[90] Vivre le Territoire n°158 mai/jun 2015
[90] Vivre le Territoire n°158 mai/jun 2015
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°158 de mai/jun 2015

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Conseil Général du Territoire de Belfort

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 4,4 Mo

  • Dans ce numéro : en route pour les Eurocks.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 18 - 19  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
18 19
ÉDUCATION collèges CULTURES COLLÈGES Pour rappeler aux habitants de Valdoie comment leur ville s’est inscrite dans l’histoire de la Seconde Guerre mondiale, un groupe d’élèves du collège René Goscinny a conçu un parcours historique à travers la ville. ç Catherine Robet Sur les chemins de la liberté Le capitaine Nallet, Camille Lavigne, Victor Heidet… des noms qui ont marqué l’histoire de Valdoie à tel point qu’ils ont été donnés à des rues. Nombre d’habitants ignorent pourtant l’implication de ceux qui les portaient dans le combat contre l’occupant nazi. Et qui connaît encore les hauts faits d’armes qui ont eu lieu sur le pont Carnot, à la boucherie Poirisse ou encore dans le bois de l’Arsot où rôdent, dans la mémoire des anciens combattants, les fantômes des commandos tombés pour la France ? « Alors que le pays entier célèbre les 70 ans de la Libération, Amélie, élève de 3 e au collège René Goscinny et membre du projet « Regarde et n’oublie jamais ! » Ce que j’ai particulièrement aimé dans ce projet, c’est de pouvoir rencontrer des témoins de l’époque. Quand ils racontent, ils nous disent des choses qui ne sont pas dans les livres, des anecdotes. Nous avons par exemple rencontré M me Fougeront, la fille du résistant Victor Heidet. Elle nous a raconté que, lorsqu’elle était petite, elle allait chaque jour, avec sa mère, à la gare pour attendre le retour de son oncle, Jules, lui aussi résistant, envoyé dans un camp de concentration. C’était terrible de voir dans quel état revenaient les déportés. Sa mère lui a dit gravement et avec émotion quelque chose qui l’a marquée à vie : « Regarde et n’oublie jamais ! » Nous avons été très heureux de pouvoir enregistrer ce témoignage très fort pour le mettre sur le blog des Chemins de la Liberté. 18 VivreleTerritoire N°158 LE MAGAZINE DU DÉPARTEMENT DU TERRITOIRE DE BELFORT Qui sait encore les hauts faits d’armes qui ont eu lieu sur le pont Carnot ou dans le bois de l’Arsot ? » j’ai remarqué que les élèves, les parents, et plus généralement les habitants de Valdoie, ignorent pour la plupart qui sont ces femmes et ces hommes et ce qui s’est passé dans leur ville », raconte René Bernat, professeur d’histoire au collège René Goscinny. En 2014, l’idée de créer un parcours dans la ville fait donc son chemin, jusqu’à ce que le professeur associe au projet la documentaliste du collège, Christine Jeudy, plutôt au fait des pratiques culturelles des jeunes. « Elle m’a parlé de blog, de multimédia, de flashcode ! Bref, pour toucher toutes les générations, il ne fallait pas se contenter de simples panneaux. » Au début de l’année scolaire, les deux collègues prennent leur bâton de pèlerin pour proposer le projet aux classes de 3e. Ils seront rejoints par 17 élèves âgés de 14 et 15 ans, ainsi que par Frédéric Escaffit, parent d’élève et professeur des écoles, qui les aidera sur les aspects techniques, et René Grillon, historien local. Un investissement personnel Chaque lundi de l’année scolaire, après les cours, tous se sont retrouvés dans le Centre de documentation et d’information pour élaborer le projet. « Seuls, nous n’avions aucun moyen, mais je savais que le dispositif Cultures collèges, mis en place par le Département du Territoire de Belfort, était un véritable levier », poursuit le professeur. Sur cette base, les partenariats se sont noués. D’abord avec la Ville qui finance la fabrication des 34 panneaux installés dans Valdoie, ensuite avec l’Armée qui ouvre ses archives photographiques et audiovisuelles aux jeunes chercheurs. À l’Espace multimédia Gantner, service du Département dédié à la diffusion de la culture numérique, le groupe apprendra à alimenter un blog, une sorte de journal numérique, en textes, photographies, vidéos et podcast… « Cela ne ressemble pas du tout à un cours d’histoire, confient les élèves. Et on a toujours envie de venir ! » Comme une reconnaissance de leurs efforts, le projet a été homologué dans le cadre du « 70 e anniversaire de la libération de la France et de la victoire sur le nazisme » par le ministère de la Défense. « Mais on le fait surtout pour les gens d’ici, pour qu’ils n’oublient jamais ce qui s’est passé », affirme Virgile, un élève du collège. Le groupe confie d’ailleurs avoir été particulièrement touché par les témoignages des Valdoyens qui ont vécu cette époque (lire l’interview ci-contre), donnant ainsi corps aux faits racontés dans les livres et colorant le projet d’une dimension intergénérationnelle. « Nous avons également eu accès à des documents exceptionnels, tels que des faux papiers d’identité fabriqués par l’imprimerie Schraag pour aider la Résistance », reprend le professeur d’histoire. Inauguration prochaine Le parcours aborde toutes les thématiques de la période étudiée : défaite, collaboration, antisémitisme, difficultés du quotidien, déportation, résistance, combats militaires. Des faits, comme de nombreux autres, que les habitants et les pro-
L’équipe du projet : Amélie Albietz, Aymeric Bard, Evan Blanc, Mathilde Demey, Erwan Escaffit, Louane Grennepois, Virgile Grosmaire, Charles Jardot, Okan Koc, Lejla Kurtz, Jean Lecomte, Solène Molle, Alexis Petitjean, Charlotte Richard, Théo Rodier, Victor Sahm, Corentin Trellu, encadrés par leurs professeurs Christine Jeudy, René Bernat et Frédéric Escaffit. meneurs pourront lire sur les panneaux installés à Valdoie pour marquer le parcours des « Chemins de la Liberté ». Les propriétaires de Smartphone pourront même accéder directement, grâce à un QR code (symbole que l’on peut scanner avec son téléphone portable et qui donne directement accès à la page internet), à des documents multimédias. Pour les personnes encore peu familières d’internet, un livret de 85 pages comportant de nombreuses illustrations ainsi que les textes des panneaux sera édité par le Département. L’inauguration du circuit devrait avoir lieu le 22 juin 2015 en présence de tous les partenaires du projet. l La fausse carte d’identité d’Anna Heidet, résistante valdoyenne, est l’un des documents d’archives que les élèves ont numérisé pour le blog « Les Chemins de la Liberté ». lit rwIt sir.4.1 &Tim A ARTE. IDENTrre PIN Nina ! 411011. 4.3 4.4001. r Ik rwyj...21.41111:15rilf 4E0,64-.e67 - OEM* ltari - tar w6 N.. ea**. { ;'l.4414414r. un 44141 36114lialithe Vc 40:40 TANI atm. ayea.m. prNnGer. 5IGNALEMEN1 Le ce.d.LJ mr, " ÉDUCATION collèges À SAVOIR Cultures collèges est un dispositif mis en place par le Département du Territoire de Belfort, en partenariat avec la Direction régionale des affaires culturelles de Franche-Comté et l’Inspection académique du Territoire de Belfort. Il a pour but de créer des passerelles entre les collèges et les structures professionnelles des milieux culturels et scientifiques. Le blog « Valdoie 1944 : sur les chemins de la liberté » a ainsi été réalisé avec l’aide de l’Espace multimédia Gantner, service du Département et centre d’art contemporain. Il est accessible à l’adresse suivante : http://college-valdoieliberation44.communaute-emg.net/LE MAGAZINE DU DÉPARTEMENT DU TERRITOIRE DE BELFORT N°158 VivreleTerritoire 19



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :