[90] Vivre le Territoire n°145 février 2014
[90] Vivre le Territoire n°145 février 2014
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°145 de février 2014

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Conseil Général du Territoire de Belfort

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 3,4 Mo

  • Dans ce numéro : cultures collèges, l'art de grandir.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 22 - 23  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
22 23
CULTURE opération Iceberg Le Territoire brise la glace MUSIQUE L’opération Iceberg est destinée à promouvoir l’accompagnement et la professionnalisation des artistes émergents à l’échelle du Grand Est. Une aventure originale, cosignée par les Eurockéennes et la Fondation romande pour les chansons et les musiques actuelles. ç Pauline Moiret-Brasier À SAVOIR Les sept groupes actuellement sélectionnés pour Iceberg sont : The Wooden Wolf (Mulhouse/FR), Billie Bird (Lausanne/CH), D-Bangerz (Mulhouse/FR), Murmures Barbares (Neufchâtel/CH), Sunless (Dijon/FR), Cottow Claw (Besançon/FR) et Verveine (Vevey/CH). D’ici au mois de juin, deux autres formations viendront compléter la liste. Prenez de jeunes artistes surfant sur le courant des musiques actuelles et révélez-en le talent par le biais d’un accompagnement artistique et technique digne de ce nom. « L’opération Iceberg est une mission qui sonne comme un James Bond », se plaît à décrire Jean-Paul Roland, directeur du festival les Eurockéennes. C’est une autre façon de penser l’émergence de groupes de musique. Il ne s’agit plus uniquement de propulser de fraîches formations dans l’ambiance exaltée d’un festival, mais plutôt de suivre leur évolution jusqu’à leur entrée dans un circuit professionnalisé. L’équipe des Eurockéennes s’est dans un premier temps appuyée sur l’expérience des « clubs partenaires ». Faisant déjà partie de l’aventure GéNéRiQ, la Poudrière à Belfort, le Noumatrouff à Mulhouse, la Rodia à Besançon et la Vapeur à Dijon ont été chargés de dénicher de jeunes artistes aux projets musicaux séduisants. « Nous voulions aussi apporter une dimension internationale à ce projet, en s’appuyant sur la proximité géographique de la Suisse et de son expérience en matière de diffusion musicale hors des frontières nationales », ajoute le directeur. C’est ainsi qu’est née l’opération Iceberg, initiée conjointement avec la Fondation romande pour les chansons et les musiques actuelles (FCMA), avec l’appui technique du Conseil général du Territoire de Belfort. « Depuis 2007, la Poudrière possède une politique d’accompagnement à travers le dispositif SPAAM (Soutien aux pratiques musicales en amateur et accompagnement des musiciens). Celui-ci permet de suivre l’évolution des artistes, principalement issus de la scène locale. C’est donc un travail de proximité pour lequel nous mettons à disposition nos compétences et équipements, afin de les accompagner de façon personnalisée (ateliers, séances de coaching vocal, accompagnement à la répétition avec un Sandrine Dupuy directrice de la Poudrière « Unir nos forces au service des groupes » musicien conseil, etc.). Iceberg nous offre aujourd’hui la possibilité d’enrichir nos pratiques et de les appliquer à plus grande échelle. Nous bénéficions du savoir-faire des partenaires du Grand Est mais aussi de l’expertise des Eurockéennes, de la FCMA, notamment en matière d’export des groupes à l’international. Dans le cadre de l’opération Iceberg, la Poudrière a récemment accueilli The Wooden Wolf qui a profité des conseils du guitariste Matt Elliott et du coaching musical d’Alain Aimé. Nous avons aussi intégré à notre programmation l’artiste suisse Verveine, en première partie de Connan Mockasin le 18 février. Je dirais donc qu’il s’agit d’un travail collaboratif à grande échelle, permettant d’unir nos forces au service des groupes. » L’opération Iceberg est une mission qui sonne comme un James Bond. » La face cachée de l’Iceberg D’ici à juin 2015, neuf groupes musicaux choisis parmi une trentaine de projets, français et suisses, vont explorer de nouveaux horizons. Un développement durable, composé de trois temps forts. L’« Immersion » et l’« Arrimage » représentent l'accueil en résidence des artistes puis une formation adaptée aux envies et besoins de chaque groupe. Il peut s’agir d’une formation musicale ou technique, de conseils pour gérer la promotion d’une tournée, de cours de sophrologie permettant une meilleure gestion de la scène… Le tout est encadré par des artistes réputés aussi bien pour leur talent que pour leur envie de partager leur expérience. « On pourrait ainsi compter sur la contribution de PedroWinter ou encore Olivia Ruiz en plus de celle de Côme Aguiar, le bassiste d’Oxmo Puccino, ou de Matt Elliott », envisage Jean-Paul Roland. Échanges internationaux Enrichis par ces différentes pratiques, les groupes auront ensuite la possibilité de se jeter à l’eau, grâce au « Grand bain », qui englobe les concerts, et plus largement la diffusion des performances dans l’espace transfrontalier ainsi constitué. « Mais l’objectif n’est pas tant la fina- 22 VivreleTerritoire N°145 LE MAGAZINE DU CONSEIL GÉNÉRAL DU TERRITOIRE DE BELFORT
CULTURE opération Iceberg Séduite par l'artiste suisse Verveine (ici en travail avec le Chapelier fou), la Poudrière l'a intégrée à sa programmation en première partie de Connan Mockasin, le 18 février. lité que l’accompagnement mis en place pour en arriver là », insiste Jean-Paul Roland. La partie immergée de l’Iceberg, c’est aussi la construction d’un pôle dynamique d’acteurs culturels transfrontaliers, reposant sur les échanges. Tandis que côté français on s’imprègne du savoir- faire pour la professionnalisation des artistes, les voisins helvètes adoptent la notion d’accompagnement. Encore plus largement, il s’agit d’un réel espace de réflexion, quant au cadre de l’exercice professionnel des artistes et des difficultés de mobilité parfois rencontrées à l’international. Un phénomène dont le Territoire de Belfort et la Suisse romande sont les premiers à s’emparer afin de briser la glace et faire émerger un nombre croissant de talents musicaux. l Des intervenants réputés dans le monde de la musique, ici le guitariste Matt Elliott, partagent leur expérience avec les artistes émergeants. LE MAGAZINE DU CONSEIL GÉNÉRAL DU TERRITOIRE DE BELFORT N°145 VivreleTerritoire 23



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :