 heure pour démarrer une centrale à charbon et 45 minutes pour une centrale à cycle combiné classique. De plus, les ingénieurs de Belfort ont imaginé un système de démarrage intelligent qui permet de réduire les émissions de CO 2 et la consommation de gaz. C’est un projet très important qui mobilise plus La Commission européenne devrait se prononcer avant la fin de l’été sur la procédure de rachat d’Alstom par GE. Sur la route ITINÉRAIRE Le soutien du Département du Territoire de Belfort a été déterminant pour la production des turbines 9HA à Belfort. Tout d’abord, dans le cadre du programme Techn’Hom 3, la collectivité, par le biais de la Sempat, a financé la construction du nouveau banc d’essais sur lequel a été testée la turbine de Bouchain. Et pour qu’HArriet et ses sœurs puissent parcourir sans encombre les 148 km de routes départementales entre Belfort et Strasbourg, le Département et General Electric ont financé à part égale la mise au gabarit de l’itinéraire des transports exceptionnels pour un coût total de 550 000 euros. « Le convoi de l’année dernière a permis de corriger certaines procédures, explique André Reverchon, responsable de l’exploitation des routes au Département du Territoire de Belfort. Ainsi, pour gagner du temps, tous les panneaux de signalisation ont été temporairement enlevés dans Belfort, de 100 personnes à Belfort depuis plusieurs années. La centrale entière a été imaginée ici, impliquant de nombreux secteurs : service achat, approvisionnement, engineering, production, montage… Bouchain est en quelque sorte la vitrine du savoir-faire belfortain. Déjà de nombreux clients étrangers se sont déplacés pour voir la centrale de Bouchain et sa nouvelle turbine testée à Belfort, sur le site de Techn’Hom, où un banc d’essais, financé par la Sempat, a été spécialement construit pour ce type de turbine. On peut donc se dire que les « monstres roulants » ne seront bientôt plus exceptionnels dans le Territoire de Belfort. » ainsi que le mobilier urbain. » Le carrefour de l’Atria a également été négocié différemment pour mieux amorcer la montée de l’avenue de la Laurencie bordée de remparts. Toutes ces améliorations ont permis au convoi de gagner une heure sur l’horaire annoncé. La présence des forces de l’ordre a été renforcée pour mieux gérer le public. « L’année dernière, l’engouement des Belfortains avait créé la surprise ! », se souvient le responsable. Les automobilistes ont été invités à emprunter l’autoroute A36 pour se rendre en Alsace pendant les quelques heures où le trafic sur la route départementale a été perturbé. Le Jeunes mariés TERRITOIRES événement ALSTOM-GE À la fin de l’été, la Commission européenne devrait rendre son verdict quant au rachat de la branche Énergie d’Alstom, fabriquant de turbines à vapeur principalement destinées aux centrales nucléaires, par l’américain General Electric dont l’activité est plutôt tournée vers les turbines à gaz et les centrales thermiques (Voir VLT N°150/Juillet-Août 2014). À l’issue de cette étape, et après plus d’un an de procédures réglementaires, l’État français devrait entrer au capital d’Alstom à hauteur de 20%, s’assurant ainsi une présence de poids au Conseil d’administration du groupe industriel. Ce « mariage » franco-américain devrait donner lieu à une nouvelle co-entreprise, consolidant le site industriel de Belfort où serait installé le nouveau siège social et décisionnel. Le magazine Vivre le Territoire reviendra sur cette actualité économique dans son prochain numéro. l Le Département a financé pour moitié la mise au gabarit de l’itinéraire des convois exceptionnels. même programme est annoncé pour la sortie de la turbine destinée à la centrale russe de Kazan, mais la gêne occasionnée ne ternira certainement pas la fierté des Belfortains de voir circuler ces machines exceptionnelles « Made in Belfort ». l LE MAGAZINE DU DÉPARTEMENT DU TERRITOIRE DE BELFORT N°159 VivreleTerritoire 5



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :