[90] Vivre le Territoire n°150 jui/aoû 2014
[90] Vivre le Territoire n°150 jui/aoû 2014
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°150 de jui/aoû 2014

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Conseil Général du Territoire de Belfort

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 3,4 Mo

  • Dans ce numéro : dossier... en piste sur la FrancoVéloSuisse.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 8 - 9  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
8 9
TERRITOIRES actualités RENCONTRES DU TERRITOIRE L’actualité au cœur des débats dans le canton de Fontaine Accompagnés du maire de Fontaine, Pierre Fiertier, Anne-Marie Forcinal, conseillère générale et vice-présidente, et Yves Ackermann, président du Conseil général, ont répondu aux questions des habitants. La dernière des Rencontres du Territoire s’est déroulée dans le canton de Fontaine, à la salle des fêtes de la commune éponyme, où plus de 40 personnes s’étaient rassemblées le jeudi 5 juin 2014. Devant l’assemblée, le président du Conseil général, Yves Ackermann, accompagné de la 1 re vice-présidente et conseillère générale du canton Anne- Marie Forcinal, a débuté la rencontre en évoquant l’actualité de la réforme des collectivités territoriales qui annonce la suppression des Départements et la création des grandes régions. « Les dépenses sociales actuellement gérées par le Conseil général devront être transférées. Qui pourra les assumer ? La région sera administrée depuis Dijon alors que ces prestations nécessitent une grande proximité avec les habitants. Quant aux intercommunalités, certaines n’ont pas de moyens financiers. Comment conserver une égalité de service public ? », a souligné Yves Ackermannavant de conclure : « On ne réglera pas les problèmes budgétaires des communes et des intercommunalités en supprimant les Départements ». Certains maires présents ont également exprimé leurs inquiétudes quant à la mise en Le Conseil général va engager un diagnostic de l’état des gymnases municipaux. » œuvre de la réforme des collectivités territoriales. Poursuivant sa présentation, le président a ensuite détaillé l’ensemble des actions menées par le département dans le canton de Fontaine pour l’année 2014. Après l’achèvement du programme de modernisation « Contrat collèges », le Conseil général va engager un diagnostic de l’état des gymnases municipaux. Il permettra de lancer un nouveau programme de travaux pour mettre aux normes ces équipements sportifs utilisés par les collégiens et les associations. Soutien au développement économique et à l’emploi, environnement, aides aux personnes âgées et handicapées, transport… les personnes présentes ont pu constater l’ampleur de l’intervention départementale avant de poser à leur tour des questions plus ciblées aux élus présents. lC. R. À SAVOIR En tout, onze réunions publiques ont eu lieu cette année dans le cadre des Rencontres du Territoire. Les documents d’information diffusés pour l’occasion dans chaque canton ainsi que les comptes rendus des échanges sont consultables en ligne sur cg90.fr/rencontres. EXTRAITS Les présidents de départements ontils des moyens d’actions pour empêcher la disparition des Conseil généraux ? Yves Ackermann, Président du Conseil général : Tout d’abord, il faut savoir que la gestion des départements par une assemblée délibérante est inscrite dans la Constitution française. Le Gouvernement a donc deux solutions pour réformer la Constitution. Soit il organise un référendum, soit il réunit l’Assemblée nationale et le Sénat en congrès pour en voter la modification. Donc, pour le moment, les départements ne peuvent pas disparaître, sauf à les déposséder petit à petit de leurs compétences. La bataille qui s’annonce est donc celle de la préservation de nos actions de service public de proximité. Les collectivités locales doivent allier leurs forces pour y parvenir, et là, je défends personnellement la création d’un Pôle métropolitain de l’Aire urbaine, soit un bassin de vie de 300 000 habitants minimum. Serait-il possible d’obtenir la gratuité du péage de Fontaine pour les camions de transport locaux qui se rendent à l’Aéroparc ? Anne-Marie Forcinal, 1 re vice-présidente déléguée au transport : Nous sommes déjà intervenus auprès de la société APRR qui gère l’autoroute A36. Malheureusement, c’est une société désormais privée qui n’y a pas d’intérêts. En créant un passage gratuit pour l’Aéroparc, l’entreprise a estimé qu’elle pouvait perdre environ 10% des paiements. Elle nous a donc demandé une compensation financière pour créer une sortie gratuite, dont le montant s’est révélé exorbitant ! Toutefois, il reste une solution pour les camions locaux qui passent régulièrement le péage de Fontaine. Il s’agit de l’abonnement « T » dont le tarif est avantageux. 8 VivreleTerritoire N°150 LE MAGAZINE DU CONSEIL GÉNÉRAL DU TERRITOIRE DE BELFORT
TERRITOIRES actualités HANDICAP Les félicitations pour la MDPH En cette période d’examens de fin d’année, la Maison départementale des personnes handicapées (MDPH) a reçu les félicitations unanimes du jury. Mardi 3 juin, une cérémonie conviviale a réuni une trentaine de personnes autour de Daniel Feurtey, Vice-président chargé des personnes âgées et des personnes handicapées au Conseil général et de Martine Debros, Directrice de la délégation départementale de l’APF (Association des paralysés de France). Cette dernière a félicité le service du Conseil général pour la qualité de son travail salué par un collectif d’associations. Elle a expliqué la démarche initiée par l’APF. « Nous avons constaté l’existence de disparités importantes d’un département à l’autre sur le plan national en termes de fonctionnement et de gestion de la prestation de compensation du handicap, des modalités d’accueil et d’évaluation des besoins, etc. Les délégations départementales de l’APF ont été mobilisées pour établir un diagnostic. Dans le Territoire de Belfort, nous avons ainsi Martine Debros (deuxième en partant de la gauche), directrice de la délégation départementale de l’Association des paralysés de France (APF) a félicité la Maison départementale des personnes handicapées en présence des associations partenaires et de Daniel Feurtey (à droite). À SAVOIR En 2013, la Maison départementale des personnes handicapées a accueilli 5377 personnes, soit une moyenne de 448 visiteurs par mois. Dans la même période, 1030 appels téléphoniques ont été reçus. Des chiffres en augmentation constante. mobilisé nos partenaires associatifs ». Il s’agit de l’UNAFAM, l’association Valentin Haüy, l’association des accidentés de la vie (FNATH), l’ADAPEI, l’association des parents d’enfants déficients auditifs (APEDA) et l’association pour adultes et jeunes handicapés (APAJH). Le résultat est sans appel : « l’ensemble des associations témoigne du bon fonctionnement de la MDPH du Territoire de Belfort. La présence de référents, l’un sportif, l’autre culturel et de professionnels formés à la langue des signes ainsi que la polyvalence des salariés sont particulièrement appréciées », poursuit Mme Debros. Daniel Feurtey a souligné quant à lui le rôle fédérateur de la MDPH auprès des différentes structures et acteurs locaux. « Les professionnels assurent leur mission avec la conscience que derrière leurs décisions il y a une famille, des enfants. La taille du département permet une grande proximité. On est vraiment dans l’accompagnement et pas seulement dans la compensation ». Une jolie reconnaissance pour ces professionnels souvent confrontés à des situations délicates. l N. G. Maison départementale des personnes handicapées Tour R6 – 3 e étage Centre des 4 As Rue de l’As de Carreau 90000 Belfort Tél : 03 70 04 89 89 Plus d’informations sur cg90.fr/handicap TERRITOIRE HABITAT Des compteurs intelligents pour maîtriser la consommation d’eau Part importante dans les charges, coûts et difficultés de gestion… la maîtrise de la consommation de l’eau est un véritable enjeu pour Territoire Habitat. Entre janvier 2011 et décembre Installé sur le compteur d’eau chaude ou froide, le compteur calcule la consommation en temps réel. 2012, 18 000 compteurs d’eau intelligents ont été installés dans 8 898 logements sur le département. Une innovation technologique qui permet de relever chaque mois la consommation d’eau sans pénétrer dans l’appartement : les compteurs sont équipés d’un module radio qui communique les informations vers un lieu de stockage puis les transmet via les réseaux mobiles. Un système beaucoup moins contraignant pour tout le monde, à commencer par le locataire qui n’est plus obligé de rester à son domicile pour permettre la relève du compteur. Exit le système de provision basé sur la consommation de l’année précédente avec une régularisation et un risque de forte somme d’argent à verser. Chaque mois, le locataire reçoit la facture de ce qu’il a réellement consommé le mois précédent et prend ainsi conscience du coût d’une utilisation excessive de l’eau. Après une année de À SAVOIR Un simulateur de consommation est disponible sur le site Internet de Territoire Habitat (www.th90.fr). En quelques clics, le locataire, peut de manière ludique, évaluer sa consommation d’eau (résultat informatif selon une moyenne de données nationales). fonctionnement, une baisse de près de 10% de la consommation d’eau a été enregistrée (soit 54 000 m 3 et 190 000 €). Ce nouveau système facilite également la détection d’anomalies telles que fuites d’eau ou consommation excessive. En 2013, 215 alertes par courrier personnalisé ont été envoyées aux gros consommateurs à partir des données transmises. 80% des foyers prévenus ont dès lors réduit leur consommation, économisant ainsi jusqu’à 15 € par mois. Cette initiative d’une ampleur inédite en France a fait des émules puisque les offices publics de l’habitat de Dijon, Vesoul et Troyes vont également passer à la télérelève. l N. G. Territoire Habitat 44 bis, rue Parant 90000 Belfort Tél : 03 84 36 70 00 LE MAGAZINE DU CONSEIL GÉNÉRAL DU TERRITOIRE DE BELFORT N°150 VivreleTerritoire 9



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :