[90] Vivre le Territoire n°144 déc 13/jan 2014
[90] Vivre le Territoire n°144 déc 13/jan 2014
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°144 de déc 13/jan 2014

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Conseil Général du Territoire de Belfort

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 3 Mo

  • Dans ce numéro : le Ballon d'Alsace à la carte.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 8 - 9  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
8 9
TERRITOIRES actualités UTBM 563 nouveaux diplômés Lors de la traditionnelle remise des diplômes qui s’est déroulée au mois de novembre, l’Université de Technologie de Belfort- Montbéliard (UTBM) a remis 563 diplômes d’ingénieur dans cinq spécialités (informatique, système de production, mécanique et conception, génie électrique, mécanique et ergonomie). Parmi les étudiants distingués, 31 nouveaux docteurs et 38 diplômes de master. Créée en 1999, l’Université de Technologie de Belfort-Montbéliard se positionne ainsi à la 5 e place des écoles d’ingénieurs françaises en nombre de diplômés par an. En cumulavec ses consœurs de Compiègne (UTC) et de Troyes (UTT), les universités de technologie en France forment 9% des ingénieurs sur le territoire national. SDIS Feu vert pour la nouvelle caserne de Châtenois AMÉNAGEMENT D’ici à 2014, les sapeurs-pompiers de Châtenois-les-Forges bénéficieront d’un nouveau centre de secours, plus moderne et mieux adapté à leurs missions. ç Pauline Moiret-Brasier En 2014, les sapeurs-pompiers de Châtenois n’occuperont plus la caserne adossée au gymnase, voie du Tram à Châtenois, mais disposeront d’un centre de secours flambant neuf. ÉLECTIONS Inscription sur les listes Les élections municipales auront lieu les 23 et 30 mars 2014. Elles permettront d’élire les conseillers municipaux des communes du Territoire de Belfort, qui éliront à leur tour le maire et ses adjoints. Ces élections seront suivies des européennes, le 25 mai 2014. Attention, la date limite des inscriptions sur les listes électorales, pour pouvoir voter, est fixée au mardi 31 décembre 2013 à 16 heures. Pour s’inscrire, il suffit de se rendre aux guichets du service Élections de sa commune, muni d’une pièce d’identité en cours de validité et d’un justificatif de domicile. Les démarches peuvent aussi être effectuées en ligne dans certaines communes en se connectant sur le site internet www.mon.servicepublic.fr. Les sapeurs-pompiers de Châtenoisles-Forges peuvent avoir le sourire. La première pierre du futur centre de secours, qui se dressera rue des Martinets dans la zone artisanale du Moulin, a été posée le 4 décembre. « Il s’agit de la septième caserne concernée dans le département. Ce projet s’inscrit dans le plan immobilier de construction/réhabilitation des 10 centres de secours du Territoire de Belfort, initié en 1999 à la suite de la départementalisation », rappelle le lieutenantcolonel Stéphane Helleu, directeur départemental des services d’incendie et de secours. Devant les évolutions du métier et des services, l’actuelle caserne, située au sein d’un complexe sportif, était devenue inadaptée. Les locaux trop étroits ne permettaient pas d’envisager de travaux conséquents pour délimiter différents espaces fonctionnels : « pour chaque centre de secours, l’objectif est de garantir la qualité des opérations et notamment la rapidité des départs en intervention. D’un point de vue conditions d’accueil, celui de Châtenois n’offrait pas, par exemple, la possibilité de séparer les vestiaires, alors que nos services comptent de plus en plus de femmes », fait remarquer le lieutenant-colonel Helleu. Cette caserne rassemble actuellement 25 sapeurs-pompiers, tous volontaires. Ceux-ci couvrent les communes de Châtenois-les-Forges et de Trévenans en premier appel. Avec un total de 222 sorties en 2012, il s’agit également du premier centre appelé pour prêter main forte aux deux unités d’intervention de Belfort en cas de nécessité. En juin 2011, le Conseil d’administration du service départemental d’incendie et de secours (Casdis), présidé par le président du Conseil général, Yves Ackermann, a donc donné le feu vert pour la construction du nouveau centre de secours, plus moderne et répondant aux nouvelles exigences. Le bâtiment, d’une superficie de 624 m², sera construit selon les normes Haute qualité environnementale (HQE). Il intégrera une zone opérationnelle, une zone technique pour le matériel et les véhicules, un espace administratif et de formation et un lieu de vie. Sa mise en service est prévue pour le mois de juillet 2014. Il permettra d’optimiser le temps d’intervention et d’accueillir trente sapeurs-pompiers, hommes et femmes, ainsi qu’une section de jeunes sapeurspompiers (JSP). l À SAVOIR Les dix centres de secours du département recrutent de nouveaux sapeurs-pompiers volontaires. Tél. : 03 84 58 78 85 Courriel : volontariat@sdis90.fr www.pompiers90.fr 8 VivreleTerritoire N°144 LE MAGAZINE DU CONSEIL GÉNÉRAL DU TERRITOIRE DE BELFORT
TERRITOIRES actualités LYCÉE AGRICOLE LUCIEN QUÉLET Un nouveau tunnel de production maraîchère Le lycée agricole de Valdoie n’est pas un établissement scolaire comme les autres. L’environnement rappelle davantage celui d’une pépinière. Pelles et pioches remplacent les cartables sur les épaules des élèves, et cirés et bottes en caoutchouc sont les uniformes de rigueur ! L’établissement dispose de quatre centres de formation (lire « À savoir ») parmi lesquels l’exploitation. « L’exploitation est un outil pédagogique permettant d’apprendre les gestes techniques (semis, rempotage, plantation, entretien) et de comprendre le fonctionnement des plantes. C’est une zone d’observation et de pratique », explique Virginie Duclos, la directrice. Une pratique très concrète puisque l’exploitation produit des légumes consommés par les élèves qui fréquentent la cantine du lycée et par les pensionnaires de la maison de retraite toute proche en dehors des périodes scolaires. Au menu : pommes de terre, radis, céleri rave, betterave, salade, carotte, tomate, poireau, côte de bette, maïs doux, chou, herbes aromatiques… Lorsque les élèves sont en vacances et que la récolte dépasse les besoins de la maison de retraite, les légumes sont vendus sur le marché de Valdoie. « Nous avons mis en place l’atelier maraîchage en 2009 sur une petite surface de 500 m². Depuis 2013, nous disposons de 3 000 m² d’exploitation avec un tunnel de production de seulement 100 m², ce qui est très peu surtout dans notre région soumise aux aléas climatiques », explique la directrice. Pour intensifier et diversifier cette production de légumes, le lycée installera dès l’année prochaine un nouveau tunnel de 500 m² muni d’un système d’irrigation complet. Une initiative soutenue financièrement par le Conseil général du Territoire de Belfort qui encourage l’agriculture de proximité. D’une superficie de 62 m de long sur 9,3 m de Bernard Boutantin (à gauche) a développé l’atelier maraîchage de l’exploitation du lycée agricole. large et 3,9 m de haut au faîtage, ce tunnel acceptera des cultures pouvant aller jusqu’à 2,5m. Il permettra d’allonger la période de production de légumes. « Nous restons dans une logique agronomique et durable. Il s’agit d’intensifier la culture mais en n’utilisant aucun produit chimique », insiste Virginie Duclos. l N. G. Lycée agricole Lucien Quélet 95, rue de Turenne 90300 Valdoie Tél. 03 84 58 49 60 À SAVOIR L’établissement dispose de quatre centres : trois pour la formation (lycée agricole, centre de formation pour les apprentis et centre de formation professionnelle et de promotion agricole pour les adultes en reconversion) et un centre d’exploitation pour la production et la vente au public de plantes à massifs, primevères, bisannuelles, poinsettias… INSTITUT MÉDICO-ÉDUCATIF Les jeunes prennent soin du Malsaucy Depuis 2010, le Conseil général du Territoire de Belfort signe chaque année une convention avec l’Institut médico-éducatif (IME) Perdrizet de Giromagny pour le nettoyage du site du Malsaucy. Tous les vendredis matin en période scolaire, 12 jeunes de 13 à 16 ans, accompagnés des deux éducatrices Virginie Fogli et Alexandra Pellini, arpentent le site du Malsaucy à l’affût du moindre déchet abandonné par certains promeneurs peu attentifs à leur environnement. « On trouve de tout, des doudous, des Les enfants de l’IME effectuent un véritable travail de fourmi en explorant la moindre haie pour ne laisser aucun déchet, si petit fût-il. À SAVOIR Les Instituts médicoéducatifs (IME) sont des établissements médicosociaux agréés pour dispenser une éducation et un enseignement spécialisés à des enfants de 6 à 14 ans atteints de déficience à prédominance intellectuelle. L’orientation vers ces établissements est proposée par la Maison départementale des personnes handicapées (MDPH). L’objectif des IME est d’assurer l’épanouissement des enfants et des adolescents en difficulté afin de les intégrer de manière la plus complète possible dans un cadre ordinaire ou protégé de vie et de travail. (Source : annuaire sanitaire et social.) bidons, des chaussures, des bouteilles, des casseroles… Les gens ne font pas attention. Ils salissent la nature », déclarent-ils en chœur avant de partir à la chasse aux détritus sur le parking, les berges de la Véronne et la plage de la Base de loisir. Chaque semaine, ils ramassent entre 10 et 15 kg de déchets mais ils récoltent aussi les sourires et les encouragements des promeneurs qui les croisent sur le chemin. « Ils sont gentils. Ils voient le travail qu’on fait. Ils nous remercient et ils nous félicitent. C’est gratifiant », poursuiventils. « Cette activité nous permet de sortir de l’école et de casser le rythme scolaire tout en pratiquant une activité sportive car nous marchons beaucoup, explique Virginie Fogli. C’est aussi un enseignement concret qui les sensibilise à l’environnement car ils se rendent vraiment compte de l’impact des déchets sur la nature. » Le prochain objectif : trier ce qui est ramassé. l N. G. LE MAGAZINE DU CONSEIL GÉNÉRAL DU TERRITOIRE DE BELFORT N°144 VivreleTerritoire 9



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :