[90] Vivre le Territoire n°149 juin 2014
[90] Vivre le Territoire n°149 juin 2014
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°149 de juin 2014

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Conseil Général du Territoire de Belfort

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 6,6 Mo

  • Dans ce numéro : du 4 au 6 juillet, Eurocks paradise !

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 18 - 19  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
18 19
ENVIRONNEMENT rivières Allaine et Vendeline Et l’eau reprendra son cours… AMÉNAGEMENT En juin débuteront les travaux de restauration morphologique sur les rivières de l’Allaine, à Delle et de la Vendeline à Réchésy. La remise en état des cours d’eau fait partie des actions déclinées par le Conseil général dans le cadre du Contrat de rivière Allaine piloté par la Communauté de communes du Sud-Territoire, afin d’en restituer les qualités biologiques et environnementales. ç Pauline Moiret-Brasier Le développement économique des territoires a toujours été conditionné par l’utilisation des ressources naturelles, notamment hydrauliques. Par le passé, l’eau a été employée comme force motrice par l’industrie, utilisée à des fins agricoles pour irriguer, puis en partie abandonnée du fait des évolutions technologiques. Les cours d’eau du Territoire de Belfort ont À LIRE SUR WWW.CG90.FR/ALLAINE > RUBRIQUE « RIVIERES » Compte-rendu de la réunion publique Les travaux de restauration morphologique de l’Allaine à Delle et de la Vendeline à Réchésy auront lieu entre juin et septembre 2014. Ils ont été organisés en collaboration avec les mairies de Delle et Réchésy de manière à limiter la gêne occasionnée aux riverains des chantiers. Afin de les informer sur le projet et le détail de travaux, une réunion publique organisée par le Conseil général s’est tenue le 7 mai à la salle des fêtes été déplacés pour permettre le développement urbain, rectifiés pour faciliter l’exploitation agricole, surcreusés dans l’espoir de limiter les inondations... Au fil des siècles, ceci a progressivement réduit leur qualité morphologique et perturbé leur fonctionnement. La qualité biologique des cours d’eau, l’assurance de ressources en eau potable suffisantes ainsi qu’une meilleure sécurité des habitants face aux crues nécessitent aujourd’hui de rétablir, là où c’est possible, le caractère naturel des rivières. « Il ne s’agit pas de nier ce qui a permis pendant des années le développement du département mais de restituer la qualité et la quantité de l’eau, la biodiversité et la valeur paysagère. Négligés par le passé, ces aspects sont La restauration morphologique des cours d’eau fait partie des nombreuses actions déclinées dans le cadre du Contrat transfrontalier de rivière Allaine. » de la mairie de Delle. Le compte rendu de cette présentation avec les questions/réponses abordées par le public à cette occasion est consultable sur le site internet du Conseil général (www.cg90.fr/allaine). Les dossiers d’enquête publique et le document d‘information qui expliquent en détail le projet et les enjeux dans chaque commune sont également téléchargeables. aujourd’hui un gage de qualité et d’attractivité pour le Territoire de Belfort », souligne Jean-François Azens, responsable du service Ouvrages hydrauliques, eau et milieux aquatiques au Conseil général. Remise en forme La restauration morphologique des cours d’eau fait partie des nombreuses actions déclinées dans le cadre du Contrat transfrontalier de rivière Allaine, qui a été signé en 2010 par le Conseil général et la République et Canton du Jura suisse et ses partenaires. Le Contrat est animé par la Communauté de communes du Sud Territoire. « Il s’agit d’appréhender l’eau dans sa globalité en prenant en compte différentes problématiques : de l’agriculture à l’assainissement en passant par le problème des inondations, de pénurie, de qualité des cours d’eau ». Les premières rivières à faire l’objet d’une « remise en forme » sont l’Allaine, au niveau de Delle et la Vendeline, du côté de Réchésy. Ces deux zones, classées Natura 2000, possèdent des caractéristiques qui permettent de s’appuyer sur des exemples concrets de réalisation ayant porté leurs fruits, sur l’Allaine à Boncourt (Suisse) et sur le Drugeon dans le Haut-Doubs. Des travaux de juin à septembre À Delle, l’Allaine possède aujourd’hui un tracé très rectiligne : « La rivière a perdu près de 15% de son linéaire d’origine », explique Stéphanie Vernier, ingénieure chargée de projet au 18 VivreleTerritoire N°149 LE MAGAZINE DU CONSEIL GÉNÉRAL DU TERRITOIRE DE BELFORT
ENVIRONNEMENT rivières Au fil des siècles, l’Allaine à Delle a perdu près de 15% de son linéaire d’origine. Conseil général. « Son fond et ses berges ont été intégralement artificialisés, transformant le cours d’eau en un simple chenal. » Le projet consiste notamment à diversifier le fond du lit, recréer des méandres, supprimer les seuils qui empêchent les organismes vivants de circuler, implanter des rochers pour dynamiser l’écoulement, puis recréer des zones de prairies inondables pour limiter l’impact des crues. La passerelle du centreville sera quant à elle rehaussée, afin qu’elle ne soit plus un obstacle pour les crues, et sera donc hors service pendant les travaux. En ce qui concerne la Vendeline à Réchésy, « au fil des siècles le cours d’eau, a été déplacé dans le canal du moulin. Le lit de la rivière est trop profond, les berges instables et une chute très haute s’est formée par l’érosion. Ceci empêche notamment les poissons de remonter la rivière pour se reproduire ». Le projet est scindé en deux parties : l’une en amont, qui consiste à replacer la rivière dans son lit d’origine et l’autre en aval à rehausser et resserrer le lit actuel trop vaste. L’ensemble des travaux s’étalera sur trois mois, de juin à septembre. Des pêches de sauvegarde auront lieu préalablement afin de préserver la faune piscicole existante. Des bénéfices mesurables Après les travaux, les premiers bénéfices des actions de restauration morphologique ne tarderont pas à se manifester. Le retour de la biodiversité et l’augmentation des populations de poissons (comme les études ont pu le démontrer le long de l’Allaine, côté suisse) en seront les premiers indices. Ces travaux contribueront aussi à l’atténuation des crues, et au remplissage des nappes phréatiques. Mieux oxygénée, l’eau de la rivière révélera ses capacités d’autoépuration. Autant de bénéfices qui, associés à d’autres programmes ANIMATIONS Si l’Allaine m’était contée… Les projets de restauration de l’Allaine et de la Vendeline s’accompagnent d’animations proposées par la Médiathèque de Delle. Dans la continuité des actions de mars et d’avril (Exposition photographique, jeu interactif des Gardiens de l’eau animé par la Maison départementale de l’environnement, ateliers d’écriture), la Médiathèque poursuit son exploration de l’Allaine au mois de juin. Après une première formule autour de l’histoire du Seigneur des Sources (mercredi 4 juin), les conteuses Mapie Caburet et Emmanuelle Filippi reviendront avec une nouvelle formule spécialement créée pour Delle. Une balade contée réalisée à partir des ateliers d’écriture est programmée dimanche 29 juin à partir de 15h (départ du parking situé derrière la mairie de Delle). A noter qu’une visite de chantiers sera également programmée au cours de l’été. menés dans le cadre du Contrat de rivière Allaine (entretien et restauration de la ripisylve, lutte contre les plantes invasives) permettront à l’eau comme à l’histoire de suivre leurs cours. l LE MAGAZINE DU CONSEIL GÉNÉRAL DU TERRITOIRE DE BELFORT N°149 VivreleTerritoire 19



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :