[90] Vivre le Territoire n°154 déc 14/jan 2015
[90] Vivre le Territoire n°154 déc 14/jan 2015
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°154 de déc 14/jan 2015

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Conseil Général du Territoire de Belfort

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 3,3 Mo

  • Dans ce numéro : dossier solidarité... sur le terrain de la fraternité.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 6 - 7  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
6 7
TERRITOIRES actualités BASSINS D’ÉCRÊTEMENT DES CRUES Consignes de sécurité Les bassins d’écrêtement des crues de la Savoureuse ont été remis en service en 2014 et les vannes de sécurité ouvertes le 15 novembre dernier pour leur première campagne hivernale. Ils permettent de réduire le débit de la Savoureuse lors des périodes de crues et d’atténuer leseffetsd’éventuellesinondations. Toutes les précautions ont étéprisespourgarantirl’efficacité et la sûreté des ouvrages, cependant le risque zéro n’existe pas. C’est pourquoi un Plan particulier d’intervention (PPI) élaboré par la Préfecture du Territoire de Belfort en collaboration avecleDépartement,définitles moyens de secours à mettre en œuvre et les modalités de gestion dans les communes concernées (communes de Belfort, Chaux, Sermamagny et Valdoie) en cas d’incident sur l’un des bassins. Plusieurs zones ont été définies:jaune,orange,violette (cartes en ligne sur cg90.fr/bassin). Un document d’information comportant des consignes de sécurité est distribué aux personnes résidant à proximité. En cas de problème, les riverains concernés seront alertés par un message téléphonique et devront dès lors appliquer les consignes détaillées dans le document qui leur sera distribué par les mairies au cours du mois de décembre. Ils sont disponibles également sur simple demande auprès du Conseil général. Plus d’infos sur cg90.fr/bassin COLLÈGES À vos rames, prêts, partez ! La pratique de l’aviron dans le Territoire de Belfort n’est pas courante. Pourtant, près de 400 élèves de 5 e de six collèges du département s’y essayent cette année. « Nicolas Ledoux, professeur d’éducation physique et sportive au collège Simone Signoret à Belfort est à l’origine de ce projet », explique Caroline Valdenaire, responsable des bases nautique et de loisir du Malsaucy. Une initiative ambitieuse, soutenue par le Conseil général du Territoire de Belfort, qui s’inscrit dans le cadre des championnats du monde qui se dérouleront en France en 2015. « Depuis deux ans, la Fédération française d’aviron propose à toutes les classes de 5 e en France de participer à un challenge. Il s’agit de ramer sur la plus longue distance en 40 secondes. Les meilleures classes participeront à une compétition sur le site des championnats du monde et rameront avec des membres de l’équipe de France. ». Durant le premier trimestre, les enfants s’entraînent sur des ergomètres (sorte de rameurs très perfectionnés) prêtés par la Fédération et qui tournent dans les établissements participants. Les collégiens s’affronteront au niveau départemental sur la même épreuve qu’au niveau national. La meilleure équipe de chaque collège du Territoire remportera un stage de deux jours au Malsaucy qui se déroulera au mois de mars. L’occasion pour eux de pratiquer l’aviron en milieu naturel. Un nouveau défi départagera alors les équipes : une course de 200 mètres sur l’eau. Les deux meil- Le Conseil général soutient l’opération. Ici, le transport des ergomètres (photo) pour le collège René Goscinny à Valdoie. leures classes du département rencontreront l’équipe de France en mai 2015 pendant son entraînement sur le lac de Vouglans. « L’intérêt de cette activité repose également sur le fait qu’elle comporte un volet nutrition et santé », poursuit Caroline Valdenaire. Un thème à l’honneur dans notre département avec le cycle pluriannuel « bien manger dans le Territoire » proposé par le Conseil général. Durant leur séjour, les collégiens visiteront également la MDE et apprendront à fabriquer des barres énergétiques naturelles. l N. G. À SAVOIR Six collèges participent à l’opération « Rame en 5 e » : Simone Signoret, Rimbaud et Vauban à Belfort, Saint-Exupéry à Beaucourt, Camille Claudel à Montreux- Château, René Goscinny à Valdoie. Les championnats du monde d’aviron se dérouleront du 30 août au 6 septembre 2015 sur le lac d’Aiguebelette en Savoie. Pour tout renseignement complémentaire, vous pouvez contacter : Conseil général du Territoire de Belfort Direction de l’environnement Jean-François Azens : 03 84 90 93 33. Préfecture du Territoire de Belfort - Service interministériel de défense et de protection civile Aurélien Colle : 03 84 57 15 19. Nicolas Ledoux, Professeur d’éducation physique et sportive au collège Simone Signoret Les élèves sont très motivés « J’ai souhaité participer à cette opération car elle est intéressante à plusieurs titres. Les élèves s’entraînent sur du matériel très perfectionné qui afficheleursperformances,lescaloriesdépensées…. Elle fait le lien entre alimentation et pratique sportive et permet de mener un projet interdisciplinaire avec le programme de Sciences et vie de la terre (SVT) notamment. C’est également un beau challenge pour les enfants. Ils sont très motivés, très investis. Ils se donnent toutes les chances de pouvoir participer à toutes les étapes de ce projet et rencontrer l’équipe de France. À l’heure actuelle, même si nous ne sommes pas favoris, l’une des classes est 3 e au niveau national ». 6 VivreleTerritoire N°154 LE MAGAZINE DU CONSEIL GÉNÉRAL DU TERRITOIRE DE BELFORT
TERRITOIRES actualités NOUVEAUX HABITANTS Le Territoire de Belfort, un département qui sait recevoir ! Pierre Bepoix, chef du Groupement de prévention et d’analyse des risques au SDIS 90 Chaque automne, la Ville de Belfort et Belfort Tourisme s’associent au Conseil général du Territoire de Belfort pour accueillir les nouveaux habitants du département. Cette année, ce sont 60 familles et ainsi près de 100 personnes qui ont répondu à l’invitation. D’abord accueillis à Belfort Tourisme, Originaire de Besançon, je n’avais pas remis les pieds à Belfort depuis l’âge de 14 ans mais gardais un souvenir fort du Lion et de la Citadelle. Au gré de mutations professionnelles, l’opportunité s’est présentée de quitter la région parisienne pour le Territoire de Belfort, ce que nous avons fait avec soulagement, à la grande surprise de nos amis qui nous ont souhaité bon courage pour vivre dans le Grand Est ! Depuis octobre, mon épouse, ma filleetmoisommesravisdevivre parmi des habitants, des commerçants, accueillants, gentils, sans stress. J’ai quand même un regret,vousn’êtespasassezfiers de votre Territoire ! les participants, partagés en petits groupes, ont bénéficié d’une visite guidée de la Cité du Lion : aspects touristiques, gastronomiques, de loisirs mais également les différents sites de services publics leur ont été présentés. Ils ont ensuite rejoint la mairie de Belfort, où chacun a reçu un kit de bienvenue (documentation, pass’réductions, surprises…) Bien recevoir… nos futurs ambassadeurs Soigner l’accueil des nouveaux habitants est important à double titre : il facilite leur vie quotidienne et leur intégration et, lorsque ceux-ci se plaisent, il les fait devenir, en quelque sorte, les ambassadeurs de notre Département. « Des études menées au niveau national le prouvent » précise Véronique David, directrice de Belfort Tourisme, « le bouche-à-oreille est ce qui fonctionne le mieux pour promouvoir un territoire. Les nouveaux arrivants vont être amenés à parler à leurs familles et amis d’autres régions de leur nouveau cadre de vie. S’ils se plaisent, ils le présenteront favorablement et les encourageront à venir leur rendre visite. » l A. M. Des nouveaux habitants, ravis d’avoir été guidés à travers Belfort, chef-lieu du Territoire. APPARTEMENT TÉMOIN Dépensez votre énergie à faire des économies ! Pour faire baisser sa facture d’énergie, chaque geste compte ! Le pôle logement du Conseil général du Territoire de Belfort et la Maison départementale de l’environnement ont aménagé, rue Bizet à Belfort, un logement dédié aux économies d’énergie. Des ateliers « écogestes » s’y déroulent depuis novembre. Le logement « Éco-fortable » est à disposition par Territoire Habitat et a été garni par les entreprises d’insertion Envie et Insert-Vet. Des wattmètres, reliés aux appareils électriques, indiquent en temps réel leur consommation d’énergie et les pièces sont mises en scène : aux toilettes, une peinture murale bleue représente le volume réel de l’eau gaspillée lorsqu’une chasse d’eau fuit. Au salon, des moisissures factices illustrent l’importance de l’aération. Animés par Gaïa Énergies, les ateliers « écogestes » montrent que des réflexes simples font facilement baisser les factures énergétiques. Les panneaux pédagogiques, conçus par l’ADEME et le Conseil général du Jura, complètent le dispositif. Des ateliers pratiques pour contrer la précarité énergétique Ce logement pédagogique sensibilise À SAVOIR Le Fonds de Solidarité Logement (FSL) est destiné aux ménages qui rencontrent des difficultés pour assumer les dépenses liées au logement. L’aide est ponctuelle ; elle est directement versée au créancier. Les bénéficiaires devront se rendre disponibles pour participer à l’atelier « Ecogestes » afin de contribuer à la réduction de leurs dépenses énergétiques. les bénéficiaires du Fonds de Solidarité Logement (cf. encadré) aux économies d’énergie, dans un contexte où les charges liées au logement pèsent de plus en plus lourd sur le budget des familles. Delphine Boisson, chargée de développement au sein de la direction de l’économie, du partenariat et du logement au Conseil général, précise qu’« il est important que les personnes visualisent ce qu’elles consomment et qu’elles puissent prendre le contrôle de ces dépenses ». Ce type de démarche a d’ores et déjà été mis en place, notamment au sein de l’antenne de Beaucourt du PAS Sud Territoire. l A. M. Reportage photo sur www.cg90.fr LE MAGAZINE DU CONSEIL GÉNÉRAL DU TERRITOIRE DE BELFORT N°154 VivreleTerritoire 7



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :