[90] Vivre le Territoire n°150 jui/aoû 2014
[90] Vivre le Territoire n°150 jui/aoû 2014
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°150 de jui/aoû 2014

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Conseil Général du Territoire de Belfort

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 3,4 Mo

  • Dans ce numéro : dossier... en piste sur la FrancoVéloSuisse.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 12 - 13  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
12 13
DOSSIER FrancoVéloSuisse PISTE CYCLABLE La FrancoVéloSuisse représente bien plus qu’une liaison cyclable de 40 kmentre Belfort et Porrentruy en Suisse. Objet de valorisation touristique et patrimoniale, de part et d’autre de la frontière, elle reflète l’étroite collaboration entre le Territoire de Belfort et le Jura suisse. ç Pauline Moiret-Brasier Un projet en tandem La semaine pour se rendre au travail ou à l’école, le week-end pour une balade en famille ou pour une sortie sportive… Dans le Territoire de Belfort, la pratique du vélo ne dégonfle pas, avec près de 400 000 passages enregistrés en 2013 par les compteurs installés le long des pistes cyclables. La pratique est encouragée par la multiplication des itinéraires au cours des dix dernières années. De 27 km en 2002, le réseau départemental s’étend aujourd’hui sur 65 km de véloroutes et voies vertes. Il est construit autour de deux axes majeurs : l’EuroVélo6 qui traverse le département sur une dizaine de kilomètres d’est en ouest et la FrancoVéloSuisse du nord au sud. Le tout forme un ensemble d’itinéraires distincts, confortable et sécurisé, qui offre parallèlement à la pratique de loisirs, une alternative à la voiture pour les déplacements au quotidien. Le Conseil général poursuit aujourd’hui le développement des pistes cyclables au Nord du département avec un projet de liaison Malsaucy- Giromagny actuellement en cours d’étude. Le vélo pour passer les frontières Grand projet initié dès 1999 par le Conseil général et la République et Canton du Jura suisse, la FrancoVéloSuisse a été achevée côté français fin 2013. Depuis Belfort, elle traverse Danjoutin, Andelnans, Sevenans, Moval et la gare TGV, croise l’EuroVélo6 au niveau de Bourogne et continue son chemin jusqu’à Delle par Morvillars, Grandvillars et Thiancourt. 25 km au terme desquels la piste s’ouvre en direction de la Suisse à hauteur de Boncourt. « Cet itinéraire a été pensé pour servir non seulement aux petits déplacements dans un rayon local de 5 km, mais aussi à l’usage transfrontalier », souligne Christian Reynaud, directeur des transports et déplacements au Conseil général. À terme, l’itinéraire se prolongera jusqu’à Porrentruy en Suisse, soit environ 40 km depuis Belfort. « Nos deux régions possèdent le potentiel pour attirer les cyclotouristes de part et d’autre de la frontière. Cet itinéraire a été pensé pour servir non seulement aux petits déplacements dans un rayon local de 5 km, mais aussi à l’usage transfrontalier. » PRATIQUE La FrancoVéloSuisse mode d’emploi Pour découvrir toutes les richesses de la FrancoVéloSuisse, Belfort Tourisme met à disposition un dépliant présentant une carte complète de l’itinéraire sur laquelle sont répertoriés tous les points d’intérêt et les services mis à disposition. Les internautes peuvent également concevoir leur balade sur le site Internet de la FrancoVéloSuisse, spécialement créé pour promouvoir l’itinéraire transfrontalier. Et pour tous ceux qui souhaitent prendre le départ pour une escapade en Suisse, le site Internet « Suisse Mobile – La suisse à vélo » ouvre les portes d’un réseau cyclable fort de 9 000 km. À vos guidons ! Le Territoire de Belfort étant traversé par l’EuroVélo6. On peut imaginer de les faire venir depuis Bourogne sur l’axe Franco/Suisse, afin de découvrir les richesses de Delle et de Porrentruy. » Côté français, la FrancoVélo- Suisse aura nécessité un investissement départemental de 9,6 millions d’euros, auxquelles les communes, les communautés de communes et la Région ont contribué. L’Europe a soutenu le projet pour plus de 3 millions d’euros via les fonds Feder- Interreg, soit plus d’un tiers de l’investissement au titre de la dimension transfrontalière du projet. Des perspectives communes Les deux collectivités ont, dès 2005 débuté leur réflexion sur la mise en valeur de l’itinéraire. En 2013, le Territoire de Belfort et son homologue helvète ont entamé la phase de promotion, une mission confiée à Belfort Tourisme (voir p15). Mise en place de boucles cyclotouristiques autour de l’axe transfrontalier, édition de brochure trilingue (française, allemande, anglaise), naissance d’un site Internet (www.francovelosuisse.com) avec cartographie interactive… « Le tout est destiné à faire de la FrancoVéloSuisse un véritable produit cyclotouristique et à générer de la notoriété et des retombées économiques », ajoute Véronique David, directrice de Belfort Tourisme. Côté Suisse, les travaux seront terminés à l’horizon 2015 (voir p14). « La FrancoVélo- Suisse se trouve déjà raccordée à l’itinéraire 64 du réseau national de cyclotourisme développé par la Fondation Suisse mobile, notre conseiller et partenaire pour le développement des mobilités douces sur le territoire helvète », précise Michel Friche, pilote de projet pour la République et Canton du Jura Suisse. Portée par un tracé et des ambitions communes, la FrancoVéloSuisse est un exemple concret du rapprochement entre les deux territoires, qui songent à faire du tourisme, un volet clé de la coopération transfrontalière. l Belfort Tourisme 2 bis rue Clémenceau à Belfort Tél. 03 84 55 90 90 www.belfort-tourisme.com Renseignements www.francovelosuisse.com www.veloland.ch 12 VivreleTerritoire N°150 LE MAGAZINE DU CONSEIL GÉNÉRAL DU TERRITOIRE DE BELFORT
DOSSIER FrancoVéloSuisse 2 QUESTIONS À Anne-Marie Forcinal 1 re vice-présidente du Conseil général, déléguée aux transports et aux déplacements. Vivre le Territoire : Quelle est l’ambition de la politique départementale en matière de déplacement et tout particulièrement en matière de pistes cyclables ? Anne-Marie Forcinal : Le développement des pistes cyclables est l’un des axes majeurs de la politique d’aménagement du Territoire initiée par le Conseil général après les années 2000. Nous avons la chance de vivre dans un département aux paysages naturels et variés, c’est pourquoi leur réalisation a longtemps été orientée vers la pratique de loisirs. Ce fut le cas avec la réalisation de la Coulée verte en 1990. Dès 2003, cette politique a ensuite évolué vers une « pratique utilitaire » avec l’ambition de créer une alternative de transport et de déplacement, respectueuse de l’environnement. Il s’agit de privilégier la réalisation de tracés de village à village pour les déplacements domicile/travail ou établissements scolaires, tout en maintenant la vocation initiale ouverte aux loisirs, au sport et au tourisme. Le réseau départemental compte à ce jour 63 km de pistes, la plupart réalisées en site propre. Enfin, la volonté des élus est de confier leur élaboration à des techniciens amateurs de vélos pour être au plus près des attentes des usagers. Actuellement, nous poursuivons la construction du réseau cyclable au Nord du département avec le projet de liaison Malsaucy-Giromagny dont les études sont en cours. Patrimoine, sites naturels et touristiques, villages typiques… la FrancoVéloSuisse promet de belles balades à vélo tout au long de ses 40 km de piste. Vivre le Territoire : De nombreux projets tels que la FrancoVéloSuisse illustrent le dynamisme des relations entre le Territoire de Belfort et le Canton du Jura Suisse. Quels sont les enjeux de cette coopération transfrontalière ? A.-M. F. : Nous collaborons sur de nombreux dossiers que ce soit dans le domaine de la santé avec l’hôpital Nord Franche-Comté, de l’économie avec l’installation de Swatch à Boncourt, des transports avec l’autoroute Transjurane et la ligne Belfort-Delle, mais aussi de la culture, comme le montrent les projets artistiques transfrontaliers. Je tiens à souligner le rôle de l’Europe qui permet à notre collectivité de mener à bien ces projets de coopération. La FrancoVéloSuisse a fait l’objet d’un financement Feder-Interreg de plus de 3 millions d’euros. Ces fonds interviennent car le projet existe au-delà de l’infrastructure. L’enjeu est non seulement de faire découvrir l’espace transfrontalier, mais aussi d’offrir des services de qualité aux usagers (hébergement, restauration, réparation, boucles cyclotouristiques) le long de l’itinéraire. La FrancoVéloSuisse est un bel exemple d’ouverture vers le Jura Suisse. Nous travaillons en bonne intelligence pour la réalisation et le succès d’autres projets qui nous concernent de part et d’autre de la frontière. l LE MAGAZINE DU CONSEIL GÉNÉRAL DU TERRITOIRE DE BELFORT N°150 VivreleTerritoire 13



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :