[90] Vivre le Territoire n°144 déc 13/jan 2014
[90] Vivre le Territoire n°144 déc 13/jan 2014
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°144 de déc 13/jan 2014

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Conseil Général du Territoire de Belfort

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 3 Mo

  • Dans ce numéro : le Ballon d'Alsace à la carte.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
SOMMAIRE 3 ÉDITORIAL De nouveaux cantons pour renforcer la démocratie locale DOSSIER ÉVÉNEMENT 4 Le dialogue se poursuit ACTUALITÉS 6 La voiture en partage 7 Liaison cyclable Malsaucy-Giromagny : Réunion publique le 11 décembre 7 Cross des collèges : 1300 élèves au départ 8 SDIS : Feu vert pour la nouvelle caserne de Châtenois 9 Lycée agricole Lucien Quélet : Un nouveau tunnel de production maraîchère 9 Institut médico-éducatif : Les jeunes prennent soin du Malsaucy 10 DOSSIER 16 REPORTAGE La fabrique de danse contemporaine CITOYENNETÉ 18 La nouvelle carte du Territoire de Belfort ENVIRONNEMENT 20 Des jardiniers grandeur nature INTERNATIONAL 22 D’hommes à hommes, de territoire à territoire ENVIRONNEMENT 24 La biodiversité en ligne de mire SOCIÉTÉ 25 Sur la voie de l’égalité ? 26 PAROLES DES ÉLUS 27 AGENDA Du 15 décembre au 15 février 30 MÉMOIRE Le blocus de 1813-1814, premier siège du XIX e siècle Le Ballon d’Alsace à la carte 10 Les loueurs du sommet ont « farté » leurs matériels de glisse, les guides de montagne ont bouclé leur programme d’activités, les restaurateurs préparent le vin chaud et la tomme de Bargkass… La saison hivernale peut commencer. En famille ou entre amis, le Ballon d’Alsace en hiver réserve un large choix d’activités, accessibles à tous. RETROUVEZ SUR WWW.CG90.FR > RUBRIQUE « JEU-CONCOURS VIVRE LE TERRITOIRE » La rubrique Échecs de l’association Belfort Échecs et le concours du magazine Vivre le Territoire sont accessibles sur le site Internet du Conseil général. Répondez aux questions du concours « Le Ballon d’Alsace à la carte » et tentez de gagner des lots offerts par le Conseil général. Le magazine Vivre le Territoire est distribué chaque mois (excepté août et janvier) dans toutes les boîtes aux lettres du département. Si vous ne le recevez pas régulièrement, contactez le 03 84 90 91 37. Vivre le Territoire Hôtel du Département Place de la Révolution Française 90020 Belfort cedex Tél. : 03 84 90 90 90 Fax : 03 84 57 06 31 Courriel : conseil.general@cg90.fr Site internet : www.cg90.fr Directeur de la publication : Yves AckermannDirecteur de la communication : Benoît Roos Rédacteur en chef : Patrick Fitamant Coordination : Alain Poncet Journalistes : Nathalie Gauthier, Pauline Moiret-Brasier, Catherine Robet, Jean-Christophe Tamborini (Archives départementales) Photographies : Jean-François Lami, Francis Bouquet, Archives départementales, associations, CCNFCB, UNSS, André Sachet, Fédération départementale des chasseurs. Photo de couverture : Belfort Tourisme Conception graphique : Rampazzo & Associés blog.rampazzo.com Réalisation : Scoop Communication Impression : Schraag Tirage : 64500 exemplaires Magazine imprimé sur papier 100% recyclé Dépôt légal n°23-95 ISSN1259 184 XT 2 VivreleTerritoire N°144 LE MAGAZINE DU CONSEIL GÉNÉRAL DU TERRITOIRE DE BELFORT
ÉDITO De nouveaux cantons pour renforcer la démocratie locale Madame, Monsieur, Le Conseil général vient de rendre un avis favorable sur le projet de nouvelle carte cantonale présentée par le Préfet lors de la séance du 25 novembre 2013. Celui-ci fait suite à la modification du mode de scrutin pour les Départements qui prévoit désormais l’élection de binômes paritaires (une femme et un homme) dans chaque nouveau canton et la nécessité de revoir la carte cantonale que le précédent Gouvernement avait supprimée par la loi créant l’éphémère conseiller territorial. Vous trouverez des précisions à ce sujet dans ce magazine. Je souhaitais néanmoins revenir sur la philosophie de ce projet qui constituera une réelle avancée pour renforcer la démocratie locale. L’instauration de la parité d’abord ; le mode de scrutin actuel (un élu par canton) n’encourageait pas la parité malgré les discours volontaristes des partis politiques puisque seulement 13,5% des conseillers généraux actuels sont des femmes en France (20% dans le Territoire de Belfort et toutes ont été élues dans la Majorité). Celle-ci sera donc obligatoire désormais. Seulement 13,5% des conseillers généraux actuels sont des femmes en France. » Le renouvellement politique ensuite ; ce mode d’élection favorisera l’intégration de nouveaux élus (femmes mais aussi jeunes ou issus de la diversité) dans les Départements par l’instauration de tandems là où, trop souvent, ils étaient présentés en caution électorale, c’est-à-dire candidats mais pas élus ! La préservation d’élus de terrain enfin ; le précédent Gouvernement avait prévu de supprimer les conseillers généraux et régionaux pour les remplacer par un élu « hybride », le conseiller territorial, qui siégeait tout à la fois à Belfort et à Besançon. Non seulement cette idée n’engendrait pas de simplification ou d’économies mais conduisait à détacher l’élu de son territoire. Pour compléter ce dernier point et alors que la suppression du Département revient dans le débat public, je veux à nouveau tordre le coup aux idées simplistes véhiculées par certaines personnalités politiques ou intellectuelles comme récemment encore Jacques Attali au congrès des maires de France. Non, la suppression du Conseil général n’engendrera pas d’économies. De nombreuses études ont même démontré qu’une fusion avec les Régions occasionnerait des surcoûts. Mais surtout, qui peut croire qu’en éliminant un niveau de collectivité, on supprimerait par là-même les compétences exercées ? Ainsi, si le Département n’existait plus qui s’occuperait de la solidarité pour les personnes âgées ou handicapées, de l’entretien des routes, de la modernisation des collèges ou encore de la protection de nos cours d’eau… ? Bien entendu, ces politiques publiques ne disparaitraient pas d’un coup de baguette magique et une autre collectivité devrait les exercer. Il faut donc toujours se méfier des formules à l’emporte-pièce qui n’apportent rien de bon au débat public sauf à entretenir la démagogie, toujours malsaine. Aussi dans ces temps difficiles où nous avons plus que jamais besoin des autres pour avancer, la force de notre pays demeure dans la richesse de son tissu social qui permet de trouver des solutions et de résoudre beaucoup de difficultés dans la proximité. Conservons-la ! Bien à vous, Yves AckermannPrésident du Conseil général du Territoire de Belfort Yves Ackermannlors de la cérémonie commémorative de l’Armistice de la Première Guerre mondiale, le 11 novembre 2013, au square du Souvenir à Belfort. LE MAGAZINE DU CONSEIL GÉNÉRAL DU TERRITOIRE DE BELFORT N°144 VivreleTerritoire 3



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :