[90] Vivre le Territoire n°156 mars 2015
[90] Vivre le Territoire n°156 mars 2015
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°156 de mars 2015

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Conseil Général du Territoire de Belfort

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 4,2 Mo

  • Dans ce numéro : élections départementales 2015.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 10 - 11  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
10 11
TERRITOIRES actualités INSER-VÊT Vos vieux vêtements sont source d’emplois Utilisables ou non, vos vieux vêtements permettent de faire travailler certaines personnes en insertion. « Nous avons besoin de textile, déclare Éléonore Lartot, la directrice de l’association Inser-Vêt. Il nous faut des vêtements, des chaussures, des sacs… Depuis que nous avons emménagé dans les locaux mis à disposition par le Conseil général (rue de Soissons à Belfort,ndlr), notre activité a considérablement augmenté grâce à l’amélioration des ateliers de travail. Auparavant, nous pouvions traiter 150 tonnes de textile, aujourd’hui, nous avons la capacité pour 300 tonnes environ. » Sans compter l’ouverture depuis octobre 2013 d’un deuxième magasin dans la ZAC du Bois d’Arsot à Valdoie (le premier se trouve 4 bis, rue Saint- Antoine à Belfort) qu’il faut approvisionner. Un appel aux dons est donc lancé auprès de tous les Terrifortains car la concurrence est rude. « Certaines personnes peu scrupuleuses, sous couvert de collectes humanitaires, en font un véritable business. Il y a également de plus en plus d’associations qui collectent les vêtements mais, contrairement à nous, elles ne privilégient pas l’emploi local », poursuit M me Lartot. En effet, la collecte de textile chez Inser-Vêt permet de faire travailler des personnes en grande précarité, avec un faible niveau de qualification, et de favoriser leur retour à l’emploi, que ce soit pour le tri, l’étiquetage, la mise sur cintres ou la vente. 35 personnes bénéficient actuellement d’un emploi en insertion. Pour récupérer de la matière, l’association organise des collectes périodiques dans les communes et dispose d’une quinzaine de containers (marqués du logo Inser-Vêt) répartis sur le département. Trois nouveaux ont été installés récemment à Évette-Salbert (rue des Grandes Planches), à Sermamagny (rue d’Évette) et à Essert (rue Pergaud). « Nous ne nous contentons pas de revendre les vêtements que l’on nous donne. On forme des personnes pour les ramener sur le chemin de l’emploi. » Pour y parvenir, Inser-Vêt a besoin de vos dons. Ne jetez plus vos vieux habits, ils sont source d’emplois ! l N. G. dil Inser-Vêt 3, rue de Soissons - 90000 Belfort Tél. : 03 84 22 63 36 À SAVOIR Inser-Vêt organise plusieurs collectes : samedi 14 mars de 9h à 13h sur l’esplanade de la Mairie d’Offemont ; samedi 11 avril de 9h à 13h devant la Mairie d’Essert ; mercredi 13 mai de 13h30 à 18h, place des Anciens Combattants à Montreux- Château ; lundi 18 juin de 13h30 à 18h, parking du stade, rue Jean Moulin à Giromagny. Vous pouvez également déposer vos vêtements dans les locaux de l’association : 3, rue de Soissons ou 4 bis, rue Saint-Antoine à Belfort ZAC du Bois d’Arsot, 9, avenue du Général de Gaulle à Valdoie. ACTION CONTRE LA FAIM En 2015, devenez bénévole Le 22 mai 2015, aura lieu la 18 e Course contre la faim. Ce projet, pédagogique et solidaire, a mobilisé, en 2014, 1 093 établissements scolaires et 266 000 jeunes dans une action de solidarité permettant de collecter près de 3,5 millions d’euros. Ces fonds ont été utilisés pour financer des programmes à Madagascar, en Éthiopie, en Birmanie, par exemple. Cette course qui se déroule partout en France est précédée de séances de sensibilisation dans les écoles pour faire comprendre la problématique de la faim dans le monde aux jeunes. Une fois informés, les élèves partent à la recherche de parrains afin d’obtenir des promesses de dons pour chaque kilomètre ou tour parcouru le jour de la course. Les fonds récoltés en 2015 bénéficieront notamment au Burkina Faso, où la malnutri- À SAVOIR Pour devenir bénévole d’Action contre la faim dans le Territoire de Belfort, contactez Isabelle Soraru Tél. : 06 09 92 72 72 Courriel : isoraru@ actioncontrelafaim.org Plus d’informations sur www.actioncontrelafaim. org/fr/espace-jeunesenseignants tion est responsable de la mort de plus de 40 000 enfants chaque année, mais également en République centrafricaine, à Haïti et en Éthiopie. Dans le Territoire de Belfort, neuf établissements scolaires (collèges et écoles primaires) participeront à cette mobilisation. Le 22 mai, quatre d’entre eux aligneront des coureurs au départ de la Course contre la faim qui aura lieu au parc de la Douce. Ce n’est pas une compétition. Il n’y a ni chrono ni podium. L’essentiel est de participer et de faire de son mieux. « Nous avons besoin de bénévoles pour nous aider à organiser la course en termes de logistique, de communication et d’animation, que ce soit en amont pour la préparation ou le jour J », annonce Isabelle Soraru, chargée de projets jeunesse à Action contre la faim. Face à la multiplication des crises humanitaires dans le monde, chacun peut agir à son propre niveau. Devenir bénévole et porte-parole d’une cause est une manière d’agir. l N. G. LE MAGAZINE DU CONSEIL GÉNÉRAL DU TERRITOIRE DE BELFORT N°156 VivreleTerritoire 9
DOSSIER élections Élections départementales 2015 Les 22 et 29 mars, à l’occasion des élections départementales, les habitants du Territoire de Belfort éliront les conseillers départementaux chargés de diriger le Département. De nombreux changements interviennent à l’occasion de ce rendez-vous électoral. Le Territoire de Belfort compte dorénavant 9 cantons contre 15 auparavant. À l’issue de ce scrutin, 18 conseillers départementaux (deux par canton, de sexe différent) seront élus pour une période de six ans. Enfin, le nom de la collectivité évolue également. L’appellation « Conseil général » est remplacée par « Département » du Territoire de Belfort. Retrouvez tout ce qu’il convient de savoir sur les élections départementales 2015 dans le dossier du magazine Vivre le Territoire. P.12 Le Département, acteur du service public de proximité P.13 Le Département en question P.14 La nouvelle carte du Territoire LES ÉLECTIONS DÉPARTEMENTALES : UN RENDEZ-VOUS IMPORTANT ? MICRO TROTTOIR Si Pour les enjeux locaux Comme je viens d’arriver dans le Territoire de Belfort, je ne suis pas inscrite sur les listes électorales. C’est donc une des rares fois où je ne m’exprimerai pas. Je pense que c’est important de se mobiliser lors des rendez-vous électoraux, y compris ceux qui Flora, Belfort. concernent une échelle plus locale. Là, ce n’est pas la politique du gouvernement qui est en jeu, c’est la politique du territoire dans lequel on vit. Et d’un endroit à un autre, les enjeux ne sont pas les mêmes. » Si Pour participer à la vie démocratique Oui, car il s’agit de la vie du département qui concerne de nombreuses missions attribuées aux départements avec la décentralisation du pouvoir. Si beaucoup ne se déplacent pas, c’est à tort. Me concernant, content ou pas, je me déplacerai, car c’est encore le seul Jean-Claude, Belfort. moyen que j’ai de participer à la vie démocratique. J’ai appris que la parité allait être instaurée lors du scrutin. Je le respecte, mais je pense que ce n’est pas un cadeau fait aux femmes, sauf à les considérer comme des individus qui doivent bénéficier d’une loi pour être représentés dans la vie politique… » 10 VivreleTerritoire N°156 LE MAGAZINE DU CONSEIL GÉNÉRAL DU TERRITOIRE DE BELFORT



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :