[90] Vivre le Territoire n°150 jui/aoû 2014
[90] Vivre le Territoire n°150 jui/aoû 2014
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°150 de jui/aoû 2014

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Conseil Général du Territoire de Belfort

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 3,4 Mo

  • Dans ce numéro : dossier... en piste sur la FrancoVéloSuisse.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 14 - 15  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
14 15
DOSSIER FrancoVéloSuisse La petite reine qui rapproche les territoires À Bourogne, la FrancoVéloSuisse bénéficie d’un cadre forestier apprécié des cyclistes. ITINÉRAIRE Initié par le Territoire de Belfort et la République et Canton du Jura, la FrancoVéloSuisse réunie autour d’un même axe des populations séparées par la frontière, donnant corps à un bassin de vie franco-suisse. À la fois voie verte et véloroute, elle séduit tout autant les familles, que les sportifs à deux roues et les cyclotouristes. ç Catherine Robet De Belfort à Porrentruy en passant par Delle, la FrancoVélo- Suisse se déroule sur 40 km. « L’idée de réaliser un itinéraire cyclable transfrontalier relève d’une volonté partagée entre la République et Canton du Jura et le Territoire de Belfort de rapprocher les territoires et les populations des deux côtés de la frontière, » explique Christian Reynaud, directeur des transports et déplacements au Conseil général. Belfort et Porrentruy sont donc dorénavant reliés par la magie de la petite reine. Depuis la cité du Lion, l’occasion est donnée de passer la frontière et de partir à la découverte de la Vallée de l’Allaine, des vignobles de Buix, des fermes du XIX e siècle, de l’architecture gothique de Courchavon… Un parcours bucolique et verdoyant jusqu’au Château de Porrentruy, la cité des Princes-Évêques. Nos voisins helvètes sauront également regarder sous un autre angle les collines du Sundgau jalonnées d’étangs qui s’ouvrent sur la Trouée de Belfort, admirer la maison des cariatides à Delle, bifurquer sur l’Eurovélo 6, en direction de Nantes ou Budapest… Les points d’intérêt ont de quoi ravir les cyclotouristes. Sur le plan local, la FrancoVéloSuisse s’intègre dans Belfort et Porrentruy sont donc dorénavant reliés par la magie de la petite reine. » un environnement exceptionnel. D’un grand confort de roulement, elle dispose d’un revêtement en enrobé et ses pentes n’excédent par 5%. Traversant les cœurs de villages, elle passe à proximité des principaux établissements et équipements publics, des commerces et des sites d’activités. Elle permet ainsi une réelle alternative à l’usage de la voiture pour les trajets quotidiens. En site propre sur la majeure partie de son tracé, elle constitue un véritable espace de loisirs de plein air, totalement sécurisé et très bien balisé. l Michèle Greif, présidente de l’association Véloxygène De nombreux avantages. « L’objectif de notre association est de promouvoir l’usage du vélo pour les déplacements quotidiens. À ce titre, la FrancoVéloSuisse réunit de nombreux avantages. Son revêtement est parfaitement adapté, lisse et propre pour circuler sans risquer des projections de terre. Elle permet de rejoindre des sites importants, comme l’Université de Technologie Belfort-Montbéliard à Sevenans. Nous avons d’ailleurs un adhérent qui habite Valdoie et qui se rend chaque jour à Bourogne sur son lieu de travail à vélo ! Le fléchage est également très bien fait, il faudrait juste encore ajouter des panneaux pour indiquer aux cyclotouristes où se restaurer et faire quelques courses, car c’est très difficile de s’orienter et de suivre une carte en tenant son guidon ! Un autre avantage, et là c’est important pour les familles avec enfants, réside dans sa conception en site propre, à l’écart des voitures. Cela permet des belles balades, surtout entre Morvillars et Delle. » INFRASTRUCTURE Derniers ajustements côté suisse Grâce aux fonds européens du programme Interreg IV, les aménagements nécessaires à la construction de la partie française de la FrancoVéloSuisse, soit 26 km de piste, auront duré 10 ans. Les premiers coups de pioche ont été donnés en 2004, et les derniers tronçons entre La Jonxion et Bourogne puis entre Grandvillars et Thiancourt ont été inaugurés à l’automne dernier. Du côté de la République et Canton du Jura, la réalisation des infrastructures reliant Porrentruy à Delle sur 14 km, est freinée par certaines difficultés telles que des acquisitions foncières et des contraintes liées à une topographie compliquée par endroits. Si un tiers de l’itinéraire emprunte la route cantonale qui relie Porrentruy à Boncourt, tout aura été mis en œuvre par la République et Canton du Jura pour sécuriser le passage des cyclistes, en profitant pour cela du report de trafic lié à l’ouverture de l’autoroute Transjurane prévue fin 2014. Les services des Ponts et Chaussées estiment que la route cantonale perdra ainsi jusqu’à 70% de son trafic routier. D’ici 2015, les derniers aménagements seront mis en chantier pour être terminés dans les meilleurs délais. D’ores et déjà, la FrancoVéloSuisse fait partie intégrante du réseau confédéral « La Suisse à vélo » et constitue le prolongement de l’itinéraire 64 qui, depuis Kandersteg, au pied du Lötschberg en Suisse, rejoint désormais Belfort. 14 VivreleTerritoire N°150 LE MAGAZINE DU CONSEIL GÉNÉRAL DU TERRITOIRE DE BELFORT
DOSSIER FrancoVéloSuisse TOURISME Une piste tout en un Plus qu’une simple piste cyclable, la FrancoVéloSuisse porte en elle un véritable enjeu de développement touristique. Que ce soit en matière d’hôtellerie et d’hébergement, d’animation et d’événements saisonniers, ou encore de découverte et de valorisation du patrimoine, elle constitue un véritable produit d’appel pour le tourisme « vert ». Pour la promouvoir auprès du grand public et des agences de voyages spécialisées, le Conseil général et la République et Canton du Jura (Suisse) ont chargé Belfort Tourisme de concevoir une offre complète. « Notre mission a été de développer un réseau de services, explique Véronique David, directrice de Belfort Tourisme. Nous avons par exemple défini un label de qualité qui, en s’appuyant sur un cahier des charges très précis, garantit le meilleur accueil aux cyclistes de l’espace transfrontaliers et bien évidemment aux cyclotouristes de passage. » Du kit de réparation d’urgence au garage à vélos dans les gîtes, les campings ou les restaurants, en passant par les sanitaires, les points d’eau potable et, bien sûr, les réparateurs de vélos, tout a été pensé pour les besoins du cycliste. « À ce jour, 50 établissements ou sites d’intérêt touristique ont été labellisés autour de la Franco- VéloSuisse et des sept boucles qui ont été développées de part et d’autre de la frontière », poursuit la directrice. Du patrimoine à la gastronomie, des sites naturels aux curiosités architecturales, en Suisse comme dans le Territoire de Belfort, chacun pourra pédaler à son rythme et sans frontière. l À SAVOIR Entre Vosges, Alsace, Ajoie et Jura, les sept boucles de la FrancoVéloSuisse totalisent 300 km d’itinéraires jalonnés. Marie-Thérèse Rerat, Gérante de l’Hôtel-restaurant La Cigogne à Miécourt (Suisse) « Nous sommes ici à 15 minutes de Porrentruy. Jusqu’à présent, j’ai une clientèle qui vient essentiellement de Suisse et plus précisément de Bâle, qui prend la direction des Franches Montagnes. Il y a aussi des Français qui empruntent cette route pour rentrer en Des itinéraires au cœur de la nature. France par Delémont, tel que ce groupe de malvoyants en tandem, qui vient régulièrement depuis le Territoire de Belfort. Il trouve ici un garage pour stationner leurs vélos à l’abri et peuvent reprendre des forces en mangeant des spécialités locales ou en passant une nuit. Être identifié autour de la FrancoVéloSuisse va permettre de faire connaître aux cyclotouristes tous ces itinéraires magnifiques au cœur de la nature. » ITINÉRAIRE 7 boucles sur un plateau La FrancoVéloSuisse porte le numéro 64 du réseau « La Suisse à Vélo ». S’y ajoute un chiffre pour chacune de ses déclinaisons locales qui constituent une boucle touristique.• La cité du lion (N°641) – très facile 16 km de piste en site propre accessibles aux familles avec enfants pour une découverte du patrimoine belfortain. Circuit de 1 h 30.• Les trois voies vertes (N°642) – facile 23 km en site propre accessible aux familles avec enfants pour une balade au fil de l’eau. Circuit de 2 h 20.• Balade au pied des Vosges (N°643) – facile 48 km avec un maximum de 200 mètres de dénivelé. Plutôt réservé aux familles sans enfant. Circuit à la demi-journée (3 h).• Les étangs du Sundgau (N°644) – moyen 37 km à faire entre adultes avec environ 200 mètres de dénivelé. Nombreux passages en sous-bois et aux bords des étangs. Circuit de 2 h 30.• Entre Alsace et Jura (N°645) – moyen à difficile 89 km allant jusqu’à 500 mètres de dénivelé pour découvrir la gastronomie et les villages typiques du Sundgau. Circuit à la journée pour les sportifs, sur deux à trois jours pour les familles.• Boucle de l’Ajoie (N°646) – moyen 45 km avec moins de 300 mètres de dénivelé dans un secteur très boisé de la vallée de l’Allaine. Circuit à la demi-journée (3 h).• Sur les traces des dinosaures (N°647) – moyen 56 km pour les cyclotouristes avec environ 400 mètres de dénivelé. Passage au Préhisto-Parc et dans un élevage de bisons. Circuit à la demi-journée (4 h). La FrancoVéloSuisse est raccordée à l’itinéraire confédéral 64 du réseau « La Suisse à vélo ». LE MAGAZINE DU CONSEIL GÉNÉRAL DU TERRITOIRE DE BELFORT N°150 VivreleTerritoire 15



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :