[90] Vivre le Territoire n°158 mai/jun 2015
[90] Vivre le Territoire n°158 mai/jun 2015
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°158 de mai/jun 2015

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Conseil Général du Territoire de Belfort

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 4,4 Mo

  • Dans ce numéro : en route pour les Eurocks.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 24 - 25  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
24 25
%SI La comédienne Blandine Métayer a abordé avec 24 SOCIÉTÉ emploi Cela concerne aussi les hommes Dans une entreprise telle que Assystem, qui œuvre dans le secteur de l’ingénierie, les réseaux de femmes permettent de porter des valeurs innovantes. Nous organisons de nombreuses animations avec des partenaires de l’emploi et de la formation. Grâce à ces actions, Assystem recrute plus de femmes qu’ailleurs, et compte environ 20% de collaboratrices alors que la moyenne du secteur d’activité est comprise entre 10 et 15%. Un autre de nos À SAVOIR Une étude menée par une banque suisse en 2014 a démontré que les entreprises qui comptent des femmes au sein de leur conseil d’administration ou de leur instance de direction affichent des performances supérieures de 5% par rapport aux entreprises dirigées uniquement par des hommes. Le Département du Territoire de Belfort dispose, depuis le début de l’année 2014, d’un réseau de professionnels mixte. Son objectif est d’accompagner les femmes et les hommes dans leur développement professionnel pour leur donner toutes les chances de réussir et d’avancer selon leurs choix et leurs envies. Maïté Oulevey, manager et pilote du réseau de femmes Grand Est chez Assystem. humour et tendresse les obstacles qui jalonnent une carrière professionnelle au féminin. « L’atout femme Le plafond de verre » … c’est ainsi que l’on nomme cette limite qui empêche souvent les femmes de monter dans la hiérarchie professionnelle. Clara Gaymard, elle, l’a fait voler en éclats, il y a dix ans, en devenant présidente de General Electric France et vice-présidente de GE International. Le 14 avril dernier, cette figure emblématique de la réussite au féminin est venue rappeler que l’égalité professionnelle est toujours une question d’actualité, à l’occasion d’un événement organisé à l’initiative de la responsable de la diversité et de l’égalité professionnelle de GE en collaboration avec les réseaux de femmes des grandes entreprises de l’Aire urbaine (GE Belfort, PSA, Assystem, Alstom, Auchan, TNT Events), du Département du Territoire de Belfort et de l’Université de technologie de Belfort-Montbéliard. VivreleTerritoire N°158 LE MAGAZINE DU DÉPARTEMENT DU TERRITOIRE DE BELFORT objectifs est de changer le regard que se portent mutuellement les hommes et les femmes. Lors de nos différentes actions, les hommes sont souvent très présents et les femmes se rendent compte que les sujets abordés les concernent aussi. Inversement, les hommes constatent à leur tour que le réseau ne sert pas à organiser des « réunions Tupperware » et que les enjeux sont bien plus importants que ce qu’ils imaginaient ! » MIXITÉ Les réseaux de femmes du Nord Franche-Comté se sont retrouvés en avril dernier autour d’une table ronde sur l’égalité professionnelle et la mixité. L’occasion de rappeler qu’il reste encore un long chemin à parcourir avant de faire tomber les préjugés. ç Catherine Robet Des efforts à faire Devant 350 employées des différentes entreprises, Clara Gaymard a souligné l’importance de l’engagement des entreprises en termes d’égalité professionnelle et de diversité, rappelant que le réseau de femmes de GE, né en 1999, avait été précurseur. « Aujourd’hui, de nombreux progrès ont été faits dans les entreprises, il y a des lois… mais le compte n’y est pas. Parmi les 120 plus grandes entreprises françaises, aucune n’est dirigée par une femme. Or les performances des entreprises ne peuvent être les meilleures que lorsqu’elles reflètent la réalité de la société », a regretté la présidente. Les femmes occupent également moins de postes de décision que les hommes ou sont moins présentes dans l’ingénierie. Un spectacle de Blandine Métayer, où la comédienne joue avec humour le rôle d’une Après le spectacle, une table ronde a rassemblé des représentants d’entreprises de l’Aire urbaine : GE, Alstom, Auchan, PSA, Assystem, et le Conseil Départemental du Territoire de Belfort. femme ambitieuse qui tente de concilier vie professionnelle et familiale, a ensuite apporté quelques éléments de réflexion pour la suite de la soirée. Gage de réussite L’un des points forts de la soirée a consisté à mettre autour de la table les dirigeants des grandes entreprises de l’Aire urbaine qui ont, chacun leur tour, témoigné des actions mises en place dans leur entreprise. Ainsi, la société Assystem à Belfort a développé un partenariat avec l’Université de technologie de Belfort-Montbéliard pour promouvoir le métier d’ingénieur auprès des jeunes étudiantes. Chez Auchan, des aménagements ont été réalisés pour que les hommes puissent plus facilement se libérer, par exemple en cas d’enfant malade. « Les réseaux de femmes permettent de faire remonter les besoins de tous les employés, qu’ils soient hommes ou femmes » a relevé le directeur général d’Alstom Belfort. Congés parentaux, télétravail, horaires aménagés… de nombreuses solutions permettent ainsi aux salariés de concilier vie familiale et vie professionnelle. Les réseaux de femmes du Territoire de Belfort démontrent ainsi que la femme est un atout sur lequel les entreprises peuvent compter. l Mife/Maison de l’emploi du Territoire de Belfort www.egaliteprofessionnelle-fc.org
Julien Gaul, Fontenelle La cuisine, c’est de l’adrénaline Habitant du Territoire de Belfort à Fontenelle, je suis élève de terminal Bac Pro hôtellerie au lycée Lumière, à Luxeuil-les-Bains. La cuisine est pour moi une grande passion et j’aimerais en faire mon métier. Il y a en effet tout un tas de choses qui se passe autour de la table. La cuisine, c’est pour moi de l’adrénaline, mais aussi du plaisir, des rencontres, du partage, de la créativité et des découvertes autour de nouvelles saveurs. Dans mon lycée, nos professeurs nous demandent régulièrement d’élaborer des recettes sur la base de produits de saison. Celle que je présente a donc été réalisée au sein de l’établissement. Cette verrine de bavarois aux asperges vertes est à la base dressée avec du saumon fumé. Les lamelles feuilletées sont quant à elles au parmesan. Mais on peut tout à fait adapter la recette sur le plan local, en utilisant de la truite fumée par exemple et en remplaçant le parmesan par du pavot. Pour cela, il faut relever le goût de la crème fouettée au raifort avec un peu de citron, comme dans la recette qui suit. Verrines de bavarois d’asperges vertes ENTRÉE/AMUSE-BOUCHE En verrines, ce bavarois d’asperges vertes au raifort accompagné d’un lit de salade assaisonnée avec une cuillère à café de vinaigrette aux herbes, est idéal en amusebouche ou même en entrée, selon la quantité. Réaliser l’appareil bavarois (30 minutes) : Battre 40 cl de crème liquide à l’aide d’un batteur électrique pour obtenir une crème fouettée. Ajouter une pincée de sel et de poivre. La réserver au frigo (1o minutes). Laver les asperges, couper les têtes et les réserver pour la décoration de l’assiette. Cuire les asperges à l’anglaise : porter l’eau à ébullition, plonger les asperges, les laisser cuire une dizaine de minutes. Pendant ce temps, préparer un récipient d’eau glacée (avec des glaçons). Quand les asperges sont cuites, les jeter aussitôt dans l’eau glacée. Réaliser une purée d’asperge. Ramollir la gélatine à l’eau. Fondre la gélatine et incorporer dans la purée chaude. Laisser refroidir, puis incorporer la crème fouettée. Verser le mélange dans de petites verrines, puis réserver au froid, pendant une nuit. www.teafolie.fr Le lendemain Pour le feuilleté au pavot : Détailler (découper) le feuilletage en fines lamelles de 2 cm. Dorer à l’aide du jaune d’œuf et saupoudrer de graines de pavot, cuire à 180°. Réserver. Dressage des verrines En surface du bavarois, placer des morceaux de truite fumée. Réaliser une crème fouettée au raifort avec 40 cl de crème et relever avec un peu de citron. Placer la crème fouettée au-dessus des dés de truite fumée. Réaliser une vinaigrette aux herbes : mélanger les herbes, le sel, le poivre et le vinaigre balsamique puis incorporer l’huile d’olive. Décorer les verrines avec une lamelle de pâte feuilletée, les pointes d’asperges vertes, et servir accompagnées d’un bouquet de salade et sa vinaigrette aux herbes. l m INGRÉDIENTS POUR 8 VERRINES POUR LE BAVAROIS : 500 g d’asperges vertes 6 feuilles de gélatine 80 cl de crème liquide (deux fois 40 cl) 1 cuillère à café de raifort POUR LE FEUILLETÉ : Une plaque de pâte feuilletée Un jaune d’œuf (pour la dorure) 3 cuillerées de pavot POUR LA VINAIGRETTE AUX HERBES : 10 cl d’huile d’olive Basilic Cerfeuil Persil plat Ciboulette Vinaigre balsamique Sel fin/Poivre Temps de préparation environ 1 heure 15 (prévoir une nuit de repos pour le bavarois) BIEN MANGER recette À LIRE SUR WWW. 1 D TERRITOIREDEBELFORT.FR > RUBRIQUE « BIEN MANGER » Vos recettes nous intéressent ! Dans ce cadre, le magazine Vivre le Territoire lance un appel aux amateurs de cuisine du Territoire de Belfort : que vous les ayez en mémoire ou sous le coude, vos recettes de saison nous intéressent ! Toutes vos idées sont les bienvenues du moment qu’elles sont élaborées sur la base de produits de saison. Envoyez-nous vos plus belles réussites, et nous publierons celles qui feront le plus saliver dans les futurs numéros du magazine. Tous à vos plumes, pour nous mettre à table ! Une démarche qui s’inscrit dans le cadre de l’opération « Bien manger dans le Territoire » initiée par le Département. Pour en savoir plus territoiredebelfort.fr/bienmanger Contact : pauline.moiret@ territoiredebelfort.fr 03 84 90 90 26 LE MAGAZINE DU DÉPARTEMENT DU TERRITOIRE DE BELFORT N°158 VivreleTerritoire 25



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :