[90] Vivre le Territoire n°156 mars 2015
[90] Vivre le Territoire n°156 mars 2015
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°156 de mars 2015

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Conseil Général du Territoire de Belfort

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 4,2 Mo

  • Dans ce numéro : élections départementales 2015.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 20 - 21  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
20 21
TRANSPORT train équipements neufs, installés par SNCF Réseau, limiteront considérablement le bruit. Des interrogations ont été également soulevées au sujet d’une éventuelle reprise du trafic de fret entre Belfort et Morvillars, qui n’est pas d’actualité. Le traitement des passages à niveau, la sécurisation et l’entretien de la ligne, l’aménagement des haltes, étaient au centre de toutes les attentions. « Ces rencontres se sont globalement déroulées dans un climat d’écoute mutuelle. Elles étaient nécessaires pour sensibiliser le public au fait que SNCF Réseau, en tant que maître d’ouvrage, répond à un certain nombre d’obligations en termes de procédures administratives et que cela se déroule sous le contrôle de l’État. » La question du trafic ferroviaire sur la ligne était récurrente lors des réunions publiques dans les communes. La fréquentation de la ligne est estimée à un minimum de 2 000 voyageurs par jour. Ouverture de l’enquête publique Des permanences se tiennent actuellement, et jusqu’au 31 mars, dans les 11 mairies du Territoire de Belfort concernées par la réouverture de la ligne. Elles permettent notamment au public de venir à la rencontre de la commission d’enquête pour faire part de leurs avis, réserves et suggestions. Un registre est également à leur disposition, mais les contributions peuvent aussi être transmises par courrier. Une fois cette période de consultation terminée, ce n’est qu’après l’avis de la commission d’enquête et l’arrêté préfectoral que les travaux pourront commencer à l’automne 2015. l ENQUÊTE PUBLIQUE Dates et heures des permanences dans les mairies Delle lundi 23 février 2015 de 14h30 à 17h30 lundi 31 mars 2015 de 14h30 à 17h30 mercredi 18 mars 2015 de 9h à 12h Andelnans lundi 2 mars 2015 de 9h à 12h Bourogne samedi 28 février 2015 de 9h à 12h lundi 23 mars 2015 de 14h à 17h Charmois mercredi 11 mars 2015 de 16h30 à 18h30 Danjoutin mardi 24 février 2015 de 9h à 12h samedi 14 mars 2015 de 9h à 12h lundi 30 mars 2015 de 14h30 à 17h30 Grandvillars lundi 16 mars 2015 de 14h à 17h Joncherey jeudi 26 mars 2015 de 9h à 12h Meroux mercredi 4 mars 2015 de 14h à 17h samedi 21 mars 2015 de 10h à 12h Morvillars mercredi 25 février 2015 de 14h à 17h Moval samedi 14 mars 2015 de 10h à 12h Sevenans mardi 10 mars 2015 de 16h30 à 19h La réunion publique d’information à Sevenans a réuni 250 personnes. Les neuf réunions localisées en ont attiré tout autant. LE MAGAZINE DU CONSEIL GÉNÉRAL DU TERRITOIRE DE BELFORT N°156 VivreleTerritoire 19
ROUTES travaux Feu vert pour le programme 2015 TRAVAUX Après avoir consulté les maires du Territoire de Belfort à l’occasion de trois réunions de concertation, le Conseil général a bouclé son programme de travaux routiers pour l’année 2015. Des chantiers qui permettent d’entretenir et d’améliorer le réseau pour le confort et la sécurité des usagers. ç Catherine Robet o À SAVOIR La Direction des routes du Conseil général assure l’entretien du réseau routier départemental à partir de ses quatre Centres d’exploitation routiers situés à Belfort, Joncherey, Giromagny et Saint- Germain-le-Châtelet. Le Territoire de Belfort gère un réseau routier de 547 km. Des routes départementales qui relient entre elles les 102 communes du Territoire, les traversent et, de fait, intéressent de près tous les maires du département. C’est pourquoi, chaque début d’année, le Conseil général organise trois réunions de concertation, une par secteur géographique (nord, centre et sud du département). Celles-ci consistent principalement à présenter aux élus des communes et communautés de communes le programme annuel des travaux sur les routes et les ouvrages d’art départementaux. « Ces réunions sont l’occasion d’échanger avec les élus, de savoir s’ils réaliseront aussi des aménagements dans leur commune et de programmer le calendrier des travaux de façon cohérente », explique Marie-Pierre Calonne, responsable du pôle études et programmation à la Direction des routes du Conseil général. Les concessionnaires qui gèrent les réseaux enfouis, tels que ERDF, GRDF, Orange, Alliance Connectic ou encore les syndicats des eaux et d’assainissement, sont également consultés À VOIR SUR WWW.CG90.FR/ROUTES > RUBRIQUE « TRANSPORTS » Le détail des travaux en ligne Tous les chantiers prévus en 2015 sur le réseau routier départemental sont visibles sur le site Internet du Conseil général, dans la rubrique « Travaux ». Une carte des travaux départementaux est notamment proposée en téléchargement. En cas d’imprévus, le programme peut parfois subir des modifications dans le courant de l’année et la carte être modifiée en conséquence. Pour être informé des chantiers programmés ou en cours, réalisés par le Conseil général, les communes ou les différents concessionnaires de la route (EDF, GDF, réseaux de communication…), la rubrique est mise à jour plusieurs fois par semaine. Réparation de la chaussée, signalisation, entretien des accotements ou coupe d’arbres… Pour découvrir en vidéo toutes les missions de la Direction des routes du Conseil général, rendezvous sur la page « Routes départementales ». Après le carrefour giratoire de Menoncourt - Les Errues, sur la RD 83, le second rond-point, qui dessert Saint-Germain-le-Châtelet, sera réaménagé en 2015. lors de réunions de coordination pour recenser leurs projets. Chaussées abîmées Chaque année, ce sont ainsi entre 25 et 30 km de routes qui bénéficient d’un traitement de faveur. « Différentes techniques sont utilisées en fonction de l’état de dégradation, précise Hélène Skrabal, chargée de programmation à la Direction des routes. Pour une route de campagne peu passante, on peut utiliser simplement un enduit qui recouvrira la chaussée pour la rendre imperméable. » Là où la chaussée est très sollicitée par les flux de circulation, comme par exemple la RD 83 sur laquelle passent les convois exceptionnels, on préférera la technique de l’enrobé coulé à chaud, une couche de 5 à 7 cm d’épais- 20 VivreleTerritoire N°156 LE MAGAZINE DU CONSEIL GÉNÉRAL DU TERRITOIRE DE BELFORT



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :