[90] Vivre le Territoire n°159 jui/aoû 2015
[90] Vivre le Territoire n°159 jui/aoû 2015
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°159 de jui/aoû 2015

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Conseil Général du Territoire de Belfort

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 3,6 Mo

  • Dans ce numéro : Malsaucy, un été à la plage.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 18 - 19  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
18 19
ENVIRONNEMENT randonnée 1000 km de sentiers sillonnent le Territoire ITINÉRAIRES Du massif vosgien au plateau du Jura, le Territoire de Belfort offre de multiples occasions de partir à la découverte de son patrimoine et de ses paysages verdoyants. Pour le plaisir de se promener à deux, en famille ou entre amis, le Département entretient en partenariat avec le Comité départemental de la randonnée (CODERANDO) plus de 1000 km d’itinéraires, dont 27 boucles à fort intérêt local. ç Pauline Moiret-Brasier L’aménagement des tracés et la simplification du balisage ont nécessité plus de 8 000 heures de travail de la part du CODERANDO. Depuis 1990 et la mise en œuvre du Plan départemental des itinéraires de promenade et de randonnée (PDIPR), le Département entretient des itinéraires de randonnées. Il s’appuie pour cela sur l’expertise du Comité départemental de la randonnée (CODERANDO), qui regroupe une centaine de bénévoles chargés notamment de proposer les 18 VivreleTerritoire N°159 LE MAGAZINE DU DÉPARTEMENT DU TERRITOIRE DE BELFORT circuits, de les baliser et de les entretenir. « À ce jour, le Territoire compte plus de 1000 kilomètres d’itinéraires balisés : des chemins de grandes randonnées linéaires, comme le très plébiscité GR5, mais aussi des itinéraires intercommunaux et 27 boucles à fort intérêt local », résume Laurent Sarrazin chargé d’opération espaces naturels et randonnée au Département. En 2012, la collectivité a entamé un programme de rationalisation et de refonte de ces itinéraires qui touche désormais à sa fin. L’aménagement des tracés a nécessité plus de 8 000 heures de travail de la part du CODERANDO, pour offrir des circuits « clef en main », d’une dizaine de kilomètres en moyenne. « L’objectif est de proposer aux randonneurs des parcours sécurisés ayant un maximum d’intérêt, d’un point de vue de la faune, de la flore ou du patrimoine. Aujourd’hui, les promeneurs ont le choix d’emprunter les circuits selon leur difficulté, leur durée, ou le type de paysages traversés ». L’une des grosses évolutions est la mise en place d’un balisage unique, afin de rendre le repérage plus lisible. » Des massifs aux plaines verdoyantes On trouve en effet dans le Territoire de Belfort une abondante diversité de paysages. Des massifs montagneux offrant des vues panoramiques exceptionnelles, des lacs de montagne, des cascades naturelles et de quoi profiter aussi, pendant l’été, de la fraîcheur que procurent les forêts humides de feuillus et de résineux. « La Balade des points de vue du Ballon d’Alsace est la plus complète. Elle traverse la réserve naturelle du Ballon des Vosges, emprunte des sentiers forestiers et débouche sur des panoramas excep- DÉCOUVERTE À pied, mais aussi à cheval et à vélo. Les itinéraires équestres et cyclistes étaient jusqu’à présent uniquement composés de traversées linéaires (140 km) dans le Territoire de Belfort. Le Département et le CODERANDO s’attachent désormais à développer des boucles d’intérêt local rattachées aux itinéraires existants (rectangle orange). Une première boucle de 20 km a vu le jour au printemps entre Delle, Fêchel’Église, Saint-Dizier l’Évêque et Lebetain. Une deuxième boucle sur Croix sera balisée en juillet. Concernant le VTT, la boucle du fort de Giromagny a vu le jour le 16 juin et d’autres circuits sont actuellement à l’étude. Pour découvrir le Territoire à vélo, reste en attendant à arpenter le réseau départemental des pistes cyclables qui s’étend sur 63 kilomètres.
tionnels sur la Vallée de la Moselle, les Crêtes des Vosges et les plaines de l’Alsace », indique Laurent Sarrazin. On peut également se laisser tenter par des balades faciles d’accès autour de la Véronne et du Malsaucy ou emprunter les chemins des Roselières et des Hauts de Belfort, qui longent les espaces naturels sensibles et offrent l’occasion d’admirer les fortifications de la Ville de Belfort. Dans la même veine, la randonnée des Forts, prochainement labellisée « GR de Pays » est une belle invitation sur les traces du patrimoine historique du département. Sans compter les chemins de mémoire de la Planche des belles filles, anciens maquis de la 2nde Guerre mondiale. Balisage simplifié Au-delà des nouvelles boucles, « l’une des grosses évolutions est la mise en place d’un balisage simplifié, afin de rendre le repérage plus lisible. On utilise désormais quatre signes », ajoute André Leboucher, président du CODERAN- DO. « Le rectangle est destiné aux itinéraires de grandes randonnées (GR). Le Sur les sentiers de la Haute-Savoureuse, la cascade de saut de la truite. triangle aux itinéraires de liaisons, le disque aux boucles de plus de 10 km, soit plus de 3h de marche et les anneaux, aux boucles de moins de 10 km, soit moins de 3h de marche. » Tout cela dans quatre couleurs, le rouge, le bleu, le jaune et le vert. Le GR5 et le GRE5 (itinéraire européen), sont quant à eux balisés selon la norme de la Fédération Française de la Randonnée, à savoir un rectangle blanc et rouge. Pour le reste, la randonnée est l’affaire d’une bonne paire de chaussures, de vêtements adaptés et de quoi manger et boire pour profiter pleinement d’une balade au grand air. Aucune excuse donc, pour ne pas emboîter le pas ! l ENVIRONNEMENT randonnée La Balade des points de vue du Ballon d’Alsace offre des panoramas exceptionnels. LE MAGAZINE DU DÉPARTEMENT DU TERRITOIRE DE BELFORT N°159 VivreleTerritoire 19



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :